Bonjour l'ami,
La direction du forum forza-baklawa vous prie de prendre la peine de s'inscrire afin d'ouvrir toutes les rubriques du Forum. La nouvelle version du site et forum est sur ce lien http://www.forza-baklawa.com


.
 
Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Liverpool FC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Liverpool FC   Ven 18 Mai - 18:10

Dean approché mais toujours inégalé

Le 1er mars 1980, un repas a réuni quelques grandes personnalités du football anglais dans un hôtel du centre de Liverpool. À cette occasion, Bill Shankly, le légendaire entraîneur de Liverpool, a souhaité rendre hommage à l'un des convives : "Sans aucun doute, c'est le plus grand avant-centre de tous les temps. Il est à classer dans la catégorie des grands maîtres, comme Beethoven, Rembrandt et Shakespeare".

Le footballeur en question était William Ralph "Dixie" Dean qui, triste ironie du destin, décédera quelques heures plus tard dans les tribunes de Goodison Park en assistant au derby de la Merseyside entre Everton et Liverpool. Goodison Park, théâtre des exploits de Dixie.

En 2011/12, Lionel Messi a été l'objet de tous les superlatifs en raison des records qu'il a battus. Mais l'Argentin n'a pas encore battu tous les records. En tout cas pas celui de Dean, auteur de 60 buts dans le championnat d'Angleterre 1927/28.

Si les chiffres des deux hommes sont comparables en matière d'habileté devant le but, ils le sont beaucoup moins dans les autres domaines. En mars 2010, France Football estimait à 37 millions d'euros le revenu annuel de Messi, ce qui faisait de l'Argentin le footballeur le plus riche du monde. À l'apogée de sa carrière, Dean touchait très exactement 10 euros par match disputé. Messi a commencé sa carrière en club à l'âge de huit ans, avec les Newell's Old Boys. Dean, de son côté, a dû avoir recours au mensonge pour pouvoir intégrer l'équipe de foot d'un institut pour jeunes délinquants. La raison ? Cette équipe jouait plus de matches que l'école dans laquelle il était inscrit...

Des rats pour s'entraîner
Alors que Messi a bénéficié très tôt de l'enseignement et des infrastructures de pointe du centre de formation de La Masia, Dean était un autodidacte, qui affinait la précision de ses frappes en visant des cibles mobiles : les rats qui venaient se nourrir sur la voie ferrée où Dean apprenait le boulot de poseur de rails. Cette formation rudimentaire a porté ses fruits. Après avoir marqué 27 buts en 30 apparitions pour Tranmere Rovers, Dean est transféré à Everton dès l'âge de 18 ans, pour un peu moins de 4 000 euros. On est en 1925.

Un an après avoir signé pour le club qu'il supporte depuis sa plus tendre enfance, Dean est victime d'un accident de moto. Il en réchappe miraculeusement, après 36 heures de coma et avec une fracture de la boîte crânienne et de la mâchoire. Les médecins lui annoncent qu'il ne rejouera jamais au football. À la surprise générale, quatre mois après l'accident, il remonte sur sa moto et redescend sur les terrains. Pour son premier match après sa convalescence, il joue avec la réserve d'Everton et marque même un but de la tête...

"C'était quelqu'un de très humble, mais il avait une idée fixe : jouer au foot et marquer des buts", raconte le biographe de Dean, John Keith, à FIFA.com. "Il avait l'habitude de dire que son métier était de mettre le ballon au fond des filets le plus vite possible et aussi souvent que possible. C'est exactement ce qu'il faisait. À une époque où la Coupe du Monde et le Championnat d'Europe des Nations et leurs qualifications respectives n'existaient pas encore, Dean a joué 16 fois pour l'Angleterre et marqué 18 buts. Avec Everton, il a inscrit 349 buts en 399 matches."

En toute modestie
L'apogée de la carrière de Dean a lieu le samedi 5 mai 1928, à l'occasion d'un match contre Arsenal. L'avant-centre d'Everton sait qu'il doit marquer à trois reprises, lors de cette dernière journée, pour battre le record du nombre de buts dans une saison de championnat d'Angleterre. Le record appartient à ce moment à George Camsell, avec 59 unités. Cinq minutes après le coup d'envoi, Dean trouve le chemin des filets sur une tête. Deux minutes après la remise en jeu, il subit une faute dans la surface. Il veut se faire justice lui-même, sa frappe n'est pas appuyée. Mais le ballon parvient cependant à passer entre les jambes du gardien. Le record de Camsell est égalé.

Il lui reste alors 83 minutes pour trouver une dernière fois le chemin des filets. Arsenal mène 3:2. Everton étant déjà assuré du titre, toute l'attention se focalise sur Dean, qui ne parvient plus à forcer la décision. La tension monte. À sept minutes du terme, les toffees obtiennent un corner. Dean s'élève au-dessus de tout le monde et marque de la tête. Pour fêter la chose, il fait une rapide courbette en toute modestie malgré la portée de l'exploit.

Grâce à la radio, l'exploit de Dean fait le tour du royaume. L'avant-centre d'Everton est probablement le premier footballeur anglais à acquérir le statut de star. Une statue de cire à son effigie est créée au musée de Madame Tussauds. La National Portrait Gallery commande son portrait, qui commence même à apparaître sur les timbres britanniques. Il attire les foules même quand il joue au golf et fait l'objet des premières offres de contrat publicitaire, qu'il refuse systématiquement si elles ne bénéficient pas à tous les joueurs d'Everton. Sa réputation franchit même l'Atlantique. La star américaine du base-ball, Babe Ruth, demande à le rencontrer avant un match à White Hart Lane.

Un cauchemar et un plaisir
"Quand on le voyait jouer, il était évident qu'il appartenait à la classe des plus grands", décrivait l'ancien manager de Manchester United, Sir Matt Busby, qui a joué plusieurs fois contre Dean. "De la tête, il avait la même puissance et la même précision que la plupart des joueurs au pied. Chaque corner était une occasion de but franche. Il n'avait pas d'équivalent et n'en aura jamais. Pour se représenter Dixie dans le football actuel, il faudrait imaginer quelqu'un qui marquerait énormément de buts, qui sauterait plus haut et irait plus vite que tous les autres défenseurs, quel que soit leur nombre. C'était un athlète exceptionnel. Jouer contre lui été à la fois un cauchemar et un plaisir".

Vers la fin de sa vie, Dean devait souvent répondre à la même question de savoir si selon lui, quelqu'un parviendrait un jour à battre son record. "Oui", répondait-il. "C'est bien possible. Mais le plus important, c'est la mentalité. J'aimerais bien que ma mentalité reste. Si c'est le cas, alors peut-être quelqu'un réussira-t-il un jour à battre mon record."

Cette année, Messi est arrivé à dix buts du record de Dean. L'objectif du petit Argentin est donc tout trouvé pour la prochaine campagne, 85 ans après l'exploit de Dean. D'autant que Messi est souvent loué pour sa mentalité...

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
 
Liverpool FC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Liverpool racheté ?
» Staff Liverpool FR
» Liverpool a-t-il besoin de recruter ?
» Liverpool - Bruges 1978 (C1)
» Si Liverpool gagne son 19e titre cette année ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Football International :: Les Clubs Etrangers-
Sauter vers: