Bonjour l'ami,
La direction du forum forza-baklawa vous prie de prendre la peine de s'inscrire afin d'ouvrir toutes les rubriques du Forum. La nouvelle version du site et forum est sur ce lien http://www.forza-baklawa.com


.
 
Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Baklawa 2010

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Mar 24 Aoû - 14:18

Quatre recrutements en vue !

Les responsables stadistes sont en train de s‘activer aux fins d’étoffer, d’ici la fin du mercato estival, leur effectif jugé insuffisant. Il est quasiment certain que Yamen Ben Zekri sera stadiste pour les deux prochaines années. Aussi, avons-nous appris, que Haykel Guemamdia, est sur la route pour rallier le Bardo. Les responsables des deux clubs se sont mis d’accord sur le dossier de transfert du dit joueur au Stade Tunisien. Enfin, les deux tuniso-français, Mourad Ben Hamida, et, Bilel Sebri, ont de fortes chances d’atterrir, ces jours, au Bardo. Les carnets de commande des dirigeants stadistes sont prêts !

_________________

Forza-Baklawa.com


Dernière édition par Admin le Dim 29 Aoû - 18:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Jeu 26 Aoû - 12:06


_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Dim 29 Aoû - 18:50

L’impromptu du dimanche: Mohamed Dérouiche (président du ST)

«Bientôt, on ne trouvera plus personne pour la gestion générale des clubs sportifs»

Après le dernier match officiel de son club, le président stadiste s’est senti tellement outragé par le comportement calomnieux et, ingrat d’une infime frange de supposés supporters, qu’il n’a pas hésité à appuyer sur la détente. On s’est attaqué, à tort, à sa personne, aux membres de sa famille (dont les décédés), il a reçu des crachats, des injures, on mêle sa vie privée à sa vie publique, bref, il a essuyé des invectives de toutes les couleurs, auxquelles, franchement, personne ne s’attendait.


Surprenant car le Stade Tunisien a bel, et, bien, fait un saut qualitatif, que seuls ceux qui ont un brouillard devant les yeux, ou ceux qui sont manipulés ne reconnaissent pas. Le gâchis est effroyable, et, on n’arrive pas encore à assimiler pourquoi ces vicissitudes désuètes, ces petites tares ont refait surface. Mohamed Dérouiche en est tellement déçu, , qu’il pense à passer le témoin dans deux ans, maximum.

Le Temps : On ne vous a jamais vu aussi énervé…

Mohamed Dérouiche: Je le reconnais ! Je n’arrive même pas à expliquer, maintenant, à froid, toutes ces conduites nauséabondes. J’estime, dans l’absolu que je ne mérite pas un tel traitement. Les injures gratuites et, de toutes couleurs dont ma famille, et moi étions victimes étaient irrecevables. Je n’ai jamais imaginé un seul instant en arriver jusque là, après tout ce que j’ai donné à mon club. Vous savez, dans l’absolu, les responsables de clubs ne sont pas assez protégés, et bientôt, si on ne réagit pas, on ne trouvera plus personne pour la gestion générale des clubs sportifs. Il ne faut pas parler strictement de mon cas, de l’incident que j’ai vécu, mais plutôt, il sera plus ingénieux de trouver des solutions fermes, et efficaces à ce problème qu’on est en train de banaliser. Je persiste à croire, que si on ne s’élève pas, sans délai contre, la violence verbale dans nos divers stades, ceci, encourage indirectement ces petits marginaux à passer aux actes. Si on ne fait rien, contre ce fléau, ceci est un cautionnement allusif, et, indirect à la gabegie, au bric-à-brac. Il nous faut tous réagir afin d’éradiquer ce tropisme. Il n’est pas du tout encourageant pour tout responsable de vivre une situation pareille.

• « Nous comptons tout faire pour combattre toute forme de violence,en particulier celle verbale »

- Ce que vous venez de dire est vrai, et, en même temps très grave. Doit-on comprendre en filigrane, que vous êtes en train de réviser certaines choses, certaines prises de position ?...

- Absolument ! les responsables de club, au fil des ans, sont devenus une denrée de plus en plus rare. Si on persiste à les agresser, si on ne les respecte pas, si on ne prend pas en considération les sacrifices qu’ils consentent, un jour ou l’autre ils jetteront l’éponge. Ces ignares qui font tout pour envenimer l’ambiance au sein des clubs, doivent être sarclés. Leur place n’est pas dans une arène sportive. Personnellement, je ne pense pas que je serai encore capable de continuer dans de telles conditions. Je n’ai pas le courage, ni le même engouement, mais en tant que premier responsable, je dois tout faire pour imposer l’ordre, et le jour où je déciderai de laisser ma place à une autre personne, j’aurai la conscience tranquille. Je suis de nature très ouverte, je respecte et j’accepte tous les avis, même s’ils sont contraires aux miens, mais à la seule condition que cela ne déborde pas.

• Votre réaction a été très violente…

- Vous ne pouvez pas imaginer ce que j’avais ressenti à ce moment là ! Que l’on me comprenne, elle est dirigée vers les fauteurs de troubles, qui n’apprécient pas le travail volumineux que nous sommes en train de faire aux fins de hisser notre club, de nouveau à la hauteur de ses semblables historiques. Je pense très sincèrement, que nous sommes sur la bonne voie, et cela est quasiment reconnu par tous les observateurs.

• Qu’est ce que vous comptez faire ?

- Ce qui s’est passé à l’issue de ce fameux match ne doit pas être passé sous silence. Nous avons mené une petite enquête, que nous allons étudier, bien étudier, avant de pencher pour une solution. Mes collègues et moi comptons tout faire pour combattre toute forme de violence, en particulier celle verbale. A l’avenir, sachez que ceux qui vont spolier notre club, n’auront plus la vie (sportive) facile. Les propositions de solutions sont multiples, mais, nous allons discuter avec toutes les parties concernées pour les mettre en exécution.

• « On ne pouvait pas retenir Khaled Zairi contre son gré »

Ceux que vous visez sont peut être déçus par les départs de certains joueurs cadres ?

- Ce n’est pas une raison pour ces conduites singulières et baroques. Encore une fois, et quitte à me répéter, je vous révèle que parmi nos objectifs stratégiques, est accrochée, et en grosses lettres, l’indépendance financière que l’on n’atteint que par une gestion adéquate des entrées, du sponsoring, de la publicité, des dons, des recettes TV, du ‘promosport’, et bien entendu du transfert des joueurs. Dans ce dernier volet, rien n’a été entrepris par hasard. Il y a des contraintes financières qui nous obligent à céder de temps à autre un joueur. Je sais qu’au fond de vous-même, vous me posez cette question en allusion au départ de Khaled Zâïri. Ce joueur ne peut plus rien donner au Stade Tunisien, et cela fait un bon bout de temps qu’il nous corsète aux fins de changer d’air. Il en rêve tous les jours, et vu son insistance, son obstination, son entêtement, sa résolution au départ, nous avons décidé de ne pas le retenir contre son gré. Il y a autre chose que les gens ne connaissent pas, c’est qu’avec notre coach Patrick Liewig, à son jeu, à voir ses prestations, à le voir au cours des répétitions quotidiennes, il allait perdre sa place de titulaire. A l’étranger, il a fait quelques tests, tous non concluants. En deux mots, il ne peut plus rester encore chez nous.

• Soit mais derrière, qu’est-ce qui a été fait, et, qu’est-ce que vous comptez faire ?

- Je pense que nous avons fait de beaux recrutements derrière, comme vous vous plaisez à dire, mais nous comptons aussi nous pencher très sérieusement sur la formation. Dans peu de temps, nous aurons l’infrastructure nécessaire, et, avec la jeunesse des cités avoisinantes, je pense que notre avenir est garanti, bien entendu, via un travail étudié et moderne… Cela ne peut pas se faire en un clic, il nous faut un peu de temps. La formation est un secteur vital pour nous. Etant de nature très positive, je vous assure que les résultats seront effectifs et, croyez moi si par malheur, on loupe nos cibles, nous passerons le témoin en tout fair-play. On n’est pas encore à l’heure des bilans. Qu’on nous fasse confiance comme on l’a fait il y a deux ans, et, qu’on nous laisse travailler en paix.

• « Le ST fait vivre 140 familles »

Nul ne peut nier les progrès faits ! Quelles sont vos intentions pour le prochain mandat ?

- Vous savez depuis ma jeunesse, depuis que j’ai porté les couleurs stadistes, j’ai toujours rêvé d’un club d’une autre dimension. Les progrès déjà entrepris, à tous les niveaux sont tangibles, et, cela personne ne peut le nier. Nous ne sommes qu’au tout début du chemin, et, nous ne comptons pas dormir sur nos lauriers. Nous ne comptons pas non plus permettre à une infime minorité de dépravés de s’immiscer dans les affaires courantes du club, dans le fonctionnement de tous les jours. Notre budget prévisionnel pour cet exercice, avoisinera les 3,5 MD, et Dieu seul sait qu’est-ce qu’on fait pour les avoir. Ce n’est pas facile ! Il y a des gens qui ne savent pas que le Stade Tunisien est presqu’une entreprise, puisqu’il fait vivre quasiment 140 familles. Je vous rappelle, aussi, que tous les mois nous devons nous acquitter d’une masse salariale jouxtant 300 mille dinars. Je porte à votre connaissance également que nous n’avons vendu, pour le moment, que 140 abonnements. Sachez aussi que nous faisons tout pour honorer nos engagements financiers à temps, sans le moindre retard. Mais ce qui est plus important, et, que certains ignorent, c’est le rôle social, et éducatif dont le club est investi dans la localité. Mille jeunes ont des licences chez nous. Les contestataires ne sont pas conscients de cela. Critiquer gratuitement, c’est facile…

• Un grand programme si on comprend bien vous attend…

Il n’est pas exclusivement sportif, comme vous constatez. L’équation est très difficile à résoudre car elle contient une infinité d’inconnues, et, on est là, pour tout solutionner. On est conscient des difficultés, mais la réussite est et reste notre unique objectif. Quand nous nous avions pris le club en mains, nous nous étions juré, et, promis de tout reconstruire de la cave au grenier. Je pense très honnêtement que nous ne sommes pas hors sujet. Notre avenir sera des plus radieux.

Propos receuillis par Mohamed Ali Ezzine (Le Temps)

Une videos de l'interview a été ajouté dans notre StadisteTV

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Mer 1 Sep - 11:10

Le Retour de Selliti

Le bureau directeur Stadiste a bien clôturé le Mercato d'été
Comme promis par le Président du club lors de sa dernière revue de presse. Les Stadistes n'ont pas chômé pendant cette trêve et le noyau stadiste s'est élargé par l'arrivée de quelques joueurs qui pouvaient renforcer l'équipe à la recherche surtout d'un finisseur. Si Mohamed Selliti l'enfant du club a paraphé son contrat de 2 ans hier avant la fermeture du Mercato, Amen Ben Zekri et Bilel Essebri l'ont fait deux jours avant.
Le Stade Tunisien aura belle allure lors de son deplacement à Bizerte, pourvu que les nouveaux venus s'intègrent facilement au groupe. La page Zaiiri, Ben Chagra a été tournée. Liewig n'aura pas d'excuse vu le potentiel mis à sa disposition, une defense bien soudée Jabnoun-Zakkar-Hosni-Ben Zekri-Ayari-Cherni, avec un milieu Mosrati-Tej-Ba-Dombia-Neffeti-Dridi-Msekni et une attaque avec le retour de blessure de Kabia dont on dit tout le bien, Alvez-Selliti et le jeune Touzri.
Il ne faut pas rater la reprise pour que le moral ne prend pas un coup et les supporters ne s'acharnent pas de nouveau sur les decideurs.
Bonne chance à la Baklawa et il n'y a que le travail qui paye.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Dim 5 Sep - 19:52

Travail spécifique pour Selliti, Ben Zekri et Ben Sebri

Comme annoncé il y a quelques jours le Stade Tunisien n’est pas resté les bras ballants après les quelques départs enregistrés, puisqu’il a pu colmater les brèches. Le seul inconvénient est que ces derniers accusent un petit retard au niveau de la tenue physique et c’est pour cela qu’ils sont en train de travailler et de mettre les bouchées doubles avec le préparateur physique du club afin d’être quasiment prêts lors de la reprise. Mohamed Selliti, Yamen Ben Zekri et Bilel Ben Sebri ont un programme spécial à appliquer pour être à niveau.

Défaite à Sfax mais que d’enseignements


Le Stade Tunisien est allé croiser le fer en amical avec le CSS, vendredi soir et, même si ce test a été ponctué par une défaite sèche (2 à 0, suite à deux erreurs individuelles), le staff technique du club du Bardo n’a affiché aucune inquiétude. Au contraire, beaucoup d’enseignements ont été tirés. Sur les 22 joueurs qui ont fait le déplacement à Sfax, 21 d’entre eux ont quand même pu prendre part aux débats. Seul le Brésilien Alvès, légèrement blessé la veille a été finalement contraint au repos par mesure de précaution. Ben Zekri, et Ben Sebri ont bénéficié d’un temps de jeu assez court à la reprise, et n’ont pas du tout démérité.

Mohamed Kabia revient

Le Sierra-léonais Mohamed Kabia, éloigné des terrains pour une blessure qui n’a pas été bien prise en charge commence à revenir petit à petit. Avant-hier à Sfax, il a joué toute une mi-temps, et été à la hauteur des aspirations escomptées. Voilà qui est rassurant, parce que quelques supporters, et même quelques responsables administratifs qui ne connaissent pas grand-chose au football ont émis quelques doutes quant à la valeur technique réelle du dit joueur, qui est en train de prendre sa revanche sur le rectangle. Il est peut être vrai que les premières apparitions de Kabia n’ont pas été satisfaisantes, mais ceux qui doutaient de lui devaient, aussi, aller vérifier dans quelles conditions (lamentables) le joueur vivait.

Mercredi prochain à Grombalia

Le Stade Tunisien compte profiter au maximum de cette trêve, puisque, après le déplacement à Sfax, il compte enchainer par un second, et, peut-être un troisième le weekend prochain. Ce qui est sûr, c’est que le match annoncé contre le CA n’aura pas lieu, mais du côté du Bardo on l’a remplacé par une confrontation avec Grombalia. Ce test match est prévu pour mercredi prochain à partir de 22h, dans la capitale de la vigne. D’autre part, les responsables stadistes, sont en train de s’activer pour dénicher un bon ‘sparring-partner’ le week-end prochain.

MAE (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Mar 7 Sep - 0:16

Interview exclusive de Mohamed Cherni

Depuis le debut de l'exercice on a constaté que l'effectif stadiste manquait le joueur (jocker) Mohamed Cherni, oui jocker puisqu'il a joué presque à tous les postes au Stade Tunisien depuis qu'il y officie.
Pendant la periode de préparation, Mohamed Cherni a eu des ennui au niveau de son genoux, l'IRM a decelé une defaillance au niveau des ligaments croisés, l'operation n'a pas été évitéé. Aujourd'hui mohamed Cherni nous parle de l'évolution de cette operation et surtout de ce qu'il l'attend pour les prochains mois.

Forza-Baklawa : Mohamed Cherni peux-tu nous dire depuis quand tu es au Stade Tunisien?
Mohamed Cherni : Cela fait 12 ans que j'appartiens à l'équipe du Bardo dont 6 en équipe Senior.

F-B : Votre contrat avec l'équipe Stadiste finira quand?
MC : J'ai un contrat qui court jusqu'au 30 juin 2011

F-B : Comptes-tu le prolonger avec le Stade Tunisien?
MC : Je ne veux pas répondre à cette question parceque je ne veux pas dire comme ceux qui ont quitté le club après avoir dit le contraire. Pour moi et si la decision m'appartient tant que j'excerce en Tunisie je ne voudrai en aucun cas quitter la Baklawa pourvu qu'on veut toujour de moi et surtout les supporters me reclame.

F-B : Venons-en à ta blessure...ou on est au juste? et quand envisages-tu la reprise?
MC : Hamdoullah maintenant ça va beaucoup mieux, je suis ma réeducation à la lettre, grâce à Dieu je me porte de mieux en mieux, le Medecin et le Kiné prévoient entre 40 et 45 jours pour que je puisse commencer à trottiner. Je mets toute ma volonté pour revenir plus fort qu'avant, j'ai constaté qu'en 6 ans en équipe première je n'ai pas encore donné mon maximum et j'en suis vraiment capable de faire plus. Je promets à tout le monde qu'ils verront un tout autre Cherni dès que je puisse regagner ma place.

F-B : Crainds-tu la concurrence?
MC : Au contraire j'adore...ça me permets d'aller au bout de mes force et c'est comme ça qu'on progresse. L'équipe qui n'a pas 2 ou 3 joueurs par poste ne va pas loin dans notre football actuel.

F-B : Que penses-tu de Patrick Liewig votre coach?
MC : Entre nous Patrick Liewig est l'entraineur le plus complet et le plus connaisseur que j'ai jamais cotoyé avec tous mes respects pour les autres entraineurs que j'ai eu pendant ma carrière, je regrette qu'une chose c'est que j'ai pas eu Mr Liewig dès mon introduction dans l'équipe première, avec lui j'ai appri en une année plus que les 6 années que j'ai passée en senior.

F-B : A quel poste aimes-tu être utiliser?
MC : Depuis mon jeune âge je postule pour un poste de pivot ou arrière droit, mais j'ai vu que depuis 5 ans on m'a fait tourné dans presque tous les postes, un joueur polivalent est trop demandé mais je préfère être titulaire dans un poste ou je peux m'affirmer et surtout m'habituer à ma tâche.

F-B : Quelle est l'ambiance dans votre groupe maintenant?
MC : L'ambiance est excellente...Même les nouveaux venus se sont bien intégrés à notre système de vie et c'est pas nouveau chez nous au Stade Tunisien.

F-B : Un mot sur le depart des enfants du club Ben Chagra et Zaiiri?
MC : C'est malheureux mais c'est ça la vie d'un joueur professionnel, pour Khaled j'ai beaucoup discué avec lui, je lui ai même dit qu'il doit bien réflechir si un jour il decide de quitter le stade Tunisien, lui l'enfant gâté, aimer de tous, mais je ne sais pas ce qui s'est passé avec lui, j'espère que son depart aidera plus la Baklawa qu'autre chose, le stade Tunisien est une grande institution et ne s'arrêtera pas sur un joueur ou deux.

F-B : Mohamed Derouiche est-il le président qu'il faut pour le ST?
MC : Si Mohamed travaille d'arrache pied pour structurer l'équipe, son projet pour avancer avec la Baklawa est très grand mais il faudra que tout stadiste soit convaincu de ça et surtout il met la main à la pate.

F-B : Avec l'effectif stadiste actuel, ou places-tu le ST à la fin de l'exercice?
MC : A vrai dire on a un bon groupe, qui peut jouer les premiers rôle et avec l'appui de nos supporters inchallah on vise le podium et pourquoi pas gagner la Coupe de Tunisie.

Entretien par Footn (Forza-Baklawa.com)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Sam 11 Sep - 23:11

Du rififi au sein du Bureau directeur ?

A travers une brève communication que nous avons eue avec le président stadiste Mohamed Derouiche, celui-ci nous a informés, que d’un commun accord avec tous ses collaborateurs, il a décidé d’excommunier deux membres du bureau directeur, réputés pour être des têtes dures, et dont nous taisons pour le moment les noms, en attendant le communiqué officiel du club. En fait, la nouvelle qui s’est propagée comme une trainée de poudre était dans l’air, et le président stadiste ne nous a rien appris de surprenant. Le courant ne passait pas bien entre les deux partis et cela n’est pas nouveau. Nous y reviendrons !

Victoire à Grombalia

Le stade de Grombalia a vécu mercredi une belle soirée de football, avec la venue du Stade Tunisien. La rencontre amicale dont les débats étaient très colorés a été finalement remportée par le club du Bardo et sanctionnée par deux buts marqués par Tej et Mosrati. Le staff technique stadiste a essayé environ seize joueurs, mais a laissé au repos les jeunes pousses. Alignés en deuxième mi-temps, M’sakni et Ben Zekri n’avaient pas du tout démérité, mais le joueur stadiste qui ait le plus brillé avait été encore une fois, le Sierra-léonais, Mohamed Kabia. Revenu de blessure, cet attaquant dont beaucoup avaient douté de ses compétences, est en train d’affirmer qu’il est très valable. Un pied de nez à tous ses détracteurs, dont certains membres, ou ex-membres du bureau directeur du club.

Demain CA – ST

Finalement la rencontre amicale qui a fait couler beaucoup d’encre, et que les deux clubs tiennent à organiser aura bel et bien lieu demain après midi à partir de 15h 30 au Parc A. Dès lundi, il commencera à se concentrer sur son prochain déplacement à Bizerte.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Mer 15 Sep - 12:05

ST

Du pain sur la planche pour Selliti

Les supporters stadistes comptent beaucoup sur Mohamed Selliti, dont la popularité n’a pas bougé d’un iota, aux fins d’apporter un plus à l’animation offensive de leur équipe. Le dit joueur, est en train de travailler d’arrache pied pour rattraper son retard, et, devenir compétitif, mais franchement, il devra patienter encore pour retrouver la verve, et, les sensations qui lui manquent.

Il est sur la bonne voie, mais, renseignement pris, on ne le verra pas sur les terrains avant la mi-octobre, et, là, une question taraude les esprits : pourquoi recruter un joueur au prix fort, quand on est sûr qu’il va rater au moins le quart de l’exercice ?

Reprise hier

Comme prévu, l’effectif stadiste a repris les entrainements, hier mardi, après avoir observé un jour de repos. Les joueurs qui ont participé au match contre le CA, ont été convoqués pour l’après-midi, les autres ont quand même été soumis à deux séances, une, le matin, l’autre l’après midi. L’état de santé général est très satisfaisant, les Khelifa Mekki, et, Mohamed Ben Saâd, médecins de l’équipe première, veillent au grain, et, l’ambiance, malgré tout ce qu’on colporte, est très saine. Les préparatifs pour le déplacement à Bizerte ont bel et bien commencé.

Neffati, la poisse !

Voila un garçon qui n’a pas de chance, puisqu’il passe la plus part du temps dans l’infirmerie. Le staff technique lui a fait confiance lors des deux journées inaugurales, mais blessé, il a dû abandonner les répétitions pour observer un repos total. Remis de son bobo, il vient de reprendre les entrainements, mais pour le moment, il ne se contente que de quelques tours de pistes. Il est irrécupérable pour le match contre le CAB. Son absence ne posera cependant, pas problème, puisque les solutions de rechange existent.
MAE (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Bazouka
Moderateur
Moderateur


Masculin Nombre de messages : 183
Age : 67
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Ven 17 Sep - 14:14

CAB

Baratli et Jaziri rétablis

Après avoir observé quatre jours de repos, le pivot Hatten Baratli comme le latéral gauche Fakhreddine Jaziri ainsi que le demi offensif Amor Aouini qui souffrent de contractures musculaires mais qui se sont rétablis de leurs blessures, ont déjà repris le service et ont réintégré le groupe.

D’ailleurs, ce trio qui fait partie de l’ossature de la formation des « jaune et noir» s’entraîne d’arrache-pied pour être fin prêt pour la reprise du championnat.

Préparation tous azimuts

A quatre jours de la reprise de la compétition et la rencontre tant appréhendée dans le giron du club bizertin face aux Stadistes du Bardo, la préparation bat son plein sous la houlette du coach Youssef Zouaoui, avec une séance le mardi, deux séances le mercredi et jeudi, axées sur le côté technico-tactique en vue de rééquilibrer les lignes et peaufiner les automatismes de son équipe qui doit se présenter dimanche prochain dans les meilleures dispositions physiques et morales pour pouvoir plier l’échine d’un adversaire solide et réussir cette seconde sortie à domicile qui polarise l’intérêt des supporters cabistes et que personne à Bizerte ne veut rater. D’ailleurs, avec trois points au compteur après une victoire devant le CA et deux défaites consécutives face à l’EST et le CSS, l’on est curieux de mesurer la réaction des joueurs cabistes qui semblent avoir retrouvé confiance, sérénité et même l’envie de jouer dans la joie, que tout le monde avait senti lors des entraînements à travers gestes et boutades des joueurs.

De son côté, l’entraîneur bizertin qui n’a pas ménagé ses joueurs même durant les dix derniers jours du mois saint au cours des entraînements comme lors des tests d’application, il s’évertua à procéder à des permutations judicieuses à l’entrejeu comme en attaque, tout en insistant sur scénario de la récupération, la relance rapide et le pressing sur le porteur du ballon par les latéraux et les joueurs du milieu Baratli, Slama et H’mizi qui doivent alimenter les trois têtes de l’attaque, composée de Hassen Harbaoui sur le flanc droit, Jabbari sur le côté gauche et Ben Salem en pointe. Un rééquilibrage qui semble judicieux, donnant même une fière allure à l’équipe, mais Zouaoui toujours en véritable perfectionniste cherche encore la meilleure formulation de son équipe au sein de laquelle pourrait être titularisé Dabo ou le jeune espoir Hamza Mathlouthi qui n’a pas démérité lors du dernier test amical devant l’OB comme Hassen Harbaoui. En tout cas Zouaoui qui n'a pas encore dévoilé ses cartes, s’achemine vraisemblablement vers l’alignement d’une attaque à trois têtes.

Séance spécifique pour Ben Salem

L’entraîneur Y.Zouaoui qui porte un intérêt particulier sur l’amélioration de l’efficacité de l’attaquant buteur Ben Salem lors des entraînements comme au cours des tests d’application, a soumis ce dernier à l’issue des entraînements de l’équipe à des séances spécifiques d’enchaînements de tirs en mouvement sur les côtés, par l’axe comme en détente et dont la majorité des essais ont été efficaces, ce qui semble avoir satisfait le staff technique comme le public présent.
Larbi MDAISSI (Le Temps)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Dim 19 Sep - 13:40

Ligue 1- Reprise du Championnat (4ème journée)

L’Etoile piégée à Sousse

Premières victoires de l’OB, l’ASM et le CSHL- La reprise de la 4ème journée de la Ligue I, (quoique partielle) hier a coïncidé avec une énorme surprise réalisée par l’O.B à Sousse. Considérée parmi les favoris de la compétition avec un effectif pléthorique, l’Etoile à la grande stupéfaction de ses supporters incrédules, a subi sa première défaite face à des Cigognes qui ont été tenaces de bout en bout. D’ailleurs, la bande à Belhout a été la première à la marque. Croyant fermement en ses chances, elle est parvenue à quatre minutes de la fin, à faire la différence sur un coup de réparation.

Un échec qui doit obliger l’entraîneur marocain Fakhir à revoir ses plans, avant de se déplacer la prochaine journée à Gabès. Le technicien marocain qui a semble-t-il, préféré l’expérience à la fougue des jeunes a dû réfléchir plus d’une fois avant de se séparer de quelques jeunes talents à l’instar de Jedaïd qui a offert hier la victoire à l’A.S.M et d’un Mossaâb Sassi, toujours en quête d’une chance.

A Hammami-lif, les joueurs ont offert un joli cadeau à Mongi Bhar, à l’occasion de sa reconduction à la fête du club banlieusard.

***********


Cet après-midi à Bizerte


ST : Les choix se précisent...


Le staff technique stadiste commence à stabiliser son effectif avec des choix de joueurs de plus en plus clairs

Encore des changements dans l'équipe "Rouge et Vert" qui s'est vu renforcer par de nouvelles recrues dont notamment l'attaquant sierra léonais Mohamed Kabia qui a intégré le groupe et aura sa première chance aujourd'hui face au CAB. Cela en rappelant qu'il a démontré de bonnes dispositions lors du test amical contre le Club Africain. Les Stadistes espèrent que Kabia sera la solution au manque d'efficacité offensive qui ne cesse d'intriguer le staff depuis quelques saisons, même si les choses vont assez mieux actuellement avec notamment trois buts en trois matches. Rappelons que Kabia sera épaulé par Tej et Maâtoug sur les couloirs.

Mosrati en régisseur

Le dernier match amical des " Rouge et Vert" face au CA a démontré que certaines lacunes persistent, notamment l'insuffisance de l'animation offensive. Un problème chronique, et ce, à cause de l'absence d'un régisseur de qualité. En effet, le dernier joueur qui avait animé le milieu de l'équipe du Bardo n'est autre que Naïm Berrbat dont l'apport n'avait pu peser en l'absence de latéraux efficaces et de soutien des demis. C'est que le choix de jouer avec deux pivots fixes rend la relance assez lente. Désormais, Mosrati se présente comme un renfort pour l'entrejeu stadiste. Ce n'est pas tout, la bonne forme du revenant Msakni donne un réconfort important à Lieweig.
Et même si Msakni s'est distingué lors de la dernière rencontre amicale face au CA, c'est Mosrati qui sera aligné d'emblée face au CAB. Pour sa part, Selliti, désormais disponible, est dans le collimateur du staff en attendant qu'il retrouve toute sa forme.
Avec deux victoires et un nul au compteur, les Stadistes, qui ont effectué deux sorties à Kairouan et à Hammam-Sousse, ont su bien entamer la saison. Reste à confirmer cet élan dans les prochaines sorties.

Cherni et Neffati indisponibles

Encore dans le compartiment défensif, on note que Cherni est en phase de rééducation et c’est Jabnoun qui va encore le suppléer en qualité d'arrière droit. Autre défenseur disponible pour ce poste , Bilel Sebri, formé en France et qui a évolué à Zarzis l'année dernière.
D’autre part, Neffati, qui était d’un grand soutien à l’entrejeu stadiste la saison dernière, vient de retrouver les entraînements après son rétablissement d’une fracture qu’il a contractée en fin de saison. Enfin, un dernier joueur qui n’est pas au top de la forme, Alves, et manque encore de compétition.

Auteur : Nizar HAJBI (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Dim 19 Sep - 19:58

4ème journée de LP1 : CAB-ST 0-0

Un nul blanc a sanctionné la rencontre d'aujourd'hui entre le CABizertin et le Stade Tunisien pour le compte de la 4ème journée de la LP1. La rencontre peut se resumer en deux parties, la première mi-temps a vu une légère domination Cabiste sans pour autant mettre le but de Rami Jeridi en danger sauf une seule fois à la 7' mais le rempart Stadiste était éveillé et a detrouné d'une bien belle manière le tir de Jabbari.

A la reprise le Stade Tunisien s'est présenté sans Kabia remplacé par Msekni, on ne sait pourquoi. Liewig a voulu mettre du poid devant, il lance coup sur coup Msekni et Ben Ouennes pour peser sur la defense Bizertine. A la 53' les Cabistes obtinrent un penalty pourtant leger, une bousculade entre Ayari et Harbaoui dans le rectangle Mr Kordi n'a pas hésité à siffler le coup de réparation en faveur de l'attaquant Bizertin, Ramy Jeridi s'est chargé de la tâche et arrêta le tir de Silla.
A la 61'Tej tir un coup de coin, à la reception Msekni loupe sa tête devant la cage de Ben Mostapha, tout de suite après B. Ouennes trouve l'ouverture et place un tir que Ben Mostapha le devie de bien belle manière.
Msekni tire à coté du but de B.Mostapha à la 71'. La 76ème minute de jeu a été fatal à Ayari qui trébuche et perd la balle emportant dans son élant un attaquant Bizertin, il obtient sa deuxième carte jaune et quitte le jeu prématurément. Malgrès le surnombre le CAB n'a pas trouvé le chemin des filets stadistes, les hommes de Patrick Liewig ont bien su géré le match jusqu'au coup de sifflet final.
Sans qu'on assiste à une belle rencontre, le nul peut être équitable pour les deux équipes. Youssef Zouaoui a du pain sur la planche à la tête de cette équipe, au contraire de Patrick Liewig qui a une assise defensive solide avec un milieu de terrain unique dans son genre mais il doit trouver l'attaquant ideal pour inscrire des buts, on pense au revenant Selliti mais on nous dit qu'il faudra patienter avec ce garçon car il doit paufiner sa condition physique.

Les formations :
CAB : B.Mostapha, MBarki, B.Amor, Slema (Dabou), Jaziri (H.Mabrouk), Hmizi, Bratli, Jabari, B.Selem, Harbaoui (Aouini)
ST : Jeridi, Jabnoun, Zakkar, Hosni, Ayari, Ba, Kouakou, Mosrati (B.Ouennes), Tej, Maatoug, Kabia (Msekni),
Arbitre : Mr Kordi
Avertissements : CAB- Slema, Bratli,Hmizi, Harbaoui
ST- Tej, Ba, Msekni Carte Rouge Ayari
Footn (Forza-baklawa.com)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Lun 20 Sep - 13:20

CAB-ST : 0-0


Inefficacité quand tu nous tiens !




Les deux équipes ont terriblement manqué d’efficacité

Stade 15-Octobre. Assistance moyenne. Temps beau. Pelouse en bon état. Arbitrage de M. Saïd Kordi. CAB et ST font match nul 0-0. Expulsion de Aymen Ayari (ST) à la 76’
CAB : F. Ben Mustapha, I. Mbarki, F. Jaziri (Hadj Mabrouk 67’), Mohamed Sylla, K. Ben Amor, H. Baratli, F. Hmizi, Mohamed Slama (Dabo 67’), H. Harbaoui (Laouini 73’), W. Jabbari, H. Ben Sallem
ST : R. Jéridi, S. Hosni, Ba Ibrahima, Marouène Tej, Aymen Ayari, Hamdi Jebnoun, Hamda Zakar, Oban Konakou, A. Maâtoug, Majdi Mosrati (Ben Ouanès 59’), Mohamed Kabia (Iheb Msakni 45’)

Après les changements effectués à la tête de l’équipe nordiste, au cours de la trêve, l’on était curieux de voir comment les Cabistes allaient réagir devant un ST, coleader de la compétition, un adversaire qui a toujours posé problème au CAB à Bizerte. Et le coach, Youssef Zouaoui, en sait quelque chose.
La partie débuta à cent à l’heure à l’avantage des locaux, menant de nombreuses actions tantôt à droite par l’intermédiaire de Harbaoui, tantôt à gauche par Jabbari, entrecoupées il est vrai par des contres stadistes. Et à la 6’, on a failli assister à l’ouverture du score après ce jeu de billard devant le gardien stadiste Jéridi, lequel effectue un bel arrêt sur la frappe de Jabbari.
Puis ce fut au tour de Baratli de voir son tir repoussé par Zakar alors que le ballon prenait le chemin des filets. Le ton était donné et le match emballé. Seulement le jeu s’équilibre et se stabilise au milieu du terrain. Les Stadistes avancent alors d’un cran et commencent à oser un peu plus pour inquiéter Farouk Ben Mustapha. Ils obtiennent un corner à la 21’ mais sans résultat. A la 22’, Oban Konakou tente sa chance des vingt mètres, Ben Mustapha intercepte le ballon facilement. Sentant le danger, le CAB revient dans la partie grâce à un Harbaoui très remuant sur le flanc droit de l’attaque, mettant à mal Zakar, notamment à la 26’ lorsqu’il voit son centre tout près d’être repris par Ben Sallem et à la 27’ contré in extremis par la défense adverse. Le ST reste quand même menaçant par les coups de boutoir de Kabia, Tej et Maâtoug, se démenant comme de beaux diables dans la zone cabiste, couverts par Oban Konakou, excellent dans la récupération. Le CAB essaie, dans ces conditions, de construire le jeu mais bute à chaque fois sur une arrière-garde stadiste bien organisée, surtout dans l’axe composé de Hosni et Zakar. Les renversements de jeu n’ont pas apporté le danger escompté, le cuir n’arrivant pas à destination. Le repli de Tej à gauche et de Maâtoug à droite a compliqué davantage la situation, en phase offensive, des attaquants bizertins (42’ et 43’), n’est-ce pas Ben Sallem ? Et c’est sur ce score de parité que s’achève la période initiale.

Petite prestation…


De retour des vestiaires, les acteurs donnèrent l’impression de se surpasser, les deux équipes se neutralisant parfaitement. Et le but pouvait venir d’un côté comme d’un autre. Le jeu s’anime peu à peu et sur l’une des actions menées sur la partie gauche, Jabbari effectue un centre sur un plateau vers Harbaoui, celui-ci bousculé par Ayari dans la surface interdite obtient un penalty que Sylla manque lamentablement, Jéridi repoussant le tir du défenseur cabiste (51’).
Le ST réagit à la 58’, obtenant un coup de pied arrêté au niveau des vingt mètres que Ba Ibrahima exécute à la perfection, seulement de peu à côté. Puis ce fut Ben Ouanès, fraîchement incorporé, qui donna des sueurs froides au CAB à la suite de cette belle frappe que Ben Mustapha repousse au prix d’un joli plongeon (62’). Devant cette inefficacité affligeante, le coach Youssef Zouaoui effectue deux changements susceptibles d’apporter de la fraîcheur et surtout de l’efficacité devant.
Le latéral Hadj Mabrouk supplée Jaziri et Dabo, le milieu Slama (67’). Dans la foulée, Msakni hérite d’une passe judicieuse et des vingt mètres, envoie le cuir de peu à côté (72’). Mais les Cabistes ne désespèrent pas pour autant devant ce manque de réussite, ils continuent à attaquer, provoquant ainsi leurs adversaires. La faute de Ayari sur Laouini lui a valu l’expulsion (76’). Les dernières minutes ont vu les locaux se jeter corps et âme en attaque, obligeant les Stadistes à reculer d’un cran mais ces derniers demeurent dangereux sur les contres par l’intermédiaire de Ben Ouanès. Les Nordistes ont eu le but au bout du pied à la 88’, lorsque le latéral Mbarki effectue une montée spectaculaire, passe à Ben Sallem, qui, en position idéale, tire dans la nature.
La trêve a été pour quelque chose dans cette petite prestation des deux équipes, mais toutes les deux ont une marge de progression indéniable !


A chaud
Youssef Zouaoui : «Beaucoup de déchets»

«Nous avons bien débuté le match et la possession du ballon était en notre faveur. Seulement, c’était pauvre en occasions de but. Le jeu direct des Stadistes nous a demandé beaucoup d’efforts à fournir pour récupérer le ballon. En seconde mi-temps, nous avons effectué des changements susceptibles de faire évoluer les choses, seulement le résultat n’a pas suivi. Nous avons constaté beaucoup de déchets techniques».

Patrick Liewig : «Manque de lucidité»

«Nous n’avons pas pris beaucoup de risques devant, nous avons manqué donc de pénétration. Si j’ai un reproche à faire à mes joueurs c’est qu’ils ont manqué de lucidité. Toutefois, je sens qu’ils sont en train de progresser. La preuve c’est qu’il ont réussi à perturber leurs adversaires dans leur zone. La récupération était bonne et le point pris à Bizerte est encourageant».



Auteur : Béchir SIFAOUI (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Mar 21 Sep - 11:27

Youssef Zouaoui : «Trop de déchets techniques»
Patrick Liewig : «Manque de lucidité»

La malchance d’un côté et le manque de clairvoyance de l’autre ont précipité le partage des points

On attendait beaucoup de cette rencontre qui opposait, en ce dimanche après-midi, les Cabistes aux Stadistes.
Certes, on eut droit à un début prometteur avec un léger avantage aux locaux qui faillirent ouvrir la marque à la 6’, n’eussent été cette belle parade de Rami Jéridi et ce sauvetage de Zakar sur la même action. Seulement, le jeu s’est rapidement cantonné au milieu du terrain à partir duquel les actions ont eu du mal à se développer, annihilées dès la relance d’un côté comme de l’autre. Et c’est surtout le CAB qui en a souffert le plus. Appelés à faire le jeu, les protégés de Youssef Zouaoui ont, à chaque fois, buté sur un entrejeu adverse bien en jambes à l’image d’un Oban Konakou, excellent dans la récupération. Quand ça passe, Akram Maâtoug à droite et Marouène Tej à gauche se replacent vite pour fermer les espaces devant Jabbari et à un degré moindre devant Harbaoui. D’ailleurs, le danger est venu en permanence du flanc droit de l’équipe nordiste, c’est-à-dire par l’intermédiaire de Harbaoui, notamment aux 26’ et 27’. Hormis ces quelques occasions, le CAB n’a pas menacé outre mesure son vis-à- vis. Ce manque de punch du côté bizertin est dû à la stratégie de jeu adoptée par l’adversaire. «Le jeu direct des Stadistes a posé problème à mes joueurs qui ont eu à déployer beaucoup d’efforts pour récupérer le ballon. La relance en a par conséquent pâti», reconnaît le coach cabiste. En revanche, les camarades de Seifallah Hosni ont été plus prompts sur le ballon, ce qui leur a permis d’étouffer, dès le départ de l’action, les velléités offensives des locaux: «Nous avons réussi à mettre en difficulté nos adversaires dans leur zone. Dommage que l’on a manqué de pénétration», affirme M. Liewig à l’issue du match. Et d’ajouter pour ce qui est du manque d’occasions franches à l’approche des buts de Ben Mustapha : «Nous n’avons pas pris beaucoup de risques devant et nous avons manqué de lucidité. Toutefois, nous sommes satisfaits du point pris au CAB à Bizerte».

Jéridi sauve la situation

Si l’entraîneur du ST semble donc satisfait du résultat de parité, celui du CAB a donné l’air d’être plutôt déçu après que ses joueurs eurent laissé passer une victoire qui leur courait derrière. La meilleure illustration est ce penalty manqué par Sylla à la 51’, le keeper stadiste s’étant illustré avec brio au tir du défenseur cabiste.
Devant cette incapacité à prendre en défaut l’arrière-garde adverse, Youssef Zouaoui effectue des changements susceptibles d’apporter du nouveau au tableau d’affichage. C’est ainsi que Houssem Hadj Mabrouk prend la place de Jaziri et Dabo, celle de Slama. Mais rien n’y fait. Il est sûr que la circulation du ballon était devenue plus fluide, mais au bout, le résultat est demeuré le même. Seule une action digne de ce nom mérite d’être signalée. Il s’agit de cette longue chevauchée de Iheb Mbarki, effaçant au passage deux adversaires et servant Haythem Ben Sallem sur un «plateau», qui tire dans la nature. Le CAB venait là de gâcher une occasion unique de gagner (88’). Et pourtant, les Bizertins ont évolué en supériorité pendant le dernier quart d’heure. «Les Cabistes ont pris un coup au moral après que leur camarade eut manqué un penalty. Par la suite, on a assisté à beaucoup de déchets techniques de leur part.»

L’apport de Msakni et Ben Ouannès

En face, les changements effectués par Liewig ont permis au ST de tenir en respect les défenseurs nordistes. En effet, Iheb Msakni relevant Kabia en tout début de seconde mi-temps et Radhouane Ben Ouannès remplaçant Mosrati ont été tous deux un véritable danger pour la défense cabiste. Aussi bien l’un que l’autre ont tenté chacun sa chance (62’ et 72’) et tantôt le ballon trouve sur sa trajectoire Ben Mustapha, tantôt il passe au-dessus ou à côté. Ces deux fers de lance ont eu le mérite de menacer, grâce à leur jeu en mouvement, leurs vis-à-vis et les ont obligés à veiller au grain au lieu de prêter main-forte à leurs camarades et faire le surnombre devant. Dans de telles conditions, la partie ne pourrait être que pauvre en occasions de but, comme l’a si bien remarqué l’entraîneur Zouaoui à la fin du match. On était loin du rayonnement habituel au CAB.
En somme, ce fut un retour timide de part et d’autre. Beaucoup de travail attend les deux équipes qui ont une grande marge de progression.

Auteur : Béchir SIFAOUI (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Mar 21 Sep - 15:37

Le ST a tenu bon à Bizerte

Défense rassurante; attaque moribonde !

On ne sait pas trop ce qui se passe dans les coulisses stadistes, car on sentait que leur équipe jouait, dimanche après midi à Bizerte, le frein à main tiré. Ce n’est pas notre rôle de fouiner dans des affaires internes d’un club, mais contentons nous de décortiquer un tantinet la prestation du club du Bardo.

Techniquement, pas l’ombre d’un doute, l’équipe avance dans le bon sens. La réputation naissante du CAB, est indiscutable, et sortir avec quelque chose dans sa bandoulière de ce périlleux déplacement n’est pas une mince affaire. Elle aurait pu faire le plein, mais cela aurait été perçu comme un ‘hold up’ parfait.

La rencontre en soi, a été assez fermée, et dans les deux camps on a dû se contenter au partage, et de la marque et des points. Une première mi-temps, au cours de laquelle le club local avait tenté par tous les moyens d’imprimer un rythme soutenu aux débats, mais il n’est jamais parvenu à contourner le bloc stadiste, si l’on excepte cette occasion franche procurée à la 7ème minute et que l’excellent Rami Jeridi avait brillamment négocié. Le Stade Tunisien tenait bon, était attentif, et depuis, il avait mis le barbelé devant sa cage. A la reprise, le tempo avait monté d’un cran, et les changements opérés par le staff stadiste étaient judicieux. Mohamed Kabia, était à côté du sujet et, l’agression gratuite sur un cabiste, aurait pu valoir plus que son pesant jaune. La double incorporation de M’sakni et Ben Ouannès avait rapporté beaucoup de bien à l’équipe et surtout soulagé la ligne arrière qui avait, jusque là, tout supporté ou presque. L’équipe stadiste s’est exprimée mieux et avait même, après le penalty justement accordé au club local, et détourné par un Jeridi en état de grâce, réussi à prendre le dessus sur son homologue.

Tej, du calme !

Grosso modo, le Stade Tunisien avait réussi une assez bonne opération en prenant un point à Bizerte. C’est le deuxième match, malgré tous les ‘va et viens’ que, la défense parait infranchissable, et cela n’est pas une qualité insignifiante. Jeridi était tellement concentré qu’il est à créditer d’une prestation exemplaire. La meilleure note lui revient sans conteste. La charnière centrale formée par le duo Hosni – Zakkar a été honnête. A droite, Jebnoun, était assez convaincant devant, mais derrière, il lui reste à soigner son placement et, surtout apprendre à gagner des duels. A gauche, c’était la déception, puisque Ayari a été une autoroute sans péage. Il a trop commis de fautes, et les deux cartons levés à son nez étaient indiscutables. La ligne intermédiaire a tenu la route, même si un garçon comme Tej, qui a tout le potentiel pour réussir un bon parcours, doit se conformer plus aux règles de l’arbitrage. Il discute pour n’importe quoi, n’importe quelle décision. Le carton dont il a écopé était stupide. Brahima Ba a évolué un ton au dessous de ses réelles qualités, et on ne sait pas pourquoi. Son compère Obain n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière. Maâtoug, doit encore travailler aux fins de se défaire de certains gestes de trop. Il a perdu des balles dans des zones à haut risque, et cela en d’autres circonstances pourrait se payer cash. Mosrati, est lui, une énigme. Son talent est évident, mais il n’arrive pas encore à carburer à plein régime. Pour le moment l’excuse est valable : il manque de rythme parce qu’il n’a pas beaucoup joué les deux dernières années.

L’attaque, elle, reste le maillon encore faible de l’équipe, puisqu’elle ne pèse pas lourd. Pour le moment Kabia n’est pas la solution. En attendant peut être Selliti, la paire Ben Ouannès – M’sakni, parait concéder plus de garanties, à condition que le premier retrouve sa forme et le second soigne sa concentration. A Bizerte, il avait deux buts au bout des crampons, mais il a péché au moment du finish.
MAE (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Ven 24 Sep - 11:41



Séance de visionnage et une première idée sur l’ESZ

Avant d’entamer la deuxième séance d’entrainement de mercredi, déroulée en fin d’après midi, staff technique et effectif stadistes ont tenu à voir l’équipe de Zarzis à l’œuvre contre le CSS. Les premières conclusions retenues sont que le bloc défensif du club sudiste tient bien la route et que l’équipe dans son ensemble procède par contre attaque… il est entendu que d’autres enseignements ont pu être tirés comme nous l’a précisé Adel Zouita, l’un des adjoints au coach principal, mais qu’il ne tient pas à les dévoiler en dehors de leur cercle.

Il nous a même ajoutés qu’il leur faudra beaucoup de concentration et autant de patience pour atteindre leur objectif.

Obain Kouekou avec les juniors ivoiriens

La formation du ST sera amputée de deux de ses piliers, Aymen Ayari et Obain Kouekou. Le premier, expulsé à Bizerte pour somme d’avertissements, sera automatiquement absent. Le second ne sera pas de la partie dimanche, parce que convoqué en équipe nationale ivoirienne (juniors) qui s’apprête à disputer une échéance continentale. Encore une fois, comme toutes les semaines, le staff technique devra composer avec ce qu’il a sous la main pour désigner son onze rentrant. Si en ce qui concerne le poste de latéral gauche, beaucoup de joueurs sont candidats, au milieu, Cherif Doumbia qui, jusque là n’a rien démontré ou presque, aura une nouvelle chance pour démontrer, qu’il ne mérite pas de cirer les bancs.

Tej aux soins

Marouène Tej, est peut être l’un des meilleurs joueurs du Stade Tunisien, mais il doit soigner son comportement sur le terrain, comme dit en début de semaine. Toutes ses sorties sont au dessus de la moyenne, bien que, a-t-on appris, il ne jouisse pas totalement des ses potentialités physiques. A chacune de ses sorties, il doit se serrer les dents pour être présent. Il traine une blessure qui le gêne mais qui ne va pas jusqu’à le contraindre au repos. Mercredi, puis hier, il a été ménagé, et le staff médical a dû lui consacrer un bon bout de temps pour le prédisposer.

MAE (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Dim 26 Sep - 15:54

Ligue I —Cet après-midi la 5e journée

ESZ : On cherche l’exploit

S’imposer face au ST est le rêve des Zarzisiens. Ils y croient

Si l’ESZ a gagné un point, mercredi, c’est grâce à la bonne forme du gardien Ben Ayoub et des deux défenseurs Regueï et Kofi. C’est là l’avis de tous ceux qui ont suivi la rencontre ESZ-CSS. En effet, durant les 90 minutes, l’équipe sudiste a subi le poids du match, et c’est précisément ce trio qui a désamorcé le pressing exercé par les Sfaxiens et anéanti leurs tentatives devant la cage pour que la partie s’achève par un score de parité (0-0). Seulement, le Nigérian Kofi a été hospitalisé, suite à une chute qui s’est avérée fort heureusement sans gravité, alors que Chaker Regueï a écopé un troisième avertissement. Il sera, par conséquent, le grand absent lors de la prochaine journée. Un handicap, sans aucun doute, pour l’ESZ. Chiheb Ellili devra donc choisir entre Hamali et Anis Louhichi pour combler la brêche. A part ce changement forcé, le reste de la formation sera reconduit dans sa totalité pour affronter le ST dimanche, à Tunis.
Pas de temps à perdre donc pour l’entraîneur qui a conduit une séance de décrassage jeudi. Une autre séance d’entraînement était au programme hier, avant de regagner la capitale.
La partie qui attend l’ESZ ne sera pas facile. Mais il est également certain que les camarades de Ben Ayoub vont se dépenser à fond pour défendre leur chance. Conscients de la situation, ils reconnaissent déjà leur piètre prestation face au CSS et essaient de se rattraper quitte à faire contre mauvaise fortune bon cœur. Pour s’en sortir, il faudrait que les compartiments du milieu et surtout de l’attaque redoublent d’efforts pour tenir l’adversaire en respect. L’effectif n’est pas très étoffé et les doublures ne sont pas toutes valables. A la pointe de l’attaque, par exemple, Slama n’est pas complètement rétabli et Yacouba accuse toujours un retard physique. Toujours est-il que l’entraîneur est obligé de composer avec les moyens du bord. Et en même temps, le Stade a sa propre réalité, alors que l’ESZ est en mesure de réussir l’exploit malgré tout.

Auteur : Dhaou MAATOUG (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Lun 27 Sep - 12:10

ST-ESZ : 0-0


Une prestation en dents de scie


Une petite prestation de part et d’autre avec surtout l’absence de buts

Stade olympique d’El Menzah. Beau temps. Pelouse en assez bon état. Assistance réduite. ST et ESZ font match nul 0-0. Arbitrage de M. Adel Seghaïer
ST : Jéridi, Jabnoun, Tej, Hosni, Zakar, Ba, Tombia, Msakni, Maâtoug, Mosrati (Ben Ouanès), Kabia
ESZ : Ben Ayoub, Louhichi, Ksaïri, Koffi, Slimane, Diakité, Jebali, Mhedhbi, Lourimi (Khouildi), Bouchaâla (Diarra), Slama (Chaïbi).

Petit match entre le Stade Tunisien et l’Espérance Sportive de Zarzis. Jeu décousu et occasions de but rares ont gratifié la poignée de supporters des deux camps qui a osé effectuer le déplacement à El Menzah. Il n’en valait vraiment pas la peine pour assister à des débats de la sorte. Triste football sommes-nous tentés de dire. Dans les rangs stadistes, un grain de sable empêchait la mécanique de bien tourner. L’équipe du Bardo, alignée en 3-5-2, était déséquilibrée. Patrick Liewig avait même pris la décision et le risque sans doute de faire de Tej son excentré gauche, au risque de condamner quelque peu les manœuvres offensives de son équipe. Tej paraissait mal à l’aise dans son nouveau rôle et il lui a pratiquement fallu une mi-temps pour trouver ses repères. Si le Stade attaquait souvent sur le flanc gauche, son flanc droit où évoluait l’autre excentré Jabnoun était souvent en retard en phase offensive bien que Maâtoug se débattait comme un beau diable au sein de la défense zarzisienne.

Feu de paille

Dans le camp des «Sang et Or», à présent, les intentions étaient claires. Il fallait d’abord éviter la défaite avant de penser à gagner et c’est peut-être légitime de la part des sudistes qui ont évolué avec les moyens du bord. Bref, d’un côté comme de l’autre, on a terriblement manqué de percussion. Et si les occasions se comptaient sur les doigts d’une main, c’est Msakni qui aurait pu ouvrir le score si son tir de près n’était pas dévié par un défenseur en corner. Ce n’était qu’un feu de paille stadiste, car il a fallu aussi que Mosrati passe à côté de la plaque pour que le jeu de l’équipe s’en ressente. Les Zarzissiens restaient quand même dangereux sur les contres à l’instar de cette tentative de loin de Lourimi qui loba Jéridi, mais la balle heurta la transversale (30’). Le Stade a certes eu chaud mais il aurait pu piéger son adversaire si Kabia, durant le temps additionnel, n’avait pas tiré sur le gardien Ben Ayoub sorti à sa rencontre.
Au fil du temps et à la reprise, les sudistes s’appliquaient, prenaient confiance en leurs moyens et partaient à l’assaut des buts de Jéridi. C’est Bouchaâla qui montre la voie en décochant un boulet de canon que le portier stadiste repousse difficilement. Les camarades de Hosni dominaient légèrement la situation, sans pour autant trouver la faille. Les manœuvres stadistes étaient lentes, à l’image de la lourdeur de Kabia qui ratera de nouveau de la tête une opportunité de tromper le gardien Ben Ayoub (76’). A qui profite ce match nul, finalement ?
Certainement aux «Sang et Or» qui ne sont pas rentrés bredouilles d’El Menzah. Ce point est bon à prendre pour la bande à Chiheb Ellili. Quant à celle de Liewig, elle restera sur un goût d’inachevé. Un match à oublier en somme pour les Stadistes.

Auteur : Skander HADDAD (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Jeu 30 Sep - 14:19



Lettre ouverte à M. Bertrand Marchand

Monsieur,

Les partisans de la loyauté, de l’équité et de l’égalité des chances qui dorment en nous autres plumitifs, se permettent de vous écrire cette lettre aux fins de vous démontrer qu’ils ne sont pas insensibles et indifférents à la façon dont a été établie la liste de votre sélection.

Sachez, monsieur le sélectionneur, que nous respectons plus que vous ne pensez vos choix, mais qu’en partie nous ne les partageons pas.

On nous a appris depuis la nuit des temps, qu’une sélection nationale se construit, principalement, selon des critères techniques, éthiques, et moraux, c'est-à-dire en d’autres termes plus concis, que les joueurs les plus en forme aussi bien techniquement, physiquement, que mentalement doivent y figurer.

Au regard de votre liste, nous autres férus de la balle ronde, n’avons pas l’impression, monsieur Marchand, que la logique de l’homme en forme du moment ait été prise en considération. Nous trouvons que pas moins de cinq ou six joueurs ont été convoqués pour d’autres considérations. Les observateurs mal intentionnés diraient que la sympathie pour tel ou tel club, que le penchant personnel, que les sentiments auraient déterminé certains choix. En toute âme et conscience, les joueurs du CA, additionnés à Jassem Khalloufi, méritent-ils, actuellement, la sélection?

Monsieur,

Il nous a été, accidentellement, donné d’écouter sur les ondes d’une radio locale votre adjoint, Sami Trabelsi, argumenter certaines décisions et, grande fut notre stupéfaction, lorsqu’il avait abordé la non-sélection de Rami Jeridi. Il nous a semblé connaitre par cœur les tenants et les aboutissants de l’acte et l’histoire ‘des portes qui restent ouvertes’ qu’il a inventée était un pied de nez à la rectitude morale. Il a beau deviser sur ce cas précis, personne ne le croit. La raison de la mise à l’écart du meilleur portier en circulation depuis une année, est autre.

Monsieur,

Avant de conclure, sachez qu’il est indiscutable que nous nous rangeons en toutes circonstances derrière notre sélection nationale, mais nous souhaitons, à l’avenir, qu’elle soit l’apanage des plus en forme.

Bien à vous !

Amicalement !

Mohamed Ali Ezzine

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Jeu 30 Sep - 14:47

Ben Belgacem jette l’éponge




C’est son adjoint Nacif Bayaoui qui dirige l’équipe

La décision était dans l’air et même le point ramené de Sfax ne l’a pas persuadé de rester. A l’issue du match face au CSS, Férid Ben Belgacem a informé ses joueurs que c’était son dernier match et qu’il a décidé de partir. En effet, depuis le début de la préparation à l’intersaison, ce technicien n’a cessé de mettre en question les conditions de travail déplorables et le manque affligeant de moyens pour mener sa tâche dans les conditions requises. Une situation que vivait le club gafsien depuis la saison précédente. Les joueurs qui ont sauté la séance de mardi ont repris les entraînements sous la houlette de l’entraîneur- adjoint Nacif Bayaoui qui pourrait conduire El Gawafel dimanche prochain face au ST. Ce dernier est décidé lui-même à emboiter le pas au coach partant. De son côté, le président du club, Faouzi Ktari, essaie de persuader Ben Belgacem de revenir sur sa décision, tout en espérant une intervention des mécènes du club pour le dissuader.

Auteur : H.T. (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Lun 18 Oct - 16:35

Haj Messaoud a signé
Nous avons annoncé dans une récente édition que le défenseur Emir Haj Messaoud, qui après avoir résilié avec le CSS, vient d'opter pour le Stade Tunisien, avec lequel il a signé mardi un précontrat.

Le dit joueur, qui a déjà entamé les entraînements avec ses nouveaux camarades (depuis lundi), est prêt pour relever le défi. Ses qualités sont intactes, et, d’ailleurs, son coach, à l’issue d’un entretien qu’il a eu avec le joueur, compte bien l’essayer au cours des matchs amicaux qui seront organisés.
Selliti vers Al Ahly de Libye
Nous avons appris que l’attaquant stadiste Mohamed Selliti sera transféré l’hiver prochain à Al Ahly de Libye. Le dit joueur dispose d’une clause libératoire, qui rapporterait au Stade Tunisien la modique somme de 60.000 dinars. Selliti est un véritable globe trotter, et, si l’affaire se concrétise, il risque de ne plus jouer avec Patrick Liewig.
Samedi contre la JSK à… El Menzah,
Il est prévu que le match amical contre la JSK se déroule samedi après midi au Bardo, mais voilà que Raouf Guiga, premier responsable de la section du football, nous a informés, qu’il aura bel et bien lieu, au stade olympique d’El Menzah, aux mêmes jour et horaire. Une répétition grandeur nature, avant le retour à la compétition officielle.
MAE (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Mar 19 Oct - 13:19

ST - JSK (1-1)

Test amical instructif

Le Stade Tunisien, n’a pas été inactif, le weekend dernier puisqu’il a croisé le fer en amical avec la JSK, sur ses installations au Bardo. La rencontre s’est soldée par un match nul (1 à 1), mais, pour le staff technique elle devait être très instructive. Buts de Kasdaoui pour les visiteurs puis égalisation de Maâtoug.

Ce qu’il y a lieu de retenir, c’est que l’axe central n’a pas bien fonctionné, et, si l’entente de Zakkar – Yeken ne s’optimise pas cette semaine, il risque de souffrir le martyre devant l’Espérance dimanche prochain. Les débats étaient très colorés de part, et, d’autre, et, le score ne reflétait pas totalement leur physionomie. Les locaux s’étaient procuré quelques belles opportunités, mais, au moment du finish, toutes ont été vendangées. En deuxième mi-temps, la paire Selliti – Ben Ouannès, a donné beaucoup plus de fil à retordre pour la défense aghlabite. Seuls points noirs, l’absence d’un arbitre officiel, et, le comportement d’une petite frange de supporters stadistes.

Ba blessé

Le milieu stadiste Brahima Ba, a été assez gravement touché au genou gauche, et, a dû quitter le terrain sur une civière. Apparemment, la blessure est assez sérieuse. Il devait hier après midi, se soumettre à quelques radios d’usage, pour statuer définitivement sur son état de santé.

Doumbia au Mali

Cherif Doumbia, est encore une fois convoqué en sélection malienne, et, a dû rentrer chez lui dimanche. Il n’est pas normal, qu’un étranger payé, en principe au prix fort, ne rende pas le moindre service à son club. La semaine est très importante pour le club du Bardo, et, le staff technique ne sait plus où donner de la tête, avec les ‘va et viens’ du dit joueur. C’est à se demander si ce joueur est utile pour son club. Un joueur étranger qui n’est pas exploité par son club… cela est synonyme de jet d’argent par la fenêtre.

Reprise aujourd’hui

Sitôt le match amical contre la JSK fini, le staff technique avait décrété à son effectif, deux jours de repos. La reprise est prévue pour aujourd’hui. Il est certain, que la cadence des répétitions va baisser, car la semaine dernière, le rythme était endiablé.

MAE (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Mer 20 Oct - 14:14

Coupe de Tunisie (16e de finale)

Le tirage au sort aujourd’hui au siège de la FTF



- Le tirage au sort des seizièmes de finale de la coupe de Tunisie de football

(seniors) aura lieu mercredi à 11h00 au siège de la Fédération Tunisienne de Football,a annoncé hier la FTF.

Ces 16èmes de finale marqueront l'entrée en lice des 14 clubs de la Ligue 1 professionnelle, qui s'ajouteront aux 18 clubs issus du 2e tour préliminaire, disputé le week end dernier.

Les 18 clubs qualifiés sont: EA Mateur, CS Hajeb Laayoun, US Monastir, US Ben Guerdane, Olympique Kef, CS Dahmani, SC Moknine, AS Soliman, AS Kasserine, CS Korba, Kalaa Sport, CO Transports, Stade Gabésien, CS Msaken, AS Ariana, ES Béni Khalled, AS Djerba, Jendouba Sport.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Jeu 21 Oct - 11:57



Absences de taille contre l’Espérance

Le staff technique du Stade Tunisien, pour le derby, ne s’est pas encore prononcé quant au remplacement des deux cadors que sont Leandro Alves, et, Saïfallah Hosni. Le premier souffre d’une déchirure musculaire, le second est tout simplement suspendu pour avoir récolté un carton jaune au dernier match officiel de son équipe.

Si en ce qui concerne le Brésilien la solution de rechange existe, puisque Iheb M’sakni, et, Majdi Mosrati sont prêts, et, piaffent d’impatience pour étaler toutes leurs qualités, l’intérim du capitaine stadiste pose problème, puisque, Bilel Yeken manque de rythme, n’ayant pas beaucoup joué depuis le début de la saison. Les axiaux d’une valeur certaine, se font de plus en plus rares au Stade Tunisien. Il est trop tôt pour compter sur les jeunes pousses, car, ils ont encore beaucoup à apprendre.

Akram Maâtoug, est l’un des joueurs stadistes les plus en forme. Que ce soit aux entraînements, ou, au cours des matches amicaux, il est appliqué, et, donne beaucoup de fil à retordre à ses adversaires. Tout le monde du côté du Bardo est content de lui, puisque son état de forme est plus que rassurant. Il n’avait pas hésité à dire à l’un de ses ex-responsables venu le voir après le match amical joué contre la JSK, samedi dernier, que l’Espérance lui réussit bien, car, a-t-il ajouté, avec l’USMO, et, avec le CSHL, il avait touché ses filets à cinq reprises. Il avait même promis au moins un nouveau but avec son nouveau club. Jamais deux sans trois ?

Mohamed Kabia, attaquant ex de l’East End Lion, qui a été découvert par l’ancienne direction technique la saison passée, et, fortement apprécié au cours d’une double confrontation avec l’EST, rentrant dans le cadre de la ligue des champions africaine, n’arrive pas encore à s’imposer, mais son staff continue à lui accorder toute sa confiance. Au vu des séances d’entraînement des trois premiers jours de cette semaine, il a les meilleures chances pour composter son ticket de titulaire dimanche lors du derby. Les nostalgiques, qui pensent que Mohamed Selliti, est prêt pour relever le défi doivent patienter encore un peu de temps.
MAE

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Lun 25 Oct - 16:11

Coupe de Tunisie : 1/16es de finale


Un tour en cinq étapes




L’épreuve des seizièmes de finale s’étalera sur cinq jours

Le championnat national cédera la place, l’espace d’un week-end, à l’épreuve de la Coupe de Tunisie. On jouera à partir de vendredi prochain pour le compte des seizièmes de finale. C’est l’Olympique de Béja qui donnera le coup d’envoi du tour pour bénéficier d’un repos supplémentaire avant son rendez-vous en coupe de l’Unaf mardi prochain face à l’Entente de Sétif.
Les Béjaois, détenteurs de la coupe, offriront l’hospitalité aux pensionnaires de la Ligue 2, le CSKorba. Une bonne répétition pour les Nordistes qui ne devraient pas peiner pour gagner leur billet en huitièmes de finale de l’épreuve.
Samedi 30 octobre, deux rencontres seront au programme. Il y aura d’abord le derby du Sahel entre l’Etoile Sportive du Sahel et son voisin l’Espoir Sportif de Hammam-Sousse. A priori, et en d’autres circonstances, ce match aurait été joué à sens unique. Mais aujourd’hui, l’Etoile n’est pas au meilleur de sa forme et les débats promettent d’être équilibrés. A moins que Mondher Kbaïer et ses joueurs ne se remettent rapidement en question et franchissent le cap du doute. Le Club Africain, à son tour, entrera en lice. Les Clubistes auront peut-être la mission la plus facile du tour. Ils évolueront face aux amateurs de l’ASAriana. Tout dépendra aussi du lieu de la rencontre et de la faculté d’adaptation des Clubistes.

L’avantage du terrain

Le gros lot des rencontres aura lieu dimanche 31 octobre. Onze matches se dérouleront sur les terrains des clubs cités en premier. Cela pour dire que l’avantage du terrain pourrait être déterminant pour la qualification. A propos, certaines équipes devraient prendre leurs dispositions tels que le Stade Tunisien qui jouera à Kalaâ Sghira, le CAB qui se déplace à Jendouba ou encore l’AS Marsa qui ira à Moknine. Des déplacements périlleux pour les trois pensionnaires de la Ligue 1 qu’il faudra négocier avec minutie.
Et ce n’est pas fini. Le CSS, engagé en demi-finale de la Coupe de la CAF, n’entrera en lice en Coupe de Tunisie que le mercredi 3 novembre. Il aura pour adversaire l’US Monastir, soit un remake de la finale de 2009. L’Espérance, enfin, achèvera le programme le 24 novembre face à la JSK.
Toutes les rencontres auront lieu à 14h00.

Programme
Vendredi 29 octobre:
O Béja-CS Korba
Samedi 30 octobre :
AS Ariana-Club Africain
ES Sahel-FS Hammam-Sousse
Dimanche 31 octobre :
CO Transport-EA Mateur
Béni Khalled-O.Kef
Kalaâ Sport-Stade Tunisien
ASGabès-ASSoliman
CSMsaken-USBen Guerdène
Jendouba Sport-CAB
ASK-SG
ESZ-CSHLif
ASD-CSHajeb El Ayoun
EGSG-CSDahmani
CSMoknine-ASMarsa
Mercredi 3 novembre
USMonastir-CSSfaxien
Mercredi 24 novembre
ESTunis-JSKairouan

Auteur : S. HADDAD

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Sam 30 Oct - 21:52

Un attaquant africain au Mercato ?

Du côté du Bardo, on pense déjà au mercato d’hiver, dit de réparation, et, au renforcement de l’attaque. Nous venons d’apprendre que les responsables sont en train de travailler discrètement sur le dossier d’un joueur africain d’une assez bonne réputation, et ce, dans le but de le faire venir dès cet hiver. L’affaire est en train d’être traitée avec la plus grande attention, et, aucun des membres de la commission des recrutements, contacté, ne veut en parler. Wait and see !

Départ, cet après-midi à Sousse

Le Stade Tunisien a déjà plongé, dans la Coupe de Tunisie, épreuve qui est, de tout temps, son théâtre de rêve. Il n’a quasiment rien laissé au hasard. Pas question de prendre le match d’en haut, disent les divers staffs aux joueurs. Ces derniers affichent une sérénité naturelle, et, semblent concentrés sur leur sujet. Seul point noir : l’absence de Saïfallah Hosni, qui sera suppléé par Bilel Yeken. En tous les cas, divers staffs, et, joueurs retenus iront dès cet après midi à Sousse, où, ils passeront la nuit, bien au calme, avant de rallier, demain dimanche Kalâa Sghira pour honorer leur engagement de Coupe.

Quelle attaque ?

Au vu des dernières répétitions, il semble que, pour l’attaque, le choix ait été fixé dans l’esprit du staff technique. Les deux favoris pour les deux postes sont Ben Ouannès, et, Kabia. Mohamed Selliti, qui ne jouit pas totalement de son potentiel physique, est retenu, mais il partira du banc. Leandro Alves, encore en convalescence, depuis la déchirure musculaire contractée, fera encore une fois défaut à ses camarades. Tout comme, en principe, Majdi Mosrati, diminué, puisqu’il a dû sauter au moins deux séances d’entrainement, à cause d’une petite entorse. Quoi qu’il en soit, il est difficilement récupérable, pour le rendez vous de demain.

MAE (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Baklawa 2010   Aujourd'hui à 1:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Baklawa 2010
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [video] Cola Stunt Ride 2010
» [GP] Malaisie, le 10 octobre 2010
» [10 octobre 2010] - Rallye VTT de Choisel
» récapitulatif bourses moto 2010 en Vaucluse
» H Cup 2010 / 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Stade Tunisien :: Revue de Presse-
Sauter vers: