Bonjour l'ami,
La direction du forum forza-baklawa vous prie de prendre la peine de s'inscrire afin d'ouvrir toutes les rubriques du Forum. La nouvelle version du site et forum est sur ce lien http://www.forza-baklawa.com


.
 
Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Club Africain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Club Africain   Jeu 6 Mai - 12:55

CA Et si Idir succédait à lui-même ?
Qu’en sera-t-il du Club Africain après la fin de cette saison qui s’est terminée en queue de poisson avec à l’arrivée zéro titre pour l’équipe senior de football ? Le 28 de ce mois se tiendra l’Assemblée générale du club de Bab-Jedid qui aura à renouveler ses effectifs tant au niveau du bureau directeur que celui des joueurs.

Kamel Idir s’est dit décidé de partir et de laisser la place à un autre après un bail de cinq ans ponctué par un titre de champion de Tunisie. Il a manifesté son intention de quitter le Club Africain lors de son passage sur Canal 7 au cours de l’émission sportive dimanche sport. Il l’a fait sur les colonnes de notre journal il y a quelques temps. Le premier responsable clubiste a été on ne peut plus clair et c’est bien d’avoir anticipé pour donner à son successeur assez de temps pour préparer la saison 2010/2011. Maintenant il reste à savoir si les candidats à la succession de Kamel Idir existent et s’ils ont le profil pour être à la tête d’une association comptant sur une assise populaire des plus importantes.

Ce qui est sûr, c’est que les collaborateurs d’Idir sont certains de ne plus être là après la dernière journée. Les Miled, Ezzahi et même le staff technique ne sera pas à la tête du Club Africain au cours du prochain exercice.

Deux personnes seulement devraient continuer leur travail au sein du club, il s’agit de l’entraîneur des gardiens Boubaker Zitouni et le préparateur physique Karim Chamamri. Les autres auront la possibilité de s’accorder un long moment de répit…
Qui pour succéder à Idir ?

Les noms ne manquent peut-être pas. On parle de Mehdi Gharbi, de Khalil Chaïbi, voire Férid Abbès et Hamouda Ben Ammar. Ce qu’on sait moins, c’est que les volontaires ne se bousculent pas. Et c’est pour cette simple raison que l’on se dit que Kamel Idir sera encore une fois obligé de succéder à sa propre personne. Il sera encore une fois soumis à une pression énorme et le voir rempiler pour un nouveau bail de deux ans ne devrait étonner personne... les revirements de situation, on n’en a vu au Club Africain. Et puis le président clubiste sait pertinemment que son club a besoin de lui. En fait l’un ne peut pas se passer de l’autre…

Quoi qu’il en soit, les prochains jours devraient nous édifier sur l’avenir des « Rouge et Blanc » et le fait d’avoir décidé la tenue de l’Assemblée Générale pour la fin de ce mois éviterait aux clubistes de subir la « télénovéla » habituelle qui coïncide à chaque fois avec la saison estivale.


On s’intéresse aux contrats des joueurs

Plusieurs joueurs seront libres le prochain 30 juin. Il s’agit de Ifa, Hadhria, Ben Yahia, Alexis et Nefzi. On sait que le comité des sages, avec à sa tête Belhassen Trabelsi, est en train de s’occuper de ces dossiers et que des décisions seront prises dans les jours à venir. A titre d’exemple, il n’est pas question de voir Bilel Ifa aller tenter sa chance ailleurs malgré une proposition étoilée plutôt intéressante. Il restera clubiste et on sait qu’on commence à en parler avec le joueur à travers son agent. La situation se décante et c’est tant mieux. Reste à savoir si les Clubistes auront assez d’argent pour éponger un déficit de plus d’un milliard, pour le renouvellement des contrats et pour renforcer l’actuel effectif ? Autant de questions en suspens mais les réponses ne devraient pas tarder…

Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Dim 9 Mai - 14:52



Rien ne va plus du côté du parc A
C’est l’impasse! La situation est des plus critiques au Club Africain. Les problèmes s’accumulent et prennent de l’ampleur au fil des jours, voire des heures. Un effectif des plus réduits en prévision du dernier match face au C.S.H-lif, des dirigeants qu’on ne voit plus au Parc A hormis Mehdi Miled, un conseil de discipline qui ne désemplit pas.



Des joueurs qui se chamaillent entre eux, des arriérés de salaires qu’on ne compte plus. Un ex entraîneur qui réclame ses émoluments (à vérifier), des créanciers qui prenaient plaisir à fréquenter le Parc A. Des joueurs en fin de contrat et qui se retrouvent sans vis-à-vis pour éventuellement rempiler. Autant de rumeurs qui ont une part de vérité malgré les propos rassurants du président Idir lors de son passage sur canal 7 à l’émission dimanche sport. Le fait d’avoir demandé des éclaircissements concernant les finances du club et exigé le recours à un expert comptable qui soit privé pour une étude minutieuse des finances du club prouve si besoin est que le malaise est des plus profonds. La confiance n’est plus de mise.


Les joueurs s’impatientent

Les joueurs clubistes appréhendent beaucoup de choses, surtout le fait de se retrouver les mains vides après le match d’Hammam-Lif et sans vis-à-vis pour exiger quoi que ce soit.

Nous ignorons le nombre de mois qu’ils ont passé sans être payés mais nous savons que les dirigeants exigent d’eux de confirmer leur deuxième place au classement général à l’issue de la dernière journée du championnat pour les payer. Il est clair que les responsables clubistes cherchent à gagner du temps en l’absence de liquidités…Quoi de plus normal pour un club qui s’est vu priver d’une recette conséquente lors du derby, sans compter la publicité.


Mejri dans l’embarras

Habib Mejri aura du mal à présenter un onze-type compétitif face au C.S.H-Lif. Et pour cause puisque ente les suspendus, les blessés, les joueurs qui sont passés devant le conseil de discipline, l’entraîneur clubiste sera obligé de composer sans plusieurs joueurs et non des moindres. Anis Bacha et Alexis seront suspendus pour avoir totalisé trois avertissements. Autres défaillances envisageables, celle de Souissi, Meriah, Boujelbène, Ifa et probablement Bachtobji et Dhaouadi. Mâameri a, quant à lui de fortes chances de quitter le club après s’être mal comporté avec un responsable. Otorogu ne sera pas lui aussi de la partie étant en Afrique du Sud pour négocier un éventuel passage dans un club sud-africain qui n’est autre que Sundowns. Voilà un départ qui ne fera que du bien aux finances du club. Pourvu qu’il se concrétise.

Notons que Hadhria, Sellami, Melliti et Mouihbi se sont entraînés en solitaires au cours des dernières séances. En ce qui concerne Youssef Mouihbi, il a ressenti des douleurs tout juste après le derby, ceci ne devrait pas l’empêcher de reprendre pour la dernière journée du championnat.


Défaite des espoirs

Cerise sur le gâteau et pour couronner le tout, les espoirs du Club Africain se sont inclinés en demi-finale de la coupe de Tunisie face au Club Sportif Sfaxien sur le score de un but à zéro. Une défaite qui réduit à néant les chances clubistes de remporter un titre conséquent pour la saison 2009/2010. Il reste encore le handball mais la tâche ne sera pas facile surtout qu’en demi-finale de la coupe, les « Rouge et Blanc » seront opposés aux »Sang et Or».

Et maintenant que va-t-on faire ?

Avec un président qui se dit partant, un déficit énorme, des joueurs qui n’ont pas encore rempilé, un entraîneur certain de ne pas poursuivre l’aventure à la tête de l’équipe senior, des responsables contestés, on se pose des questions sur les lendemains qui attendent le Club Africain. Ce qui inquiète le plus, c’est cette tendance à ne rien admettre et vouloir montrer le club de Bab-Jedid sous un visage qui n’est pas le sien. Les échos ne sont pas rassurants. Aucune figure emblématique du club n’a voulu prendre les devants pour rassurer les supporters clubistes, les premiers lésés dans cette affaire. Vraisemblablement, ils auront à attendre encore quelques temps avant de voir la situation se normaliser. On compte beaucoup sur l’Assemblée générale pour en savoir plus. Ce jour là, il fera chaud pour tous les présents, surtout pour ceux qui ont des choses à se reprocher et qui auront le courage de pointer le nez…

Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Dim 30 Mai - 13:52

Assemblée générale reportée Que de temps perdu!

L’Assemblée générale Club Africain a été officiellement reportée à une date ultérieure. Le prochain rendez-vous n’a pas encore été fixé et c’est tout à fait logique d’en arriver là puisque à ce jour aucune candidature pour le poste de président n’a eu l’aval des sages.

A l’heure qu’il est, c’est la crise aigue et qui pourrait devenir chronique si rien n’est fait pour sortir le club de Bab-Jedid de cette mauvaise passe.

Actuellement qui s’occupe du Club Africain et qui gère son quotidien ? Nous n’en savons pas trop. En fait, c’est une situation qui dégage une impression de déjà vécu sauf que cette fois-ci les choses prennent une ampleur encore plus grande.

Une autre rumeur fait état d’une possible démission de l’actuel bureau directeur, une information que nous ne pouvons infirmer ou confirmer, les intéressés étant injoignables. C’et le cas de Mehdi Miled et le porte-parole du club Zine Oueslati.

Il est clair que le malaise est profond et que Kamel Idir est plus que jamais décidé à partir. Tout porte à croire que cette fois-ci sera la bonne et aucune pression ne pourrait le faire changer d’avis.

Qui sont ses éventuels successeurs ?

Ils sont nombreux et vraisemblablement, ils ne font pas l’unanimité et le fait d’entendre parler de Kamel Néji, de Jamel Atrous, Mehdi Gharbi, Mounir Balti, Rafâa Ben Achour et bien d’autres n’a pas pour autant résolu les soucis des clubistes. Ce ne sont pas les compétences de ces derniers que l’on met en doute mais plutôt leur appartenance et leur mouvance et c’est une preuve supplémentaire sur la scission qui caractérise les rapports entre les décideurs clubistes…

Intersaison mouvementée

Le Club Africain est condamné depuis quelques temps à vivre une intersaison mouvementé. A l’heure où les autres clubs se préparent pour la saison 2010/2011 en recrutant des joueurs, en arrêtant un programme de travail, en distribuant les responsabilités, au Club Africain, on est encore à la recherche d’un successeur pour Kamel Idir. On a cité les noms des clubistes potentiellement présidentiable, mais on a oublié de mentionner un détail des plus importants: Aucun de ces messieurs n’a officiellement présenté sa candidature pour la présidence du club. Est-ce qu’ils sont intéressés par ce fauteuil ? Nous ne le pensons guère car dans l’état actuel des choses, il est plus facile et plus sensé de décliner une offre pareille que de l’accepter…

Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Jeu 3 Juin - 13:58

Jamel Atrous, président du CA

C’est presque fait

Jamel Atrous est à 99% le nouveau président du Club Africain. Il aurait eu l’aval des sages et serait en train de se préparer pour former sa nouvelle équipe. Voilà une bonne nouvelle pour les supporters clubistes impatients de voir le bout du tunnel. On en saura plus sur les promesses qui ont été faites au plus que probable futur président qui a besoin du soutien de tous les clubistes pour réussir dans cette entreprise fort délicate.

Beaucoup de dossiers en suspens. On en citera en particulier le déficit des « Rouge et Blanc » qui s’élève à 2,5 milliards de nos millimes et le renouvellement des contrats des joueurs qui seront libres de tout engagements avec le Club Africain le 30 juin. Et ils sont nombreux et constituent des éléments cadres de l’effectif clubiste. Quoi qu’il en soit, nous serons définitivement fixés sur le nom du nouveau président clubiste dans les toutes prochaines heures.
Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Sam 5 Juin - 13:36

CA - La priorité de Jamel Atrous

Le renouvellement des contrats

Le Club Africain a un nouveau président. Il s’agit d’un enfant du club, d’un clubiste de pure souche qui a déjà failli faire partie du bureau directeur du temps de Kamel Idir en tant que vice-président. Le voilà maintenant à la tête d’une association difficile à gérer. Il le sait pertinemment et n’aura pas la vie facile au sein d’un club qui a besoin de toutes ses forces vives. Les appels à l’union sacrée, c’est désormais un discours stérile. Ce qu’il faut pour le bien des « Rouge et Blanc », c’est que tous les clubistes se retroussent les manches et se mettent au travail en toute sincérité pour le bien du club.

Jamel Atrous que nous avons contacté pour connaître ses impressions et ses intentions en tant que nouveau premier responsable du Club Africain a fait preuve de disponibilité en répondant à nos questions. Il s’est toutefois contenté de nous dire qu’: « il est prématuré de parler de quoi que ce soit. Nous allons nous pencher sur certains dossiers que nous considérons comme étant la priorité des priorités. J’entends dire par là le renouvellement des contrats des joueurs. Plus tard, on parlera à tête reposée du Club Africain, de mon programme de travail, de l’entraîneur et tant d’autres choses ».

C’est un premier rendez-vous que nous donne le nouveau président du Club Africain qui sera certainement à la mesure de la tâche qui l’attend. Pourvu qu’on lui tende vraiment la main pour ne pas le laisser dans quelques temps seul…

Bousbiî omniprésent

Dans l’avènement de Jamel Atrous à la tête du club, il faudrait mettre l’accent sur le rôle de Hamadi Bousbîi qui a décidé de mettre les bouchées doubles pour sortir le club de cette mauvaise passe. Un comportement qui ne nous étonne guère de la part d’un homme qui beaucoup fait par le passé pour son club et qui entend faire plus dans les mois à venir pour que le Club Africain retrouve un standing qui sied beaucoup plus à son rang de grand club…

Le rôle de Mohamed Ali Klibi

Mohamed Ali Klibi a beaucoup bougé ces derniers temps. Il n’a épargné aucun effort pour que la situation se normalise et pour que son club ait un nouveau président. Il est pour beaucoup dans l’avènement de Jamel Atrous à la tête du club de Bab-Jedid. Ce dernier a demandé à ce que l’ex joueur du Club Africain soit son 1er vice-président, une requête de suite acceptée par Hamadi Bousbîi. Une nomination qui ne manquera pas de faire du bien à la section football sachant qu’il s’agit d’un joueur qui aime son club et qui est prêt à consentir beaucoup d’efforts pour que la situation de l’équipe senior s’améliore.

Pour les autres membres du bureau directeur, il faudrait attendre encore quelques temps même si des noms ont déjà circulé. Il s’agit entre autres de Khalil Chaîbi, de Bouassida…une chose est sûre, le nouveau bureau directeur du Club Africain sera connu bien avant le 10 juin, date à laquelle devrait se tenir l’Assemblée générale élective, un jour avant le démarrage de la coupe du monde en Afrique du Sud. Rappelons que ladite assemblée devait se tenir le 31 mai et fut reportée quelques jours avant cette date faute de candidats sérieux pour la succession de Kamel Idir.


Nouvel entraîneur: nomination imminente

Le successeur de Pierre Lechantre et Habib Mejri sera connu dans les prochaines heures si ce n’est déjà pas fait. Il est étranger et sa réputation le précède. On n’a pas voulu nous en dire plus mains on nous assuré que seule l’évocation de son nom pourrait faire revenir le sourire aux lèvres des clubistes. Serait-ce Abdelhak Ben Chikha qui revient au Parc A ? Ce n’est là qu’une supposition toutefois envisageable.

Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Mer 9 Juin - 13:58

Seïf Ghezal signe pour deux ans

La première recrue du nouveau bureau directeur du Club Africain n’est autre que l’ex étoilé Seïf Ghézal. Le joueur a signé pour deux ans. Un renfort de taille pour une défense qui se séparera de Bachtobji et qui a besoin de joueurs capés sachant que le Club Africain est qualifié pour la Ligue des champions 2011.

Les frères Sellimi en force

Adel et Samir Sellimi reviennent en force au Parc A. Le premier sera l’adjoint du nouvel entraîneur des «Rouge et Blanc » alors que le deuxième fera le Directeur sportif. Pour ce qui est du technicien qui succédera à Mejri, la piste de Ben Chikha n’est plus d’actualité d’autant plus que la FAF a été on ne peut plus claire dans ce sens. Sur son site, il est écrit noir sur blanc que l’ex entraîneur du Club Africain est lié à la FAF par un contrat jusqu’en 2011.

Il était question de voir Michel Decastel atterrir au parc Mounir Kbaïli, mais le technicien suisse vient de prolonger avec son club.

Marc Wottel tient la corde

C’est un Hollondais qui a roulé sa bosse un peu partout. Dans un temps, il fut l’adjoint de Van Gaal. Il a également entraîné Feyenoord, l’équipe nationale hollandaise des moins de 21 ans et devait rempiler avec les Egyptiens d’Al Asmaïly. Actuellement, il est en pourparlers plutôt avancés avec les dirigeants clubistes et un accord entre les deux parties pourrait intervenir dans les toutes prochaines heures.

Mathlouthi approché

Parmi les problèmes qui préoccupent les Clubistes, celui de gardien de but. Adel Nefzi n’a plus ses jambes de vingt ans et ses remplaçants ont affiché des limites certaines au cours de la saison écoulée. C’est ce qui fait que les dirigeants clubistes soient en train de penser sérieusement à enrôler le keeper étoilé Aymen Mathlouthi. Ce dernier a de quoi bomber le torse et être exigeant. Reste à savoir si les dirigeants clubistes vont consentir d’énormes sacrifices financiers sachant que Mathlouthi ne se contentera pas de petites sommes. Entre le club Africain (son club d’origine) et l’Etoile qui a fait de lui ce qu’il est maintenant Mathlouthi choisira certainement le contrat le plus juteux.

Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Ven 18 Juin - 11:37

Faute de consensus en amont et en aval

Le Club Africain dans un brouillard

Qu’en est-il du nouveau président du Club Africain ? Jusqu’à hier après-midi, rien de bien particulier. Les jours passent, le championnat approche et les Clubistes sont toujours sans entraîneur et sans président.


Aucune date n’a été fixée pour la tenue de l’Assemblée générale et c’est impossible de le faire dans les conditions actuelles. Plusieurs joueurs pourraient changer d’air sans avoir à négocier avec les dirigeants clubistes (qui n’existent pas) étant libres de tout engagements à partir du 30 juin et il s’agit de joueurs cadres…

En fait, il faut s’alarmer car rien n’incite à l’optimisme. La cohésion manque à l’appel et les conséquences de cette scission, si elle dure encore longtemps, seront lourdes. A l’heure où les autres clubs sont en stage bloqué pour préparer le prochain exercice, au Club Africain, on en est encore à la recherche d’une hypothétique entente entre les décideurs. Hamouda Ben Ammar qui fait l’unanimité autour de lui est présenté come étant l’homme du consensus. Ce qu’il faut toutefois savoir, c’est que l’ex président de la FTF et du Club Africain n’est pas prêt de revenir à la barre.

En somme, c’est l’impasse pour un club qui risque de toucher le fond si la situation s’éternise et ce sont ses ambitions qui seront revues à la baisse au cours du prochain exercice.

Depuis que kamel Idir a décidé de rendre le tablier, on n’a plus trouvé un homme qui fasse l’unanimité autour de sa personne pour lui succéder. La télénovela que l’on croyait éviter depuis la première nomination de Jamel Atrous a de beaux jours devant elle. Comment va-t-elle se terminer ? On ne se hasardera plus dans le jeu des supputations car c’est un club imprévisible et désormais tout est possible. Il est question de Hamouda Ben Ammar, de Balaci pour s’occuper des destinées techniques du club et il est fort possible que ces deux personnes n’atterrissent pas au Parc A.

Les sages essaient d’accélérer les temps pour résoudre cet épineux problème de la présidence mais les divergences d’opinions semblent prendre le dessus sur tout…

Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Mar 22 Juin - 14:21



Le nom de Ben Chikha refait surface

L’Assemblée générale du Club Africain aura finalement lieu le 23 juin (au lieu du 24 comme initialement prévu) se rapproche et c’est tant mieux pour Cherif Bellamine qui s’est mis au travail depuis qu’il a eu la bénédiction des sages. De son côté, l’équipe senior poursuit sa préparation loin des tracas de tous les jours et des problèmes liés à la présidence du club.

Chérif Bellamine sera le nouveau patron du Club Africain et c’est tout ce qui intéresse les joueurs qui ont besoin de savoir et connaitre le nom du premier responsable clubiste, celui avec lequel ils auront la possibilité de négocier. Pour le reste, ils ne sont pas sensés s’en occuper… ils sont pris en charge par Adel Sellimi qui cumule deux fonctions, celle d’un technicien et d’un responsable.
Pour l’heure, il s’en sort très bien et c’est tant mieux pour le Club Africain qui aura, comme d’habitude à jouer les premiers rôles lors du prochain exercice. Evidemment, le stage d’Aîn-Draham sera en grande partie axé sur la préparation physique. Il a commencé hier et se poursuivra jusqu’au trente de ce même mois.


En ce qui concerne Adel Sellimi, il a de fortes chances de continuer dans ce même rôle avec le nouvel entraîneur clubiste.

Tout dépendra de la FAF

Le nom du technicien algérien refait surface et Chérif Bellamine l’aurait à son tour contacté. Il faudrait rappeler que les premiers contacts ont eu lieu avec Jamel Atrous et à ce propos, Mohamed Ali Klibi qui devait être le vice-président de Jamel Atrous nous avait bien dit que le dossier de Ben Chukha n’était pas définitivement clos et qu’il n’est pas impossible de le voir atterrir au Parc A. Le technicien algérien est lié à la fédération de son pays par un contrat et c’est le président de la FAF qui pourrait le libérer pour revenir en Tunisie. Sans l’accord de son actuel employeur Ben Chikha a les pieds et les mains liés…

Un Brésilien au Club Africain

Le club de Bab Jedid a besoin de se renforcer et ce n’est un secret pour personne. Les besoins du club sont en attaque et sur le flanc droit de la défense. Un autre latéral pour suppléer Bilel Ifa quand ce dernier se blesse. Anis Ben Amor de l’A.S.Kasserine intéresserait le Club Africain et son éventuelle arrivée au parc permettrait à Ben Yahia de ne plus faire le joker et se retrouver plus d’une fois dans un poste qui ne sied guère avec ses moyens.

En attaque, il faudrait l’apport d’un autre joueur qui soit capable de faire mieux que les Messâadi, Traoré et Akrout. Il est question d’un Brésilien qui aurait évolué en France. Son nom est jalousement tu. Le seul inconvénient et ce n’est pas peu concerne les exigences financières de ce joueur qui reviendrait certainement cher à une association en bute à des difficultés financières chroniques et qui enregistre un déficit inquiétant au terme de la saison 2009/2010.
Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Mer 23 Juin - 11:14

Aujourd’hui, l’assemblée générale élective du CA


La vie reprend son cours





Fin du feuilleton clubiste avec la tenue, tout à l’heure, de l’assemblée générale. L’espoir de voir le club sortir de l’ornière renaît
Le chantier clubiste est-il en voie de déblaiement ? Quelques indices le prouvent et le laissent croire. La date de l’assemblée générale du club a été fixée finalement pour cet après-midi, même si elle a été avancée de vingt-quatre heures. Il était temps du reste pour que le Club Africain retrouve ses esprits. En parallèle à la vie du club, l’équipe senior a repris les entraînements sous la férule de Adel Sellimi qui a entamé les préparatifs avec le groupe à Aïn Draham. Les choses ont donc repris leur cours et on s’attend, aujourd’hui, à l’officialisation de certains échos qui ont circulé ces derniers jours et qui concernent la composition du comité directeur. Les proches collaborateurs de M. Chérif Bellamine, le nouveau président du club, pourraient essentiellement être le Dr Khaled Bouassida en tant que premier vice-président, et de Houssem Trabelsi en tant que président de la section football. Sachant aussi que l’ex-joueur du club, Hassen Bayou, a effectué son retour en tant que délégué de l’équipe senior et se trouve actuellement à Aïn Draham. Pour le poste de secrétaire général, c’est Abderrazak Ben Saïda qui aura les fonctions.
Beaucoup de questions restent, cependant, à élucider dans le giron clubiste, comme celles de connaître les noms du nouvel entraîneur et ceux des nouvelles recrues. Rien ne filtre actuellement. Tout ce que l’on peut affirmer c’est que Abdelhak Ben Chikha donnera son aval ou non d’ici à demain, étant lié à la fédération de son pays par un contrat. Pour l’histoire aussi, un agent local a été contacté afin de dénicher un entraîneur étranger. Il n’y a actuellement rien à se mettre sous la dent. Pourquoi ne se rabattrait-on donc pas sur la piste tunisienne. Ammar Souayah pourrait être la solution idéale avec son accord bien entendu et celui de la fédération. C’est une hypothèse.
Volet joueurs à présent, seuls Traoré et Alexis manquent au groupe. Le premier n’est pas encore revenu du Mali et pourrait débarquer à tout moment. Quant au Camerounais, il n’a pas encore donné signe de vie, mais a promis de rester au club si l’offre française capotait. Au sujet de Bilel Ifa, Nour Hadhria et Wissem Ben Yahia, les pourparlers vont bon train et ils seraient en voie de renouveler leur bail avec leur club. Ce que l’on peut affirmer à l’heure actuelle, c’est que la situation s’est décantée et que le groupe travaille dans de bonnes conditions. Adel Sellimi aurait même prévu de faire disputer à ses joueurs trois rencontres amicales à Aïn Draham. La vie a repris son cours au Club Africain.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Mer 23 Juin - 14:02

Assemblée générale du CA

Quelle stratégie pour l'avenir?

Le Club Africain tiendra aujourd’hui son Assemblée générale élective au terme de laquelle Cherif Bellamine qui jouit déjà de la bénédiction des sages deviendra officiellement le nouveau président des « Rouge et Blanc ». C’est indéniablement le rendez-vous le plus attendu des Clubistes qui ont certainement vu leur club vivre la page la plus sombre de sa vie. Après une saison des plus médiocres qui coïncide avec le 90ème anniversaire de l’association, il ne fallait pas s’attendre à une intersaison sereine et tranquille.

Aucun titre remporté par l’équipe senior de football, des problèmes à la pelle et de tous genres et un président décidé à partir, tels furent les faits marquants de l’exercice écoulé qui ne pouvait que mal se terminer. Pour ce qui est de l’assemblée, il s’agira d’une simple formalité toutefois d’une grande importance s’agissant d’un cadre juridique pour l’investiture de Bellamine et de son équipe.

Les mêmes problèmes

Kamel Idir cèdera donc sa place à Cherif Bellamine qui revient au parc après avoir présidé à trois reprises le Club Africain. Pour le président sortant, ce départ était annoncé depuis des mois et il nous l’avait déclaré au beau milieu de la saison dernière. Idir a, cette fois-ci, tenu bon et il fallait s’y attendre car dans l’état actuel des choses, il ne pouvait plus être d’une grande utilité pour le club car outre certaines incohérences sur le plan administratif, son principal tort aura été celui de recruter des joueurs sans compter sur une commission déjà en place et qui aurait permis au club d’éviter des dépenses inutiles en engageant Osagie, Esegie, Tchala, Otorogu et tant d’autres joueurs sur le plan national qui ne peuvent apporter quoi que ce soit au club, à l’instar des Bouchoala, Mâameri.

Il ne faut toutefois pas oublier qu’il a remporté un titre de champion de Tunisie après une disette de douze ans. C’est le fait saillant du mandat de Kamel Idir et c’est l’arbre cachant la forêt car sans ce titre, la crise aurait pris de l’ampleur depuis biens des années. Et ces mêmes problèmes pourraient être ceux de Bellamine s’il commettait les mêmes fautes et s’il essayait d’en faire seulement à sa tête comme l’a fait son prédécesseur.

Un déficit de plus de deux milliards

Le problème majeur du Club Africain est d’ordre financier car des quatre clubs jouant traditionnellement pour le titre, il est celui qui dépense le moins d’argent. C’est déjà un exploit de se placer en deuxième position à la fin de chaque exercice, le classement final dépend en grande partie des moyens dont dispose chaque association et dans ce sens, le Club Africain devait logiquement terminer le championnat à la quatrième place. Les joueurs sont en train de faire des exploits mais cette situation risque d’être ponctuelle et de ne pas se répéter lors du prochain exercice si rien n’est fait pour y remédier. Un club de l’envergure des « Rouge et Blanc » a besoin de plus de moyens pour remporter un championnat et faire bonne figure en Ligue des champions. Pour le prochain exercice, il faut plus de moyens pour faire mieux. Les Clubistes en sont conscients et avant d’entamer le prochain exercice, le nouveau bureau directeur aura la lourde tâche d’éponger un déficit de plus deux milliards de nos millimes. C’est le premier défi de Bellamine et il ne sera pas facile de le faire sans l’appui de tous les clubistes.

Appel à l’unisson

Le nouveau président clubiste aura à refaire tout depuis le début. Un nouveau bureau directeur, un nouvel entraîneur et surtout une nouvelle approche et une nouvelle mentalité car il est clair que c’est ce qu’il faut changer pour les affaires reprennent dans le bon sens au sein d’une association miné par les querelles intestines el un individualisme exacerbant.

Cherif Bellamine aurait tendu la main à tous ceux qui sont plein de bonnes intentions pour aider le club. Un appel à l’unisson pour le bien de l’association. Pourvu qu’il soit sincère et que les clubistes suivent…

Une pensée pour Atrous

Il ne faut surtout pas omettre de rappeler le nom de Jamel Atrous qui fut, pendant quelques jours, le président annoncé du Club Africain. Que s’est passé exactement pour qu’il parte? Nous n’en savons pas trop. Une chose est sûre, il était plein de bonnes intentions et il aurait pu faire aussi bien.

Priorité aux joueurs

Certains joueurs n’ont pas voulu rempiler et ils avaient raison de le faire voulant attendre la tenue de l’Assemblée générale pour que Cherif Bellamine soit officiellement le nouveau président du Club Africain. C’est le cas des Ben Yahia, Ifa, Alexis et Hadhria. D’ailleurs, tout juste après la fin de l’Assemblée, la priorité du nouveau bureau directeur sera celle de faire rempiler ces joueurs convoités par d’autres clubs.

Du sang nouveau…

Depuis son premier jour en tant que président du Club Africain, Kamel Idir n’avait de cesse de répéter qu’il était là, entre autres, pour former de nouveaux cadres et des dirigeants capables par la suite de présider un club de l’envergure du club Africain. En fin de compte, tout ce qu’il a fait, c’est céder le témoin à un président encore plus âgé que lui…
Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Jeu 24 Juin - 19:49

Assemblée générale élective du CA


Cherif Bellamine revient…


C’est la seule information de cette assemblée chaude. Sinon pas de comité directeur, pas de vice-président, ni d’entraîneur. Que de dossiers en instance !

Les travaux de l’assemblée ont commencé avec un retard d’une heure (ce n’est pas nouveau pour nos clubs). On attendait une présence minime, nous eûmes droit à une présence respectable entre anciens dirigeants, anciens footballeurs, jeunes et moins jeunes sympathisants. Malgré toutes les tergiversations et tous les retournements de situation qui ont eu lieu au Parc A ces derniers temps, l’assemblée a pu enfin se tenir. Bien sûr que tout a été décidé avant, mais le fait que cette assemblée ait lieu est un signe que plusieurs Clubistes attendaient. Pas de surprise, Cherif Bellamine prend la relève de Kamel Idir pour un mandat de deux ans. Le nouveau (ancien) président du CA annonce que «la crise financière dans laquelle se trouve le CA est si grave qu’elle demande la mobilisation de tous les Clubistes. Les portes sont ouvertes devant tous ceux qui peuvent aider le club. Je suis là pour une année afin de réussir la transition et de préparer des cadres dirigeants».
Sur le plan sportif, le CA vient d’achever une saison où les consécrations ont fait défaut. L’équipe de football (vitrine du club) — malgré une valeur intrinsèque indiscutable — a raté tous ses objectifs, alors que les équipes de handball et de basket-ball ont perdu de leurs qualités. Le rapport moral, et faute de performances, a mis en exergue les traditions de formation et le dévouement des dirigeants.
Volet financier, le budget arrêté au 30 avril dernier fait ressortir un déficit de 50.169 dinars (6.411.738 dinars de recettes pour 6.461.907 dinars de dépenses). Le rapport financier explique également que si l’on tient compte du mois de mai, le déficit passerait à 170.000 dinars (recettes supplémentaires de 281.636 dinars pour des dépenses supplémentaires de 401.466 dinars).


Quel avenir ?

Ce qui s’est passé à l’intersaison ne peut pas passer inaperçu. Le CA est aujourd’hui à la croisée des chemins. Il doit impérativement revoir ses structures de gestion et le choix du président du club, pour en finir avec l’éternel vide structurel à chaque fin de mandat. Ceux qui ont pris la parole ont insisté sur ce point. Le retour de Chérif Bellamine va-t-il permettre de retrouver l’équilibre et le calme ? La période à venir exige une mobilisation générale de toute la famille clubiste. Les erreurs du passé vont-elles être évitées ? C’est ce qu’ont souhaité les présents. Le CA doit être géré autrement de manière à accompagner la popularité et la dimension du club. Nous y reviendrons.


Auteur : Rafik EL HERGUEM (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Dim 27 Juin - 14:12



Khalil Chaïbi répond à Kamel Idir

Suite aux propos de Kamel Idir au terme de la dernière Assemblée générale et relative à la parution d’un livre relatant l’histoire du club illustrée par des photos, Kalil Chaïbi ex membre fédéral et ex responsable au Club Africain a tenu à faire les précisions suivantes:


«Je suis déçu mais guère surpris par la réponse de Kamel Idir suite à des attaques calomnieuses et diffamatoires « commanditées » d’un intervenant clubiste. Ces attaques viennent du fait que Kamel Idir avait manifesté un droit de regard, ou de censure sur le livre avant sa parution. Il avait même émis le vœu de racheter la propriété intellectuelle du livre.

Ceci me fait dire que l’ex président clubiste semble ignorer toutes les notions de droits d’images et de propriétés intellectuelles.

Il faut savoir que je me suis personnellement engagé à reverser intégralement les bénéfices du livre au centre de formation du club et j’honorerai mes engagements.

A part cela, quelques questions me turlupinent et elles sont toutes simples. On me critique alors que le livre est en vente dans la boutique du club depuis sa parution. Il a émis des réserves à ce sujet et en même temps il en fait l’éloge dans les différentes conférences de presse à l’occasion du 90ème anniversaire et de la venue de l’Olympique Lyonnais.

Pour ceux qui ignorent tout de cette affaire, il est à signaler que j’ai offert la majorité des photos qui ornent les locaux du Club Africain. J’ai également payé en intégralité la conception du site officiel et je continue à fournir gratuitement tous les supports photos et vidéos de ce même site. J’ai fourni la plupart des photos qui ont été utilisées dans les différents magazines.

Pour conclure, j’aurais souhaité que M.Idir mette autant d’énergie pour protéger les intérêts du club dans des dossiers beaucoup plus importants que celui-ci. Personnellement, je continuerai à soutenir mon club, en dépit de tout ».

Kamel Idir ne s’en est pas pris à seulement khalil Chaïbi au cours de sa dernière Assemblée générale en tant que président clubiste. Il s’en est pris un peu à la FTF, aux arbitres, au climat suspicieux de notre championnat. Il est libre de le faire mais ce n’était certainement pas la meilleure façon de clore un bail de cinq ans couronné par un titre de champion…

Recueillis par Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Ven 2 Juil - 12:31



Ifa signe pour deux ans

Bilel Ifa a signé pour deux ans. L’information n’est pas à prendre au conditionnel. L’accord est définitif entre le joueur et ses employeurs. Voilà un autre dossier clos en attendant de voir Nour Hadhria et Wissem Ben Yahia emboiter le pas à leur coéquipier. A propos de Ben Yahia, il est incertain d’autant plus que les propositions émanant du Golfe sont sérieuses et alléchantes. Quoi qu’il en soit, il ne devrait pas tarder à se décider.


Le CA s’incline à Béja

Les « Rouge et Blanc » se sont inclinés avant-hier à Béja devant l’OB sur le score de trois buts à un. L’unique but clubiste a été l’œuvre du Malien Traoré. Notons que les Clubistes donneront l’hospitalité ce dimanche à l’Espérance de Zarzis au parc A à partir de 15h00.

Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Dim 8 Aoû - 13:35



Bachtobji devant le conseil de discipline

Dénouement imminent du feuilleton Ben Yahia

Le défenseur clubiste Mohamed Bachtobji passera lundi devant le conseil de discipline après avoir été l’auteur d’un comportement jugé indigne d’un joueur évoluant au sein d’une association aussi prestigieuse que le Club Africain. Ecart de conduite envers son entraîneur et ses coéquipiers et déclarations tendancieuses, tels sont les faits reprochés à Bachtobji qui, apparemment, n’est plus bien accueilli par tous les joueurs.

Beaucoup de prétention de la part du joueur

Ce qui nous interpelle dans cette affaire, c’est cette suffisance et cette assurance du joueur qui n’accepte plus de rester sur le banc des remplaçants, se croyant plus fort que les autres. Ce qui n’est pas le cas. Bachtobji a des qualités, certes, mais il est loin d’être plus qualifié et par conséquent, il ne mérite pas plus que les autres une place de titulaire. En outre, le joueur qui s’est toujours vanté d’être un professionnel au vrai sens du terme ne fait que semer la zizanie au sein d’un groupe qui a beaucoup souffert au cours de l’intersaison pour les raisons que l’on connait. On ne terminera pas sans dire que sans le Club Africain, Bachtobji serait à l’heure qu’il est un illustre inconnu et ne se serait jamais lamenté comme il le fait actuellement. Et puis pourquoi s’en étonner, il a bien critiqué Benzarti du temps de l’intérim de ce dernier à la tête de l’équipe nationale au cours de la dernière CAN lui reprochant le fait de l’avoir ignoré. Il est vrai que la prétention peut-être une source de dérapage et peut vous faire dire et vous faire faire n’importe quoi.

Affaire Ben Yahia: décision imminente

Ben Yahia n’a pas encore signé mais une source bien informée nous fait savoir que le milieu de terrain clubiste n’ira nulle part et sera clubiste dans les toutes prochaines heures (si ce n’est déjà pas fait). Ça sera certainement une issue heureuse de ce feuilleton qui a traîné en longueur. Ben Yahia a bien dit qu’en Tunisie, il ne porterait aucun autre maillot autre que celui du Club Africain et il tiendrait-selon ses proches- tenir parole malgré l’offre étoilée qui ferait tourner la tête à plus d’un joueur.

Combo reprend

L’Ivoirien a repris le travail avec le reste du groupe. Il vient de subir une légère intervention chirurgicale et semble prêt pour prêter main forte à ses coéquipiers. Rappelons que c’est un milieu défensif et le Club Africain a besoin de récupérateurs qui sachent quoi faire avec la balle dès qu’ils la subtilisent à l’adversaire. Avec le plus que probable retour de Ben Yahia, les places deviendront très chères au milieu de terrain. Hmam, Aouadhi, Combo, Ben Yahia…quatre joueurs pour deux places. Une concurrence dont le principal bénéficiaire sera sans nul doute le club de Bab-Jedid.

Aujourd’hui, face à Al Ittihad Annaba

Le Club Africain disputera cet après-midi un match amical au Parc A contre Al Ittihad Annaba à 17h00. Un test qui sera certainement utile pour le staff technique du Club Africain pour remédier à certaines lacunes et tenter de nouvelles choses.

Ça sera également la dernière chance pour les deux attaquants étrangers actuellement à l’essai.

Ces deux joueurs auraient très peu de chances de signer un contrat au profit du Club Africain ayant très peu convaincu depuis qu’ils sont au parc A.

Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Dim 8 Aoû - 13:39

Wissam Ben Yahia rempile

Le milieu de terrain clubiste a resigné hier un contrat de deux ans au profit de son club.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Mer 11 Aoû - 13:46

CA


Qui a parlé de crise financière ?
Avant l’arrivée de Cherif Bellamine à la barre et du temps de Kamel Idir, on a toujours parlé des difficultés financières du Club Africain et de son déficit conséquent. Avec le changement de direction, l’on s’attendait à ce que le nouveau bureau directeur soit confronté à de multiples problèmes. D’autant que plusieurs joueurs n’avaient pas renouvelé leur contrat.


Depuis son arrivée, Cherif Bellamine a fait signer Nefzi, Ifa, Hadhria. Il a recruté Sami Nefzi, le Brésilien Gustavo, Abdelkader Khechache, Anis Ben Amor, Antoine OPoko et a honoré l’engagement du club envers les joueurs en payant ces derniers jusqu’au dernier millime. Khaled Zaîri est aussi clubiste pour trois ans sans oublier l’ex usémiste Hichem Essifi qui a également signé un contrat de trois ans au profit du Club Africain. En outre, le mercato d’été est loin d’être définitivement clos. On envisage de recruter un ou deux autres joueurs. On est à la recherche d’au moins deux attaquants capables d’améliorer le taux de réussite du club en attaque. On ne terminera pas sans rappeler le cas de Ben Yahia qui a fini par rejoindre le Parc A sans que le nouveau bureau directeur ne cède quoi que ce soit. Le joueur est revenu après avoir signé pour deux ans. Il lui faut maintenant confirmer qu’il est un cran au dessus des autres et qu’il mérite tous les écarts. Une chose est sûre, les supporters clubistes s’attendent à le voir évoluer franchir un palier…

En somme, la situation se stabilise et même la section handball est en train de retrouver quelques couleurs. Il faudrait toutefois faire preuve de réalisme car cette manne ne sera pas éternelle sans l’apport des supporters. Nous ne sommes qu’au mois d’août et la saison est encore longue et sans argent, le Club Africain finira par s’essouffler. Cherif Bellamine et Mounir Balti ont besoin de tous les clubistes pour ne pas revivre les scénarii de ces dernières saisons, du temps de Kamel Idir…

L’Inter ou l’OM à Tunis

Les responsables du Club Africain seraient sur le point de conclure un match amical contre une grosse cylindrée du football européen. Deux clubs ont été approchés pour un match gala ; il s’agit de l’olympique de Marseille et de l’Inter de Milan. Une source bien informée nous a fait savoir que les contacts ont été entrepris avec les responsables des deux clubs pour l’organisation d’une rencontre pendant la fin de l’année en cours, voire au cours du mois de janvier 2011. En d’aboutissement des pourparlers, les responsables auront la possibilité de renflouer les caisses du club. Il s’agit indéniablement d’une bonne initiative d’autant plus que la vente des abonnements ne semble pas vouloir décoller puisque les supporters ne se sont pas

bousculés jusque là pour acquérir leurs abonnements. On en a vendu un peu plus de mille avec une recette de presque 100 mille dinars. Ce qui ne représente même pas 2% du budget du club. En somme un chiffre insignifiant pour un club qui joue les premiers rôles et qui est qualifié pour une compétition aussi prestigieuse que la Ligue des champions.

M. A.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Jeu 19 Aoû - 12:29

CA

Malajila, dans l’attente de la carte jaune

La nouvelle recrue clubiste le Zimbabwéen Malajila ne sera pas en toute probabilité de la partie ce dimanche à Kairouan contre la jeunesse locale car il sera très difficile que la carte jaune de l’attaquant en question parvienne, d’ici là, au secrétariat général du club suite à la lenteur endémique caractérisant la transmission de documents entre les pays du nord africain et ceux subsahariens.

Les soucis offensifs de Bracci

L’entraîneur « Rouge et Blanc » François Bracci ne pourra pas aussi compter, à l’occasion, sur les services de son attaquant Mohamed Traoré qui séjourne depuis quelques jours à l’étranger et plus précisément en Suisse dans le but de parachever son transfert annoncé au club helvétique le F.C.Sion.

Akrout seul attaquant de pointe

Le Club Africain qui a accompli des efforts notables dans le but de renforcer le compartiment de l’attaque ayant, comme d’aucuns le savent, constitué le maillon faible de l’ensemble devra compter, en attendant la qualification de Malajila, le rétablissement de Messâadi, blessé et l’issue des transactions de Traoré avec Sion, compter sur un seul attaquant de métier face à la JSK à savoir Amir Akrout.

La belle forme de Mouihbi

Bracci qui a préconisé jusque-là l’option d’un seul attaquant en pointe ne se départira pas, en toute logique de ce choix en alignant Akrout à la pointe de l’attaque. Mais ce dernier aura en soutien Mouihbi qui passe par une belle forme devra évoluer en neuf et demi. Les Sellami et Ben Yahia seront chargés de l’animation offensive.

Ameur KERKENNI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Lun 23 Aoû - 13:47

JSK-CA : 1-0
La victoire du cœur




Galvanisée par un nouveau souffle, la formation aghlabide a tout fait pour marquer l’unique but de la partie et gérer le match à sa guise

Stade Hamda-Laouani de Kairouan. JSK- CA (1-0), mi-temps (0-0). But de Kasdaoui (51’). Expulsion de Rouatbi à la 35’ pour somme d’avertissements. Temps chaud. Pelouse en bon état. Public moyen. Arbitrage de Mohamed Saïd Kordi.

JSK : S. Ben Rejeb, B. Trabelsi (Dridi 46’ ), M. A. Ouerghemmi, Mamadou, I. Rouatbi, L. Ouertani (Dkhilalli, 52’), A. Mounbain, S. Mahjoubi, M.S. Jabnoun, M. Troudi (Yakoubi, 77’), S. Kasdaoui.

CA : S. Nefzi, B. Ifa, Kh. Souissi, Kh. Zaïri, W. Ben Yahya, Ewer Vambon (Sellami, 58’), Kh. Melliti, Y. Mouihbi (Traoré, 71’), Z. Dhaouadi, A. Akrout.

On attendait avec beaucoup de curiosité la première apparition de l’équipe aghlabide sous la conduite du nouvel entraîneur S. Hidoussi pour pouvoir apprécier à sa juste valeur son nouvel état d’esprit et sa façon d’appréhender un match à grand enjeu et devant l’un des grands ténors de la compétition, le CA. Le premier constat était édifiant : une équipe métamorphosée, évoluant avec beaucoup de cœur et n’épargnant aucun effort pour disputer toutes les balles avec opiniâtreté, créer le danger et se permettre le luxe de rater de peu quelques bonnes occasions de scorer. En effet, d’entrée de jeu, les locaux entamèrent la partie sur un rythme élevé. A peine quatre minutes et déjà deux remontées latérales ponctuées de deux corners. Les visiteurs ne réagiront qu’à la 8’ sur un débordement et un centrage de Dhaouadi dans le tas et plus tard à la 15’ sur une action amorcée par Mouihbi.
Secoués par ces deux alertes, les locaux reprirent l’initiative du jeu et se portèrent carrément à l’attaque mais ni Troudi (23’ et 44’), ni Jabnoun (26’ et 32’) ne parvinrent à concrétiser l’ascendant aghlabide en dépit de l’expulsion de Rouatbi à la 35’.

Domination stérile des visiteurs
De retour des vestiaires et jouant à dix, les locaux exercèrent un pressing constant dans l’espoir de cueillir l’adversaire à froid et de prendre l’avantage. Déjà à la 48’, Kasdaoui échoua de peu devant le gardien Nefzi, sur service de Troudi. Mais trois minutes plus tard, le même Kasdaoui allait réussir à marquer l’unique but de la partie suite à une remontée latérale de Ouerghemmi ponctuée d’un service judicieux de Jabnoun (51’). Ce fut l’euphorie sur les gradins. Passé l’effet surprise de ce but, les visiteurs allaient sortir de leur torpeur, réagir de plus belle et passer la vitesse supérieure. A partir de la 60’, ils allaient dominer totalement les débats et créer la plupart des occasions de but mais sans pour autant parvenir à surprendre une défense hermétique et bien regroupée autour de Mamadou et Mounbain. Entretemps, les locaux se contentèrent de gérer leur précieuse avance et d’opter pour les contres rapides mais Troudi (70’ et 75’) et Jabnoun (67’ et 76’) péchèrent par leur précipitation et leur manque de clairvoyance à l’approche des bois adverses. Lors du dernier quart d’heure de jeu, les visiteurs donnèrent des sueurs froides aux locaux, excessivement acculés dans leurs derniers retranchements mais ni Ben Yahya (78’) ni Dhaouadi (84’) ni Sellami (88’) ne purent changer quoi que ce soit à une victoire aghlabide déjà scellée et amplement méritée.

Auteur : Habib Mrabet (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Mer 25 Aoû - 14:39

CA : 3 points sur 9

Bracci sur la sellette

Le départ du Club Africain est certes décevant avec un mièvre bilan sous forme de deux défaites contre une petite victoire réalisée à El Menzah face au nouveau promu, l’A.S.Gabès. L’on comprend parfaitement la frustration que pourrait ressentir le public « Rouge et Blanc » de voir leur équipe favorite concéder un retard plutôt substantiel de quatre points sur ses principaux rivaux dans la course pour le titre en l’occurrence l’Espérance, l’Etoile du Sahel et le Club Sfaxien mais ce début laborieux des Clubistes va-t-il,


comme des rumeurs de plus en plus persistantes le laissent entendre, aboutir à une séparation avec Bracci. Si cette éventualité se concrétise ce sera probablement un choix inopportun du nouveau bureau. En fait Bracci n’est qu’à ses débuts avec un groupe et partant de ces considérations il a besoin d’un peu plus de temps pour réussir son challenge consistant à mettre sur pied un ensemble bien compétitif. Sans oublier que dans les deux défaites essuyées à Bizerte et Kairouan, la part importante de responsabilité des joueurs.

Ameur KERKENNI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Mer 25 Aoû - 14:44

L'image brouillée!




Le contexte actuel appelle le CA à plus de respect des valeurs. S'il tient vraiment à se mettre en marche et à prendre une plus grande dimension, il doit inéluctablement penser à un projet d'avenir qui se distingue de ceux utilisés et épuisés jusque-là. Quelque part, il devrait penser à la notion d’exception. Il doit éviter de rentrer dans "les ordres" et devenir un club ordinaire, statique…

Les gens qui sont appelés aujourd’hui à réfléchir sur l’avenir du Club Africain doivent savoir élever les débats. Ils pourraient s’épargner des polémiques stériles qui pourraient ne rien avoir avec la réalité du club. Nous disons cela parce que nous sommes convaincus que les actes et les agissements nous paraissent se tenir mieux qu’un semblant de discours et d’analyse…
Nous savons tous que la trajectoire déclinante de l'équipe clubiste aurait dû soulever, bien avant les deux défaites concédées en trois matches lors de ce début de saison, une véritable remise en cause de la part de toutes les parties concernées et notamment les hommes qui ont vraiment le pouvoir de décision. Les dérives d'un bon nombre de joueurs ne devaient plus passer sous silence. Le CA avait plus que jamais besoin d'un environnement sein. Visiblement, on se trompait d'hommes, mais aussi de contexte et de conjoncture. Sur le terrain, il y en allait de même: le public toujours aussi fidèle ne reconnaissait plus son équipe et celle ci n'arrive plus à retrouver sa vocation et encore moins son identité. Plus encore: les adversaires ne sont pas aussi appréciés à leur juste valeur, comme en témoigne du reste les défaites concédées au moment où l'on s'y attendait le moins. C'est là une déformation qui risquerait de conditionner le parcours de l’équipe tout au long de la saison en cours.
L'on sait que le football est aussi une affaire de culture et d'état d'esprit. Une équipe et ses joueurs se doivent de s'épanouir en permanence, de libérer leur capacité d’improvisation, mais d'avoir la volonté et de faire face aux problèmes et aux contretemps. Il nous semble que c'est ce qui manque de plus en plus au CA, surtout dans sa version actuelle et dans tout ce qu’il donne l’impression de vouloir entreprendre et accomplir. Quand tout cela arrive justement à manquer, les solutions deviennent rares et l’on finit par tomber dans la confusion. C’est peut-être la principale défaillance qui a le plus participé au développement d’un certain «malaise» dans la gestion du club.

Le bateau ivre!

Le constat ne laisse pas indifférent : le CA aurait intérêt à échapper au cumul d’insuffisances et de défaillances qui l'empêchent curieusement d’accéder à un palier supérieur. La question qui ne cesse de revenir concerne justement les aptitudes d'un club et de ses hommes. Que leur manque-t-il pour que les résultats, dans leurs différentes étapes, soient à la hauteur des aspirations de tous ? Le langage de la vérité est fortement souhaité. Il est grand temps d'ouvrir les fenêtres et d'aérer un milieu qui a été enfumé par sa propre cheminée !...
La valeur d'une équipe comme le CA se mesure à sa capacité de se mettre en évidence et de s’imposer dans les différents contextes. C’est principalement à ce niveau qu’elle serait appelée à sauvegarder son identité, à se construire.Il est en fait des comportements et des réactions qui deviennent nécessaires, voire déterminants notamment par rapport à ce qu’ils sont censés dévoiler, ou encore provoquer. Mais de manière encore plus précise, c’est à se demander si le CA d'aujourd'hui ne sait plus gérer ses matches, ou encore doser ses efforts? Si ce n’est pas aussi et davantage une question de choix et d'appréciation qui arrivent à manquer à un ensemble qui semble de plus en plus perdre ses repères, là où il lui faut pourtant avancer, confirmer une réelle marge de progression ? Si ce n’est finalement aussi une confusion dans la définition des rôles et des priorités. Apparemment, on ne parvient pas à savoir où situer ses priorités, et encore moins comment les mettre en application…
Le contexte actuel de l'équipe appelle à plus de respect des valeurs. Si le CA tient vraiment à se mettre en marche et à prendre une plus grande dimension, il doit inéluctablement penser à un projet d'avenir qui se distingue de ceux utilisés et épuisés jusque-là. Quelque part, il devrait penser à la notion d’exception. Il doit éviter de rentrer dans "les ordres" et devenir un club ordinaire, statique. Il a et il aura toujours de bonnes raisons pour le faire s'il tient réellement à développer jusqu’au bout l’idée du rendement collectif et des convictions partagées.

Auteur : Jallel MESTIRI (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Mar 31 Aoû - 12:45

Mrad Mahjoub, le retour




Finalement, Cherif Bellamine n'aura pas accordé une dernière chance à Fronçois Bracci et a opté pour le changement d'entraîneur. Bracci s'en va, et c'est une vieille connaissance, en l'occurrence Mrad Mahjoub qui est désigné entraîneur pour le reste de la saison. Il revient au CA huit ans après (il a débarqué en novembre 2002 en remplacement de Rossely). Encore une décision inattendue au CA, portera-t-elle ses fruits ?
Par ailleurs, Hichem Essifi est enfin clubiste officiellement après avoir trouvé un terrain d'entente avec les dirigeants clubistes pour un bail de trois ans.

Auteur : R.E.H. (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Mar 31 Aoû - 12:51

Bachtobji au Parc «B»

Espérance et Club Africain trouvent un arrangement moyennant 120 mille dinars



C’était dans l’air. Et comme nous l’avions annoncé (sous toutes réserves) il ya quelques jours, les responsables du CA et de l’EST se sont rencontrés pour trouver un compromis, concernant le passage de Mohamed Bachtobji du parc « A » au parc « B ». Ainsi, le joueur en question appartient, désormais, à l’Espérance contre la somme de 120 mille dinars pour le Club Africain.

Signalons, par ailleurs, que c’est le président de la FTF, Ali Hafsi qui a joué le médiateur entre les parties concernées, comme il l’avait fait entre l’Etoile et le CAB à propos de l’affaire Chehoudi.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Dim 12 Sep - 14:41

CA

Les places seront chères

L’abondance n’a jamais nui à qui que ce soit et c’est tant mieux pour Mrad Majoub qui aura ainsi l’embarras du choix et pourra compter sur des éléments ambitieux. Il est clair que la reprise se fera avec un effectif au complet et des joueurs au fait de leurs responsabilités.

Essifi a confirmé ses qualités de buteurs, le jeune Kharzi devrait s’imposer au milieu de terrain. Alexis sera à coup sur un titulaire en puissance.


Le Camerounais n’est pas encore rentré à Tunis mais il sera certainement une pièce maîtresse du dispositif de Mahjoub qui commence à redonner vie à un groupe amorphe et sans envie de jouer du temps de Bracci. Avec le retour de Messâadi, complètement rétabli, de Traoré dont le passage en Suisse a avorté et bien d’autres joueurs, la concurrence sera des plus dures au Club Africain.

CA-ST au Parc A (15h30)

Le Club Africain disputera cet après-midi au parc Mounir Kbaïli un match amical contre le Stade Tunisien. Le coup d’envoi de cette rencontre aura lieu à 15h30. C’est une troisième opportunité pour Mrad Mahjoub de voir à l’œuvre certains joueurs et donner leur chance à ceux qui n’ont pas eu la chance de s’illustrer jusque là.

Rappelons que le Club Africain a disputé deux tests depuis l’avènement de Mahjoub devant l’ESBK et G.S, soldés par deux victoires respectivement sur le score de trois buts à un et deux buts à un.

Traoré fait de la résistance

Traoré s’entraîne régulièrement. Il était avec les « Aigles » pour disputer un match officiel entrant dans le cadre de la Coupe d’Afrique des Nations. Certes, il n’était pas titulaire mais il était inscrit sur la feuille du match. Le Malien a pris des galons et c’est ce qu’il faut retenir après son passage avorté en Suisse. Il faut rappeler que le contrat qui lie le joueur au Club Africain expire le 30 juin prochain et il n’est pas le seul. D’ici là, les négociations entre le joueur et ses employeurs devraient aboutir à quelque chose.

Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Mar 14 Sep - 13:08

Tant mieux pour Mahjoub

L’effectif est presque complet

Le Club Africain s’est imposé sur le score de deux buts à un dimanche devant le Stade Tunisien. Les deux réalisations clubistes furent l’œuvre de Abdelkader Khechache (18’) et Karim Aouadhi (80’). Celui du Stazde Tunisien a été marqué par Tej. Pour cette rencontre, Mrad Mahjoub a aligné la formation suivante:


Sami Nefzi, Bilel Iffa (Anis Ben Amor 64’), Abdelkader Kechache, Khaled Zairi, Seif Akremi, Helmi Hmem (Karim Aouadhi 69’), Youssef Mouihbi (Hichem Sifi 74’), Khaled Melliti (Fouad Khazri 54’), Wissem Ben Yahia (Gustavo Campello 69’), Mohamed Traoré (Amir Akrout 63’), Cuthebert Malajila (Nour Hadhria 63’).

C’est un succès rassurant à quelques jours de la reprise. Il faudrait confirmer ce bon résultat dès ce samedi face à l’E .S.H.Sousse. Rappelons que les Clubistes ont disputé trois tests amicaux depuis l’avènement de Mahjoub à la tête du club et qu’ils se sont imposés devant l’E.S.B.Khalled (3-1), Grombalia Sport (2-1) et le Stade Tunisien (2-1).

Sellami, Souissi et Dhaouadi avec le groupe.

Ces trois joueurs n’ont pas pris part à la rencontre de dimanche face au Stade Tunisien. Renseignements pris auprès de qui de droit, nous avons appris que ces trois joueurs souffraient de problèmes de santé sans gravité, et le staff technique a préféré les ménager pour leur permettre de récupérer pleinement. Ce qui est sûr, c’est qu’ils seront prêts pour la reprise du championnat ce samedi à El Menzah.

Alexis de retour

Le Camerounais était présent en tenue civile au Parc A dimanche dernier. Après une attente qui n’a que trop duré, Alexis a finalement donné signe de vie et devrait reprendre le travail avec le reste du groupe. Mrad Mahjoub ne devrait pas compter sur ses services face à Hammam-Sousse mais il sera certainement de la partie dès la cinquième journée du championnat.

L’embarras du choix

Mrad Mahjoub n’aura pas la tâche facile au Club Africain. Il a hérité d’un club en nette perdition et qui avait perdu deux des trois premiers matches de la saison en cours. Depuis son arrivée, il s’est attelé à redonner aux joueurs le goût de jouer, de s’amuser sur un terrain de football. De même, les dirigeants clubistes ont considérablement renforcé les rangs de l’équipe senior avec les arrivées de l’ex sociétaire d’Ajaccio Foued Khazri, de Hichem Essifi et du Camerounais Alexis qui a décidé de rempiler. Trois joueurs susceptibles d’améliorer beaucoup de choses au sein de la formation clubiste et nous pensons surtout à Hichem Essifi qui a déjà marqué à trois reprises au cours des derniers matches de préparation. Akrout sait désormais à quoi s’en tenir et s’il entend garder sa place de titulaire, il devrait travailler davantage car à ce rythme là, il risque fort de se retrouver sur le banc des remplaçants.

Mise au vert à partir de jeudi

Afin d’assurer une complète concentration pour le match de ce samedi, les joueurs clubistes seront rassemblés pour une mise au vert dès jeudi.. Il faut dire que cette rencontre revêt un intérêt particulier et aucun autre résultat, autre que la victoire ne sera acceptées

Mourad AYARI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Club Africain   Mer 22 Sep - 10:56

Révélations et incertitudes...




Deux absences de taille sont annoncées face à l’ASM : Zouhaïer Dhaouadi et le public...

C’est encore un Club Africain remodelé que l’on verra à l’œuvre ce week-end face au promu marsois. Ayant tiré les enseignements de la victoire sur le fil face aux banlieusards, le staff technique clubiste devrait vraisemblablement opérer quelques changements, du moins en défense où certains ont soufflé le chaud et le froid. A commencer par les flancs où Ifa et Meriah ont quelque peu été bousculés par les véloces Bachouche et Soltani. Toutefois, si l’international Mehdi Meriah participe activement aux amorces offensives, concoure par ses «rushs» et ses dédoublements à apporter le surnombre tout en soignant ses centres, ce n’est pas le cas de l’éternel espoir Bilel Ifa dont le rendement en dents de scie et le manque de compétitivité flagrant sont préoccupants. Bousculé sur son flanc droit, hésitant et même parfois brouillon, Ifa a manqué de grinta, de rigueur et de souffle. Sera-t-il pour autant laissé au repos au profit de Ben Amor ? D’autres facteurs entrent en jeu comme le maintien de la cohésion du compartiment défensif, alors que comme le dit l’adage, on ne change pas une équipe qui gagne.
Au cœur de la défense, Zaïri et Khéchache seront reconduits. Volontaire, l’ex-Stadiste progresse de fil en aiguille et a été à deux doigts d’ouvrir son compteur-but face à l’ESHS. Doté d’un excellent jeu de tête et d’un bon timing et autre «heading», Zaïri poursuit son adaptation et brigue ainsi logiquement un poste de titulaire en puissance pour le reste de la saison. Toujours dans l’axe, Khéchache est en passe d’être la révélation clubiste du moment. Auteur d’un match de tout premier ordre, l’ex-Usémiste a gagné la confiance du staff technique et deviendrait ainsi incontournable. Assurance, vélocité, application, vista et don de soi, Khéchache monte en puissance pour le plus grand bonheur des supporters. Avec le retour de Khaled Souissi et la progression de Derbali, les places deviendront chères en défense.
L’ailier gauche clubiste, Zouhaïer Dhaouadi, manquera à l’appel face aux banlieusards, et pour cause, apportant son aide à un Ifa méconnaissable et débordé, en phase de repli face à l’ESHS, Dhaouadi, généreux dans l’effort, a été poussé à la faute et sanctionné par l’arbitre Bakir. Son absence face aux poulains de Kamel Chebli forcerait la paire Mahjoub-Sellimi à revoir l’option tactique de l’équipe.

Mouihbi, chef de file...

Revoilà Youssef Mouihbi. Auteur d’un match de qualité, l’attaquant clubiste a retrouvé sensations et détermination et semble tenir le bon bout pour briller et booster à terme l’équipe. Un Mouihbi décisif, voilà de quoi valoriser le rendement du groupe et permettre au staff technique de disposer de solutions fiables et viables sur le front de l’attaque. Dans cet ordre d’idées, le CA dispose d’atouts offensifs non négligeables. Il est rassurant de pouvoir compter sur Essifi, Akrout, Malajila, Opoku, ainsi que le milieu offensif brésilien Gustavo et le prometteur Nour Hadhria.

L’énigme Traoré

L’humilité est une qualité propre aux grands joueurs. C’est un trait de caractère qui a permis à plus d’un joueur de s’illustrer, progresser et atteindre le haut niveau. Au CA, le Malien Mohamed Traoré est considéré depuis quelque temps comme l’un des meilleurs recrutements jamais réalisé, vu le coût d’acquisition dérisoire et le retour sur investissement garanti. Le registre du joueur, sa palette riche et variée, ses qualités d’attaquant percutant, racé et décisif, ont vite fait de lui un élément de choc et la coqueluche de tout un public. Puis viennent l’épisode de l’offre du FC Sion et la convocation du joueur en équipe nationale. S’en sont suivis quelques absences aux entraînements, voire un retard pris au niveau physique, puis un rendement décevant dernièrement face à l’ESHS. De toute évidence, Traoré a besoin de remettre les pieds sur terre et s’adonner au football avant de penser à un plan de carrière. C’est sur le terrain et rien que sur le terrain que l’on attire les convoitises de tous bords...

Revoilà le huis clos!


Alors que le boycott a été levé par le public clubiste, présent en masse face à l’ESHS, le jet de flammes continue quant à lui de gripper le club. Face à l’ESHS, une pluie de fumigènes s’est abattue sur le stade, du côté du virage, un geste condamnable, qui de plus pourrait priver le CA de quelque 150.000 dinars face à l’ASM, en plus de l’absence d’un public dont l’apport permet de booster le onze clubiste et le pousser à se surpasser.

Auteur : K.K. (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Club Africain   Aujourd'hui à 19:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Club Africain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Amical] Club Africain 1 - 1 Lyon
» Tre' magnifique club 505!
» Historique des Matchs des Far dans les Coupes Africaines
» Mercato hivernal 2011
» Que sont-ils devenus? Induve seranu passati?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Football National :: Les autres Equipes Tunisiennes-
Sauter vers: