Bonjour l'ami,
La direction du forum forza-baklawa vous prie de prendre la peine de s'inscrire afin d'ouvrir toutes les rubriques du Forum. La nouvelle version du site et forum est sur ce lien http://www.forza-baklawa.com


.
 
Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Espérance S. de Tunis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Espérance S. de Tunis   Mer 5 Mai - 18:59

Ligue des champions — Huitièmes de finale retour — Al Merrikh-EST (ce samedi à Om Dormane)

Option sécuritéLes «Sang et Or» vont renforcer le milieu pour protéger l’avance de l’aller, tout en essayant de surprendre l’adversaire

En marquant trois buts et en protégeant ses bois, l’EST aura pris option sur la qualification à la phase des groupes. Une victoire méritée et qui a permis de valoriser l’atout majeur de l’EST, à savoir la qualité et le volume du jeu offensif. La concentration maximale sur cette épreuve explique probablement la baisse de forme de l’équipe en championnat avec un seul point récolté en deux matches.
La prestation dans le derby tunisois a été perçue satisfaisante et meilleure que celle face au CAB. Maintenant, les regards et les esprits sont tournés vers le déplacement à Om Dormane, lieu du match retour.
Chaleur, humidité et pression du public, les circonstances extra-sportives sont à prendre avec le plus grand sérieux. A 3-0, l’EST n’est pas une équipe qui se relâche en déplacement. Elle sait voyager dans le continent. Il faudra être attentif à se laisser impressionner par le cadre du match et par l’adversaire. Al Merrikh, au vu du match aller, n’a pas montré grand-chose.
La présence de Nafti, Al Ajab et Kalak, n’a pas eu de suite, le staff technique «sang et or» a mis en garde ses joueurs contre toute forme de décontraction excessive ou de facilité. Rien n’est encore joué ! Rien n’est encore gagné !


Roger remplace Darragi

Oussama Darragi, victime d’une entorse lors du derby, sautera le match de samedi. Un handicap pour l’entrejeu de l’EST qui opte pour le jeu direct et pour les relais Eneramo-Darragi et Eneramo-M’sakni.
La configuration du jeu va un peu changer de façon à permettre plus de vitesse et une meilleure transition. D’après les échos émanant du Parc B, Bouazzi et M’sakni assureront les rôles de relayeurs, et ce, sans garder le même emplacement quand l’EST a la possession de la balle.
La nouveauté sera le retour du Camerounais Roger en tant que second milieu récupérateur aux côtés de Korbi. L’objectif est de donner plus d’équilibre au milieu. Le point fort des clubs soudanais reste la technique des jeunes du milieu et leur capacité a remporter les duels et servir leurs attaquants. Toute l’équipe va jouer en bloc pour resserrer les espaces et pour économiser les efforts. La carte Eneramo reste valable, le Nigérian peut à lui seul assurer la fixation des défenseurs soudanais.


Défense à retrouver
La défense de l’EST encaisse beaucoup de buts. L’attention a été portée au placement et à la couverture dans les seize mètres. Le retour de Ouassim Naouara dans les bois est quelque chose qui met en confiance l’arrière-garde de l’EST. Ce n’est pas tout, l’aide des milieux va permettre de diminuer la pression sur les défenseurs Ben Youssef et Derbali. Les latéraux Chammam et probablement Janvier auront des consignes claires pour fermer les issues avant tout. Epauler l’attaque si possible vient en deuxième lieu.
On devrait voir une EST en position d’attente, mais qui va presser et récupérer la balle dans le milieu du terrain pour permettre des contres ou des services en profondeur pour Eneramo.
Marquer un but au Soudan pourrait sceller la question de la qualification.


Auteur : R.E.H. (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com


Dernière édition par Admin le Ven 7 Mai - 13:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Jeu 6 Mai - 13:03

Ligue africaine des Champions : Départ ce matin de l’Espérance, pour Kharthoum
Tous au rendez-vous


Le compte à rebours commence ce matin pour les joueurs de l’Espérance et leur staff technique soit à partir du moment où ils embarqueront à bord du vol spécial qui les conduira à Kharthoum. Dans la mesure où le rendez-vous d’Om Dorman sera décisif pour le passage à la phase des poules au mois de juillet prochain. Un objectif qui tient à cœur à toute la famille espérantiste et notamment à Hamdi Meddeb qui a fait de ce challenge son pari pour l’année 2010.

Un mental à consolider davantage

Il nous a été donné de suivre la séance d’entraînement de mardi dernier, une séance axée sur l’entretien physique pour tous les joueurs présents y compris Harrisson et le jeune Ahmed Sassi bien qu’ils ne sont pas qualifiés pour ce tour éliminatoire de l’épreuve. Cinquante cinq minutes d’exercices variés et direction vestiaires sauf pour un trio composé de M’sakni, Ayari et Boughanmi qui ont continué à travailler sur les balles arrêtées sous la conduite de Maher Kanzari.

La dernière séance d’hier après-midi a été relativement plus longue et les joueurs plus sollicités que la veille. Toujours y a-t-il lieu de mettre l’accent sur la bonne ambiance qui prévaut parmi le tout le groupe et un mental qui reste à consolider davantage à quelques heures d’un rendez-vous de cette importance.

Une fois sur place, le staff technique soumettra l’effetif à une séance de décrassage vraisemblablement sur les lieux même de l’hôtel. Et dernière séance demain vendredi sur la pelouse du stade d’Om Dourman, celle-là même qui abritera le match retour de samedi à partir de 20 heures, heure soudanaise.


Dix-sept joueurs opérationnels

Une forte délégation mettra ce matin le cap sur la capitale soudanaise sous la conduite de Hamdi Meddeb. Dix-neuf joueurs ont été retenus par Faouzi Benzarti ;

Naouara, Majeri, Naouali, Janvier, Chemmam, Ben Mansour, Ziad Derbali, Ben Youssef,Banana, Korbi, Roger, Boughanmi, Bouazzi, Msakni,Souissi, Michael, Ayari.

Auquels viennent s’ajouter Ben Amor et Darragi, blessés certes mais ils seront quanq même avec leurs camarades.


Rafik Ben Arfa (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com


Dernière édition par Admin le Ven 7 Mai - 13:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Ven 7 Mai - 12:43

Fin de la visite au R.C.Lens de la commission d'organisation
Un séjour plein d'enseignements


Le séjour à Lens d'une délégation de la commission d'organisation de l'Espérance de Tunis a pris fin hier à l'issue d'une rencontre avec M. Martel Gervais, président du Racing Club. Avant que la délégation, conduite par Hédi Msaddek et composée de Raouf Guiza et Chiheb Saâdalah, n'assiste au match RC Lens-Grenoble, terminée sur le score de 1 à 1.

Ce déplacement à Lens entre dans le cadre de la politique de formation des responsables et encadreurs du club pour les familiariser avec les méthodes initiées par un grand club professionnel et leur mise en place lors des rencontres disputées par l'Espérance.

Se trouvant depuis lundi dernier à Lens, les trois membres de la délégation ont effectué une série de visites au centre sportif et technique de l'équipe lensoise, au stade Bollaert et assisté à une séance d'entraînement de l'équipe professionnelle.

Outre des séances de travail avec le premier responsable de l'organisation et de la sécurité en l'occurrence Damien Vanoise.


Hédi Msaddek et ses deux compagnons n'ont pas manqué de rencontrer à plusieurs reprises les deux anciens joueurs de l'Espérance Hamdi Kasraoui et Issam Jemaâ ainsi que Alaeddine Yahia.

Un séjour bien rempli au terme duquel plusieurs enseignements ont été tirés. Ils serviront à mieux gérer l'organisation des rencontres de l'équipe de Bab Souika, dans le cadre de la compétition nationale comme dans les matches de la champion's league africaine.

Le site du R.C.Lens n'a manqué de mettre en relief la visite de la délégation de l'Espérance tout en évoquant la prochaine signature d'une convention de partenariat entre les deux grands clubs tunisien et français.


R.B.A (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com


Dernière édition par Admin le Ven 7 Mai - 13:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Ven 7 Mai - 12:47

Ligue africaine des champions

Les «Sang et Or» à pied d'œuvre à Khartoum



L'Espérance S.T s'est envolée, hier, enfin de matinée à destination de Khartoum où elle est arrivée au terme de quatre heures de vol. Le décollage de l'avion spécial affrété pour la circonstance, a quitté l'aéroport 2 de Tunis-Carthage avec près d'une heure de retard sur l'horaire fixée initialement.

Cela étant,les échos évoquant un prétendu mauvais accueil réservé à la délégation de l'Espérance à son arrivée à l'aéroport de Kharthoum nous a incités à contacter Hamdi Meddeb. Ce dernier a été catégorique : « Tout s'est déroulé normalement nous a-t-il confié. Notre Ambassadeur était au rendez-vous à l'aéroport, le président d'Al Merrikh était également à l'accueil. Je trouve normal que des supporters de l'équipe soudanaise sont venus taquiner nos joueurs pour ne dire les provoquer, cela se passe ainsi un peu partout et nous sommes rompus à ce genre d'accueil.»

Les joueurs ont eu juste le temps de gagner leur lieu de séjour, prendre un repos salvateur marqué par la prise d'une collation avant de gagner la pelouse adjacente à l'hôtel pour une courte séance de décrassage.

Côté conditions de séjour, elles sont très bonnes selon Khemaïes Dridi, l'un des deux délégués se trouvant depuis mardi dernier, dans la capitale soudanaise pour préparer le séjour de la délégation " sang et or ".


Une Espérance avertie et prévoyante

Les joueurs fouleront aujourd'hui en fin d'après-midi la pelouse du stade d'Om Dorman pour une ultime séance d'entraînement. Une séance axée beaucoup plus sur le volet tactique avec une attention particulière accordée au placement des défenseurs et à la couverture pour les acteurs de l'entrejeu. Ce sera un peu une répétition de ce que nous avons relevé lors de la préparation de l'équipe tout comme quelques jours auparavant face au Club Africain.

Car, il ne faut pas s'attendre à des bouleversements dans l'équipe rentrante par rapport à celle alignée lors du match aller il y a quinze jours à Tunis. Il n'y aura certes pas Ben Amor et encore moins Darragi mais ce qui est sûr, c'est que Faouzi Benzarti a déjà en tête la formation rentrante et là il sera fait appel à une prudence mesurée dans un match au cours duquel les joueurs d'Al Merrikh vont jouer haut, très haut même pour refaire l'important retard accusé lors du rendez-vous de Radès.

C'est donc une Espérance avertie, déterminée et qui sait voyager qui s'apprête à négocier un match important, difficile certes mais sans constituer un obstacle insurmontable en dépit de l'ambiance qui prévaudra à Om Dorman.


L'EST a toujours marqué en déplacement

C'est également là l'impression recueillie auprès de Faouzi Benzarti au terme de la séance d'entraînement de mercredi au Parc B : " En effet, nous a-t-il confié, notre rendez-vous de samedi ne constitue par une sinécure pour les joueurs comme pour le staff technique. D'accord, beaucoup estiment que la marge de trois buts est sécurisante, possible mais j'ajouterais qu'elle l'est un tant soit peu.

Je reste, néanmoins, confiant dans les moyens de nos joueurs dans la mesure où l'équipe a toujours marqué en déplacement. Pourquoi ne le fera-t-elle pas à Om Dorman d'autant plus que Al Merrikh va aller de l'avant avec des joueurs conscients qu'il ne leur sera pas aisé de planter plus de trois buts à l'Espérance ? Dans lequel cas, ils vont céder des espaces et il appartient aux nôtres de profiter de cette situation pour marquer un, voire deux buts synonymes de délivrance.

C'est également là le genre de discours recueilli auprès de quelques joueurs visiblement confiants en leurs possibilités avec ce leitmotiv : oublier le résultat du match aller.


Rafik BEN ARFA (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Dim 9 Mai - 14:37

Ligue des Champions - Al Merrikh - EST ( 1- 1)
Quelle bravoure !


Les " Sang et Or " en phase des poules

Au terme de cet exercice qui a vu le sacre mérité et de haute lutte par l'Espérance Sportive de Tunis sur le plan local, une échéance qualifiée par tous comme étant la plus importante pour le club cette saison. La dernière marche pour accéder aux poules de la plus prestigieuse épreuve africaine, la Champion's League objectif annoncé clairement comme prioritaire de toute la famille espérantiste.

Mais pour ce faire, un écueil de taille à franchir : Al Merrikh Soudanais dans la fournaise d'un stade Oum Dourman plein à craquer comme un œuf devant 40 000 spectateurs tous acquis à la cause de leurs couleurs. Des inconditionnels chauffés à blanc par les médias depuis le coup de sifflet final du match aller à Radès qui a vu les nôtres se balader devant leurs adversaires avec trois (3) buts réalisés en 28' et une kyrielle de bonnes opportunités toutes curieusement vendangées et qui auraient pu tuer définitivement toutes sortes de velléités soudanaises au match retour. Tous les superlatifs à connotation incendiaire voire guerrière ont été utilisés par la presse locale histoire de transcender joueurs et foule à la fois. Mais les Tunisiens dans leur bulle n'en eurent cure, il est vrai qu'ils en avaient vu bien d'autres.

Les choses étant ce qu'elles sont, l'avance prise par notre représentant était tout de même appréciable car on ne voyait sincèrement pas comment les protégés de Faouzi Benzarti, rompus à ce genre de chocs, allaient laisser filer leur billet qualificatif en dépit de la pression insoutenable du public ajoutée à la chaleur infernale et à l'état du terrain. Il suffisait de laisser passer l'orage en résistant à la déferlante locale avant de surprendre l'arrière garde soudanaise pas exempte de tous reproches et à la limite fébrile, par les contres fulgurants dont raffolent les Michael, Ayari, soutenus par Msakni, Korbi et Bouazzi.

Une première période que les protégés de Faouzi Benzarti avaient entamée en toute confiance avec des échanges rapides du ballon à une seule touche. Des lignes très rapprochées et un bloc équipe soudé. Ce qui leur a permis de ne point subir la pression de l'adversaire et surtout de s'interposer avec brio aux ouvertures de la droite de Abdelkrim Nafti et de Galak et de la gauche des transversales de Moussa Souma. Naouara ne fut inquiété qu'une seule fois où il dut faire étalage de tout son savoir faire, de toute sa classe en s'y prenant à trois fois de suite pour sauvegarder sa cage.

Entre temps, Msakni à deux reprises et Michael échouèrent de peu d'ouvrir le score. Mais l'occasion la plus nette fut gâchée par Ayari qui reprit très haut un ballon lâché par le gardien alors que la cage était grandement ouverte. Mais à la dernière minute du temps additionnel, un auto goal de Derbali sur un corner permit aux locaux de gagner les vestiaires victorieux (1-0).

Une mi-temps donc toute à l'avantage des nôtres où ils ont paru ne point se soucier des conditions terribles les entourant jouant avec calme et monopolisant parfaitement le ballon avec un quadrillage parfait du terrain.

5' à peine après la pause, une longue ouverture de Korbi vers Bouazzi et ce dernier fidèle à ses habitudes, à son registre, efface un défenseur et rétablit l'équilibre dans un angle réduit par un tir à ras de terre. (1-1). S'ensuivit une longue interruption des débats pour avalanche de projectiles sur le terrain de la part d'un public se rendant compte que les carottes étaient cuites pour les siens.

Fayçal Ajeb et Steven Wargo furent alors injectés en remplacement de Jabeur et Nafti dans le dessein de peser davantage sur la défense tunisienne. Ils inquiétèrent de suite Naouara mais il s'en sortit sans grande peine.

Une incursion de Msakni mais le gardien repousse difficilement le boulet de canon décoché par le petit lutin de poche " sang et or ".

S'ensuivit alors une ennuyeuse période avec un jeu concentré au milieu du terrain. Le bloc espérantiste contraignant les locaux à balancer de longues balles sans gravité aucune. Il faut dire que plus les minutes s'égrenaient et plus les soudanais évoluaient sans conviction avec des tunisiens gagnant tous les duels et maitrisant parfaitement leur affaire confiants plus que jamais que le billet qualificatif ne leur échapperait plus jamais.

Le déluge de projectiles sur le banc des " sang et or " a contraint le staff et les remplaçants à le quitter avec une énième interruption des débats par l'arbitre.

Mohamed ben Mansour fit son entrée à la place de Khaled Ayari dans le dessein d'apporter plus de sécurité derrière à un quart d'heure de la fin.

Le déchainement du public avec reprise du déluge des projectiles oblige l'arbitre à arrêter encore les débats.

Finalement le match prit fin sur une qualification grandement méritée de notre représentant qui a été à la hauteur de l'attente des espoirs placés en lui en dépit de la campagne orchestrée par les médias tentant de déstabiliser les nôtres. Mission accomplie avec brio et haut la main par l'Espérance Sportive de Tunis qui voit de la sorte les portes du sacre final s'ouvrir avec un chemin balisé et une route toute tracée vers le triomphe final, rêve de toute la famille espérantiste. .


Mohamed Sahbi RAMMAH (Le Temps)




Synopsis

Stade Oum Dorman

Public estimé à 40.000 spectateurs

Temps caniculaire

Score à la mi-temps : (1-0) Derbali (contre son camp) (45'+2)

Score final : (1-1) Wajdi Bouazzi (52')

Arbitre : Adel Errai (Libye)

Formations rentrantes :

EST : Wassim Naouara, Janvier Bassala, Syem Ben Youssef, Zied Derbali, Khalil Chammam, Roger Touindouba, Khaled Korbi, Wajdi Bouazzi, Youssef Msakni, Khaled Ayari (Mohamed Ben Mansour), Michael Eneramo (cap).

Avertissement : Chammam.

Al Merrikh : Mohamed Kamel, Majher Kasrouga, Abdallah Nejmeddine, Moussa Souma, Ahmed Bacha, Jabeur (Fayçal Ajeb), Badreddine Galak (cap), Omar Mossaab (Abdelhamid Saoudi), Lassana Fané, Raji Abdelati, Abdelkrim Nafti (Steven Wargo).

Avertissement: Steven Wargo


-----------------------

Faouzi Benzarti : " Je n'ai jamais douté "

J'ai mis en garde mes joueurs contre un excès de précipitation. Ils devaient jouer calmement et développer leur jeu habituel car franchement et dans mon for intérieur j'étais intimement persuadé que l'Espérance ne perdrait pas et que le billet était déjà en poche depuis le match de Tunis à Radès. Notre objectif était de marquer un but dans le dessein de refroidir leurs ardeurs et de plier définitivement l'affaire. Place maintenant aux matches des poules que nous devons préparer dès maintenant car les choses sérieuses vont commencer et nous n'avons pas le droit de décevoir notre large public ainsi que tout le peuple tunisien qui doit être tout entier derrière le seul représentant tunisien dans cette prestigieuse épreuve. Je dédie cette qualification à notre large public et au président si Hamdi qui a mis tout en œuvre pour nous faciliter la tâche et mettre toutes les conditions de réussite de notre côté avec une logistique efficace et sans failles.

MSR (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Lun 10 Mai - 13:59



Ligue des champions : L'Espérance en phase de poules

Kanzari : «On s’attendait à cette ambiance»

Khalil Jbabli : «Discipline et hygiène de vie »

Badine Tlemçani : «Forte personnalité des joueurs»



En dépit de l’avance de trois buts somme toute rassurante du match aller à Radès, le déplacement au Soudan de l’Espérance Sportive de Tunis pour y disputer la seconde manche suscitait tout de même légitimement quelques appréhensions dans les rangs de la famille espérantiste et pour cause.



Evoluer dans le chaudron du stade de Om Dorman devant 40 mille spectateurs en délire dans une chaleur caniculaire associée à une humidité gênante n’est pas une mince affaire pour des garçons talentueux certes mais encore très jeunes. Faut-il signaler que rares sont les équipes à sortir indemnes en se produisant dans pareilles conditions au Soudan. Si on y ajoute la campagne savamment orchestrée par les médias dans le dessein de haranguer les foules avec des manchettes incendiaires s’accommodant beaucoup plus à des guerres de tranchées qu’à un simple match de football, on comprendrait alors la portée de l’exploit réussi par les protégés de Faouzi Benzarti dans des circonstances aussi hostiles et peu propices à la pratique du football.

Mais les joueurs en dépit d’une jeunesse manifeste ont fait preuve d’un remarquable sang froid. Ils se sont concentrés dès leur arrivée au Soudan sur leur sujet ne quittant leur chambre que pour le restaurant ou les entrainements. Il faut dire que l’Espérance comme à son habitude n’a pas fait les choses à moitié ; deux émissaires Walid Ben Abdallah et Khmaies Dridi étaient sur place deux jours à l’avance pour aplanir toutes les difficultés et mettre en branle la logistique idoine de nature à assurer à la délégation les meilleures conditions de séjour.

Et même le déluge intimidant de projectiles de nature à terroriser les nôtres et à les faire sortir de leur concentration, de leur bulle n’a fait qu’accroitre leur volonté inébranlable de rentrer avec le billet qualificatif aux poules. D’ailleurs,Maher Kanzari ne tarit pas d’éloges sur le métier et le sang froid des siens à l’arrivée de la délégation hier à l’aube . Ecoutons-le :

«On savait d’emblée que le match serait difficile à négocier. D’ailleurs, les journalistes soudanais à Radès même ont annoncé la couleur avec des insinuations et des menaces à peine voilées imputant leur défaite à un imaginaire coup de main de l’arbitre marocain.

En semaine, les blessures de Darragi et Ben Amor étaient contraignantes mais nous avons, si Faouzi et moi, trouvé la parade pour remédier à ces défaillances.

Etant en fin d’exercice, le volet mental a pris le dessus dans notre préparation car physiquement le groupe était au point grâce aux efforts de Khali Jbabli et du Dr Yacine Ben Ahmed.


«Maîtrise de soi»

Nous avons insisté sur la maitrise de soi, éviter de tomber dans le piège de la provocation, ne point avoir le moindre palabre avec l’arbitre, appliquer les consignes avec une solidarité à toute épreuve, donner toujours une solution au porteur du ballon et jouer court à une seule touche avec un bloc équipe soudé et des lignes rapprochées en guettant la moindre opportunité pour marquer un but synonyme de qualification.

Nos plans ont parfaitement fonctionné et nous sommes finalement parvenus à rentrer avec ce fameux sésame en poche nous permettant d’envisager la suite de cette prestigieuse compétition avec beaucoup d’optimiste. Une campagne à aborder avec le maximum de concentration et d’atouts pour décrocher le trophée objectif primordial de toute la famille « sang et or ».


Mohamed Sahbi RAMMAH

-----------------------------

Khalil Jbabli : «Discipline et hygiène de vie »


«En dépit du fait de jouer à la fin de l’exercice et dans des conditions climatiques à la limite du supportable pour les organismes, nos joueurs ont non seulement tenu le choc et la cadence mais terminé le match sur le chapeau des roues avec une fraicheur physique remarquable.

Le mérite leur revient incontestablement en premier lieu car ils n’ont jamais rechigné à l’effort et se sont toujours dépensés aux entrainements avec abnégation et sans tricher. Même dans leur quotidien, leur hygiène de vie a toujours été exemplaire. Voilà ce qui explique en grande partie leur réussite à résister aux pires conditions atmosphériques avec des joueurs adverses au jeu frisant à la limite la brutalité et l’anti jeu sans parler des circonstances terrifiantes tout autour du rectangle vert et même dans la main courante. »


-----------------------------

Badine Tlemçani : «Forte personnalité des joueurs»

«Nous avons prouvé à tous ceux qui ont mis notre large victoire au match aller en doute que l’Espérance est une grande équipe qui sait voyager. Tenir en échec notre illustre adversaire dans les conditions à la limite inhumaines ayant prévalu à Om Dorman dénote si besoin est de la forte personnalité du groupe. Un esprit de corps remarquable, une solidarité à toute épreuve, et surtout un détachement de tout ce qui est étranger au jeu proprement dit.

Maintenant nous y sommes, le président si Hamdi, qui fait de cette compétition son objectif primordial va mettre tout en œuvre pour renforcer l’effectif et lui permettre d’être convenablement armé pour mener à bien cette mission.

Nous avons la qualité, le potentiel, et le staff technique performants et adéquats pour y parvenir et nous y arriverons.

Pour répondre à votre remarque concernant le vœu formulé de Mr Ali Hafsi par voie de presse se rapportant à son intension de recruter notre entraineur, je vous dis que je comprends parfaitement le désir du président de la FTF voulant s’entourer des meilleures conditions de réussite, mais je lui rappelle que Faouzi Benzarti est sous contrat avec nous jusqu’à juin 2011 et par conséquent et au vu des échéances importantes imminentes pour la large famille espérantiste, il est hors de question qu’il quitte la navire alors que nous sommes si près de réaliser nos objectifs. »

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Ven 14 Mai - 13:50


Ligue des Champions : Tirage au sort de la phase des poules
L'Espérance ouvre à Sétif
Reprise des entraînements le 07 juin

kanzari : « Toutes les équipes se valent »



La phase des poules en ligue des champions démarrera entre les 16, 17 et 18 juillet prochain avec le déroulement de la première journée pour prendre fin entre les 12, 13 et 14 novembre 2010.

Le représentant du football tunisien en l'occurrence l'Espérance de Tunis se retrouve, après l'opération du tirage au sort d'hier, dans le groupe A en compagnie de Tout Puissant Mazembé de la R.D.Congo, du Dynamos du Zimbabwe et de l'Entente de Sétif.

Un groupe A relativement plus difficile que le B qui se compose d'Al Ahly du Caire, d'Al Ismail d'Egypte, de la J.S.Kabylie et de Hearthland du Nigéria. Dans la mesure où trois des meilleures équipes d'Afrique vont sérieusement concurrencer les " Sang et Or " dans cette seconde phase de l'épreuve. Lesquels vont rencontrer au cours de l'aller et dans l'ordre Sétif, Dynamos et Mazembé ( voir calendrier ci-contre) Passons brièvement en revue le parcours des trois équipes sur les plans aussi bien national que continental.

L'Entente de Sétif : une C.A.C.C et une coupe afro-asiatique

Il s'agit de l'une des équipes phares de ces dernières années en Algérie avec quatre titres de champion, sept coupes et une super coupe d'Algérie.

Sur le plan africain, les Sétifiens ont connu un sacre en coupe d'Afrique des clubs champions ( 1988 ), une coupe afro-asiatique ( 1989 ) et une finale en coupe de la CAF perdue en 2009.

L'Entente de Sétif a été à deux reprises sacrée en ligue des champions arabes ( 2007 et 2008 ) outre un titre de champion de l'U.N.A.F en 2009. Il s'agit enfin d'une vieille connaissance des " Sang et Or " au cours des deux dernières saisons.

Dynamos Football Club : un parcours plutôt timide,

Avec 18 titres de champion et cinq coupes, le Dynamo du Zimbabwé est l'équipe la plus titrée de son pays surtout quand on lui ajoute comme autres trophées une super coupe et six victoires dans une autre coupe, celle de l'Indépendance.

Sur la plan africain par contre, le parcours du Dynamos est moins performant. Trois participations en coupe d'Afrique des clubs champions accompagnées d'éliminations prématurées en 1981, 1984 et 1987 suivies de deux autres éliminations en champion's league ( 1990 et 2008 ). Enfin deux participations en coupe de la CAF, en 1991 avec une élimination en quarts de finales et 2004 avec une élimination d'entrée.

Le Tout Puissant Mazembé, nouveau grand d'Afrique

Dix titres de champion entre 1966 et 2009 et cinq coupes dont la dernière date de l'an 2000. C'est du moins là sur le plan des compétitions nationales pour une équipe qui a tout accaparé.

Les participations dans la compétition africaine sont plutôt performantes : trois sacres dans la champion's league ou la CACC ( c'est selon, selon ) :1967, 1968 et 2009. Suivra quelques semaines plus tard une victoire en super coupe d'Afrique acquise contre le Stade Malien. Sans oublier, enfin, une coupe d'Afrique des clubs vainqueurs de coupe ( actuelle coupe de la CAF ) en 1980.

Voilà en gros ce qui attend l'Espérance dans les tout prochains mois à venir. Ce ne sera certes pas une sinécure mais pour une équipe qui va tout miser sur la champion's league, il faut s'attendre à ce qu'elle aille au bout de ses intentions. Surtout que les " Sang et Or " auront l'avantage de jouer deux fois à domicile lors de la phase retour face à leurs deux plus sérieux concurrents ( Mazembé et Sétif ). Il leur suffit de ramener deux résultats positifs ( une victoire et un nul ) à l'aller pour que les portes des demi-finales leur soient grandes ouvertes. Et à partir de là, tout reste possible.

Rafik BEN ARFA (Le Temps)

------------------------

Reprise des entraînements le 07 juin


A l’Espérance, on prépare d’ores et déjà la prochaine saison. D’autant plus que pour les « Sang et Or », leur premier rendez-vous officiel est pour le 16 juillet date du match aller de la phase des poules en champion’s league africaine avec un déplacement à Sétif.

Donc, juste après la rencontre de samedi entrant dans le cadre de l’ultime journée du championnat, les joueurs vont pouvoir bénéficier de trois semaines de repos. Ils reprendront les entraînements le 7 juin.

D’ici là, le staff technique aura tout le temps de mettre noir sur blanc le programme complet d’une préparation qui les conduira au 16 juillet.

Wassim Naouara a été opéré

Une remarque : la blessure à répétition de Wissam Naouara ne date pas d’aujourd’hui et encore moins de quelques mois en arrière. L’actuel gardien de l’Espérance de Tunis souffre de sa jambe droite depuis plusieurs années, du temps où il portait les couleurs du C.S.Korba.

Grâce aux efforts et au professionnalisme du médecin du club et de son staff, Naouara a pu terminer, plutôt bien, la saison. Son opération étant une nécessité, il vient de passer sur le billard et observera un assez long repos.

Khaled Ayari, la semaine prochaine

L’attaquant de l’Espérance sera également opéré mais au niveau de l’épaule. Ce sera au cours de la semaine prochaine pour la simple raison que le joueur se trouve depuis mardi en période d’examen ( Bac blanc ).

Remise en condition pour Baghouli

Hamza Baghouli est en train de mettre les bouchées doubles pour retrouver ses meilleures sensations. Il s’entraîne sous la conduite du préparateur physique du club en l’occurrence Khalil Jbabli. Aussi faut-il s’attendre à ce qu’il soit parmi le groupe qui reprendra la préparation le 7 juin prochain.

R.B.A (Le Temps)

------------------------

kanzari : « Toutes les équipes se valent »


Sitôt la composition des poules connue suite au tirage au sort effectué au Caire, Maher Kanzari nous a livré ses impressions concernant les équipes que ses protégés se doivent de rencontrer avant d’accéder au carré d’as :

« A ce stade de la compétition, vous devez concevoir que tous les huit postulants au sacre final sont des grosses pointures et pratiquement de valeur très élevée. Toutes appartiennent au gotha de la fine fleur du continent. Appartenir donc à l’une ou à l’autre poule avec comme adversaires les uns ou les autres ne change pas grand-chose à la donne pour nous à l’Espérance Sportive de Tunis. Depuis le départ, nous savions que nous en arriverions à en découdre avec trois des illustres prétendants encore en lice. Leurs noms, leur palmarès, leur renommée importent peu pour nous. N’oubliez pas que le président déjà lors de son investiture à la tête de la famille espérantiste avait fait de ce titre suprême son objectif primordial. Maintenant que nous sommes au seuil de la réalisation de ce rêve si cher à nous tous, nous allons tout mettre en œuvre pour parvenir à décrocher ce sacre tellement convoité et qui nous fuit depuis 1994. Nous allons nous préparer comme il se doit avec des recrutements de valeur et ciblés dans le dessein d’étoffer davantage notre effectif déjà très performant. L’essentiel dans ce système de poules sous forme de mini championnat est de remporter nos matches à la maison et de glaner des points à l’extérieur. Le groupe, ayant appris à voyager et à négocier correctement voire victorieusement ses déplacements, nous n’avons donc aucune appréhension pour notre avenir dans ces joutes et nous ne craignons personne. Et en dépit du respect que nous devons à tous nos adversaires, l’Espérance fera très très mal et fera parler d’elle dans le restant de ses matches à disputer.

Mohamed Sahbi RAMMAH (Le Temps)

------------------------

Les adversaires de l’EST

Entente sportive de Sétif

Une vieille connaissance de l’EST

Nom complet : Entente sportive sétifienne

Surnom(s) : L'aigle noir, ESS, El Kahla,l entente


Autre(s) nom(s) : Entente sportive sétifienne (ESS) de 1958 à 1977

Entente pétroliers sétifienne (EPS) de 1977 à 1984

Entente plastique sétifienne (EPS) 1984 à 1988

Entente sportive sétifienne (ESS) de 1988 à nos jours

Date de fondation 1958

Couleurs : Noir et Blanc

Stade : Stade du 8 mai 1945

Entraîneur : Noureddine Zekri (Algérie)

Palmarès


* Championnat d'Algérie (4 titres)

Champion : 1968, 1987, 2007, 2009

Vice-champion : 1983, 1986

* Coupe d'Algérie (7 titres)

Vainqueur : 1963, 1964, 1967, 1968, 1980, 1989, 2010

* Supercoupe d'Algérie (pas de titre)

Finaliste : 2007,

* Ligue des Champions (un titre)

Vainqueur : 1988

* Coupe de la CAF (pas de titre)

Finaliste : 2009

* Coupe UNAF clubs champions (un titre)

Vainqueur : 2009


* Coupe afro-asiatique de football (un titre)

Vainqueur : 1989

* Ligue des Champions arabes (2 titres)

Vainqueur : 2007, 2008

------------------------

Dynamos F.C.

22 titres de champion de Zimbabwe


Nom complet : Dynamos Football Club

Surnoms(s) : Glamour Boys

Fondation 1963

Stade : Rufaro Stadium

Harare, Zimbabwe (Capacité: 45,000)

Entraîneur : Elvis Chiweshe

Palmares :

* Champion du Zimbabwe : 1963, 1965, 1966, 1970, 1976, 1978, 1980, 1981, 1982, 1983, 1985, 1986, 1989, 1991, 1994, 1995, 1997, 2007

* Vainqueur de la Coupe du Zimbabwe : 1985, 1988, 1989, 1996, 2007

* Vainqueur du trophée de l’Indépendance du Zimbabwe : 1983, 1990, 1995, 1998, 2004 ,2010

* Vainqueur de la Super coupe du Zimbabwe : 2002

Ligue des champions

* Préliminaires - 1998

* Demi-finales-2008

Coupe d’Afrique des clubs champions

* Quarts de finale - 1981, 1984, 1987

Coupe de la CAF

* Premier tour - 2004

* Quarts de finale - 1991

------------------------

T. P. Mazembe

3 fois champion d’Afrique


Nom complet : Tout puissant Mazembe Englebert

Surnom(s) : Les Corbeaux

Date de fondation : 1939

Statut : Semi-professionnel

Couleurs :Noir et blanc

Stade Stade Frédéric Kibasa Maliba

(35 000 places)

Siège : Lubumbashi

Entraîneur : Diego Garzitto (Italie)

Palmarès

* Ligue des champions (3)


- Vainqueur en 1967, 1968 et 2009

- Finaliste en 1969, 1970

* Supercoupe de la CAF (1)

- Vainqueur en 2009

* Coupe d'Afrique des vainqueurs de coupe (1)

- Vainqueur en 1980

* Championnat de la RD Congo (10)

- Champion en 1966, 1967, 1969, 1976, 1987, 2000, 2001, 2006, 2007, 2009

* Coupe de la RD Congo (5)

- Vainqueur en 1966, 1967, 1976, 1979, 2000

- Finaliste en 2003

------------------------

Calendrier

Groupe A


(16-17-18) juillet :

Dynamos (Zim) – TP Mazembe (RDC)

E.S.Sétif (Alg)- EST

(30-31- 1er août) juillet :

TP Mazembe (RDC) - E.S.Sétif (Alg)

EST- Dynamos (Zim)

(13-14- 15) août :

Dynamos (Zim)- E.S.Sétif (Alg)

T.P.Mazembe (RDC) – EST

(27-28-29) août :

E.S.Sétif (Alg)- Dynamos (Zim)

EST- TP Mazembe (RDC)

(10-11-12) septembre :

TP Mazembe (RDC)- Dynamos (Zim)

EST- E.S.Sétif (Alg)

17-18-19 septembre :

E.S.Sétif (Alg)- TP Mazembe (RDC)

Dynamos (Zim)- EST

Groupe B

(16-17-18) juillet :

Ismaily (Egy) – JSK (Alg)

Heartland (Nig) – Ahly (Egy)

(30-31 juillet et 1er août, :

JSK (Alg)- Heartland (Nig)

Ahly (Egy)- Ismaily (Egy)

(13-14-15) août :

Ismaily (Egy)- Heartland (Nig)

JSK (Alg) - Ahly (Egy)

(27-28-29) août

Heartland (Nig)- Ismaily (Egy)

Ahly (Egy)- JSK (Alg)

(10-11-12) septembre :

JSK (Alg)- Ismaily (Egy)

Ahly (Egy)- Heartland (Nig)

(17-18-19) septembre :

Heartland (Nig)- JSK (Alg)

Ismaily (Egy) – Ahly (Egy)

Demi-finales :

Aller : (1-2-3) octobre 2010

Retour : (15-16-17) octobre 2010

Finale :

Aller : (29-30-31) octobre 2010

Retour : (12-13-14) novembre 2010

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Lun 17 Mai - 14:15

Benzarti présente sa démission

Coup de théâtre après la défaite de l’Espérance face à l’ES Hammam-Sousse. Faouzi Benzarti a présenté sa démission pour protester contre le rendement des joueurs et le relâchement de toute l’équipe. Il est semble-t-il décidé à partir.
Jusqu’à présent, le bureau directeur de l’Espérance n’a pas encore réagi et on ne sait pas si cette démission a été acceptée ou non.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Mar 18 Mai - 14:05



Non M. Benzarti !

Selon une source digne de foi, Faouzi Benzarti aurait laissé entendre qu'il ne ressent plus l'envie d'entraîner l'Espérance.

On ne sait pas trop si ce sentiment, du moins surprenant, d'un entraîneur d'une équipe couronnée par le titre, ajoutée à une qualification en phase de poules, en Ligue africaine est dû au fléchissement de son équipe, lors des derniers matches, ou à la relégation de l'USMo, ou alors pour précipiter son retour en vue de prendre en main les destinées de l'équipe de Tunisie.

A ce propos, Ali Hafsi a reçu vendredi, après-midi, l'entraîneur de l'Espérance. L'entretien est demeuré en catimini. Une visite de courtoisie? De toutes les façons, le président de la FTF, l'a déclaré ouvertement :

"Comme nouveau sélectionneur, ma préférence est pour Faouzi Benzarti, à condition d'être libéré par Hamdi Meddeb. Sinon, j'opterai pour un entraîneur étranger ".

Sûrement, par inadvertance, le président de la FTF a commis l'erreur de présenter une offre à un entraîneur engagé avec un club. Ceci pourrait avoir un effet néfaste de déstabilisation aussi bien pour l'entraîneur que pour le club. Il est vrai que l'Espérance, par devoir aux couleurs nationales, a fait un geste de patriotisme, en permettant à son entraîneur de veiller aux destinées techniques de l'EN, pendant la CAN. Il est vrai aussi, qu'ensuite, elle a payé cher pour ce geste, puisque son rendement et ses résultats en ont été sérieusement affectés.


L'EST a droit a de meilleurs égards

Ali Hafsi sait pertinemment que Benzarti est lié avec l'Espérance jusqu'à juin 2011.


Il sait aussi que l'Espérance est la seule équipe à représenter les clubs tunisiens au Ligue des champions africaine, c'est dire qu'on doit l'entourer de toute la sollicitude requise pour réussir son parcours.

En responsable averti, le président de la FTF aurait dû fixer son choix sur le futurs sélectionneur depuis l'entame de sa campagne électorale et en divulguer le nom dès son accession au " pouvoir " fédéral.

Encore une fois, c'est à l'Espérance de payer pour les autres. Benzarti est-il très peiné par la relégation de l'USMo ? Dans ce cas, l'Espérance n'y est pour rien. Car, même si l'Espérance avait battu l'ESHS, l'USMo aura connu le même sort. Lequel sort aurait pu être meilleur si les Monastiriens avaient concrétisé les deux penalties (contre l'ESS puis face au CSS), sans compter sur un service rendu par les autres (l'éthique? on s'en fout !).

Quoiqu'il en soit, pour tout entraîneur, c'est un rêve d'entraîner l'Espérance. Pour Benzarti, c'est une chance de s'être retourné au parc " B ". La moindre des choses est de faire preuve de gratitude à Hamdi Meddeb, principal artisan de la réconciliation entre Benzarti et les supporters " sang et or ".

En un mot, l'Espérance ne semble plus prête à gérer éternellement les états d'âme de son entraîneur.

En professionnel, il aurait dû partager la joie de la famille "sang et or" et savourer les fruits de ses efforts et aussi de ses protégés.

Non, M. Benzarti, l'Espérance ne mérite pas cela. Car, tous les entraîneurs qui se sont relayés au parc "B", lui doivent, sans exception, une fière chandelle, leur ayant largement "construit" une solide réputation !

Or, tout laisse croire qu'il ne s'agissait que de prétexte pour monnayer son talent ailleurs. Un minimum de franchise n'aurait pas nui à Benzarti.


Raouf CHAOUACHI (Le Temps)

-----------------------

Faouzi Benzarti et ses «coups de cœur»


Faouzi Benzarti vit, sans aucun doute, une saison des plus replies et mitigées de sa carrière d’entraîneur !

Engagé avec les « Sang et Or » pour défendre le titre de champion, crânement obtenu, l’année écoulée, son équipe fait une entame de saison extraordinaire. 12 victoires en phase aller pour une seule défaite et un match nul.

Le retour est plus pénible et les raisons claires et prévisibles; le cumul imposé à l’entraîneur de l’EST et son aventure avec la sélection perturbait un rythme de compétition qui allait crescendo. Moins en verve, plus distraits et en mal d’efficacité, les Espérantistes se faisaient éliminer par les Sfaxiens en coupe de Tunisie, compétition qui n’a jamais souri à notre ami Faouzi.

Ses protégés peinent à s’imposer et ils concèdent 3 défaites et 3 nuls sur 13 rencontres disputées.


Faouzi retrouve son irascibilité et redevient caractériel et épidermique.

L’échec en Angola avec l’équipe nationale, qu’il n’aurait jamais dû prendre en main dans les conditions d’alors, l’irrite et les réactions de ceux là mêmes qui l’ont plébiscité lui mettent les nerfs à vif.

Heureusement pour les champions en titre que les outsiders et deux autres sérieux prétendants au titre, le CA et l’ESS, se trouvent incapables de se transcender pour aller défier le leader et faire vaciller son trône!

Benzarti a les anges de son côté. Il continue son bout de chemin et va jusqu’au bout de ses intentions, préservant le sacre et qualifiant les siens au tour des poules de la ligue des champions tant convoitée par le club.

Son bonheur aurait été total si le samedi 15, les siens avaient terminé en beauté leur parcours en battant les Hammam Soussiens.

Non seulement ils perdaient mais condamnaient son club de cœur, l’USM, à la descente aux enfers.

Monastir qui quitte la Nationale A et toute la détresse de Faouzi Benzarti dans les larmes versées à la sortie des vestiaires.

Désarroi, amertume, tristesse et sans doute un petit sentiment de culpabilité, (qui n’a pas sa raison d’être, les Monastiriens ayant eu leur destin entre leurs mains), d’avoir un tant soi peu contribué à cette dégringolade.

Le destin aussi railleur que cruel gâchait le bonheur du coach espérantiste, ne lui laissait pas le temps de savourer les joies de la consécration.

Professionnel, certes mais le cœur ne renie jamais le club d’origine, l’appartenance à la région, le dévouement envers la famille et les amis.

Une phrase de Abdelmajid Chetali nous revient, du coup, à l’esprit, se précise, justifie le choix de l’homme d’avoir rejeté les offres de veiller aux destinés d’un autre club que l’ESS: « Je n’aurai jamais accepté de vaincre l’ESS, de rendre malheureux ma famille et mes amis !»

Le choix du cœur pour l’un, celui du professionnel pour l’autre dont la carrière fait rêver et la « titride» dans son vécu bien ancré.

Le dépit, aujourd’hui, l’emporte sur la lucidité et voilà que Faouzi Benzarti démissionne dans un moment d’écœurement non justifié!

Il n’y a pas de place aux regrets Si Faouzi parce que les Monastiriens étaient maîtres de leur destin et n’ont pas su l’amadouer. Vous n’avez pas à vous en vouloir ni à culpabiliser.

Démobilisés et sans motivation, les Espérantistes paraissaient bien modestes depuis la consécration.

Et là, plus que les entraîneurs et les entraînements, ce sont les mentalités de nos joueurs qui sont à blâmer et à changer. Leur faible faculté de concentration, leurs difficultés à jouer de bout en bout avec la même détermination et leur professionnalisme défectueux et défaillant !

L’heure n’est pas aux regrets, à la confusion et au tâtonnement. D’autres challenges attendent Faouzi Benzarti avec les Espérantistes dont une ligue des champions à moins que sa préférence n’aille vers la sélection!


Aida Arab Achab (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Mer 19 Mai - 13:18

Benzarti : Le divorce aura-t-il lieu ?

La nouvelle a secoué les supporters sang et or qui ont fini par croire que Benzarti allait prolonger au Parc B.
A présent, le divorce, à l’amiable ou pas, va-t-il officiellement survenir ? Pour les uns, tout a commencé samedi après la défaite de l’EST devant l’ESHS et la chute de l’USM en Ligue 2. Le coach espérantiste a été affecté par la relégation de son club d’origine et a fortement blâmé ses joueurs qui, selon lui, ont facilité la tâche des Hammam-Soussiens. La déception de Benzarti va encore faire du bruit puisqu’il a fait savoir, le lendemain, qu’il allait démissionner ! Au Parc B, l’information n’a pas été confirmée et jusqu’à hier, M. Ameur Bahri, le secrétaire permanent du club a nié l’arrivée officielle d’une démission écrite. Pour sa part, M. Badine Tlemçani, le premier vice-président, n’a voulu donner aucune information à propos de ce probable divorce, au même titre que Faouzi Benzarti en personne.
Il y a lieu de rappeler, également, que Benzarti a eu, il y a quelques jours, un entretien avec M. Ali Hafsi, le nouveau président de la FTF. Peut-on, alors, s’amuser à faire un premier rapprochement ? On en saura plus très bien tôt.


Kamel ZAدEM (Le Quotidien)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Mer 19 Mai - 13:59

Quelque chose de cassé

Il est utile de rappeler que Faouzi Benzarti a retrouvé l’Espérance, grâce à Hamdi Meddeb qui est allé le chercher de Tripoli dans les conditions que l’on connaît. Et que le courant est vite passé entre les deux hommes qui ne faisaient plus qu’un. Nous avons eu l’occasion de le vérifier de visu à Tunis comme tout le long des déplacements de l’Espérance à l’étranger. Et c’est en grande partie grâce à cette complicité que l’Espérance a gagné la quasi-totalité des paris sur lesquels elle a misés.

Aussi, le président de l’équipe de Bab Souika a-t-il été surpris par le long silence manifesté par Faouzi Benzarti depuis ce fameux match perdu face à l’ESHammam-Sousse « J’aimerais d’abord faire remarquer que l’Espérance n’est en aucun cas être impliquée dans la descente de l’USMonastir en Ligue 2 nous a confié Hamdi Meddeb hier en débit d’après-midi. Une rélégation qui m’a personnellement affecté vu les excellentes relations que nous avons toujours entretenues avec la partie monastirienne. Notre équipe était ce jour là hors du coup.

Je ne vois donc pas pour quelles raisons Faouzi observe-t-il ce silence au moment où nous devions nous retrouver pour mettre noir sur blanc le programme de préparation de l’équipe en prévision de notre première sortie en ligue des champions».

Nous n’avons alors pas manqué de faire remarquer au président de l’Espérance que Faouzi Benzarti aurait adressé à l’administration du club un fax dans lequel il a fait part de sa décision de ne plus entraîner l’équipe. « Je n’ai rien reçu de pareil sans quoi je vous aurais donné la position officielle du club concernant cette prétendue séparation. Pour le moment c’est le flou total, mais ce qui est certain, c’est que je ne resterai pas les bras croisés et que je vais prendre les mesures que j’estime les plus appropriées pour défendre les intérêts de l’Espérance. » a-t-il conclu.

Voilà la situation telle qu’elle se présente depuis la parenthèse de la dernière journée du championnat. Nous avons comme l’impression que quelque chose a cassé ente Faouzi Benzarti et l’Espérance mais surtout entre Faouzi Benzarti et Hamdi Meddeb qui est à l’origine de son retour à l’Espérance.


Rafik BEN Arfa

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Ven 21 Mai - 13:43



En cas du départ de Benzarti

La solution de rechange serait Pierre Lechantre


Pour les responsables de l'Espérance, c'est bien Faouzi Benzarti qui va veiller sur les préparatifs d'avant-saison à partir du 7 juin prochain. D'ailleurs, le programme de préparation avait été établi par les deux parties, bien avant l'ultime journée du championnat.

Jusque-là, l'Espérance n'a reçu aucune suggestion de la part de son entraîneur, manifestant son désir de quitter le parc " B ". Donc, elle considère que Benzarti est toujours en place, en vertu du contrat le liant au club jusqu'au mois de juin 2011.

Or, dans l'état actuel des choses, avec les différents bobards qui se propagent ici et là, toutes les éventualités restent plausibles.

En cas de départ, Benzarti doit verser une indemnité de deux mensualités à l'Espérance. Ce ne sont là que des détails futiles. Toutefois l'Espérance est d'ores et déjà prête à faire face à tous les rebondissements pour ne pas rester dépendante de l'humeur de son entraîneur. Avec beaucoup de perspicacité, les responsables du club ont emprunté la voie de " wait and see ".

Entre-temps, l'ex-entraîneur du Club Africain, Pierre Lechantre a proposé ses services à l'Espérance. Le technicien français dont le limogeage du CA reste dénué de tout motif objectif, est un fin connaisseur du football africain. C'est en quelque sorte, l'homme de la situation, au cas ou Benzarti exprimera officiellement son désir de partir.

Toujours à propos de l'Espérance, signalons que Michael a prolongé son bail pour un an. Les responsables de l'Espérance ont réussi à le garder, au moment où l'équipe s'apprête à reprendre l'aventure africaine. Un joli coup avec la préservation d'un attaquant, sacré meilleur buteur du championnat, deux fois de suite.


Raouf CHAOUACHI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Dim 23 Mai - 11:29


_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Dim 23 Mai - 18:32

Walid Hicheri, passe à l'Espérance
«J’ai opté pour la voie qui mène aux sacres »


On attendait Khaled Zaîri voir Seif Guézal pour étoffer l’axe de la défense de l’Espérance de Tunis mais à la surprise générale c’est Walid Hicheri qui va attérir au complexe Hassen Belkhodja le 7 juin prochain pour entamer les entraînements avec sa nouvelle équipe.

L’ex-axial du C.A.Bizertin n’a pas hésité une minute pour répondre à l’offre de la direction du club de Bab Souika. Un choix mûrement réfléchi nous a confié l’intéressé pour une raison bien simple : gagner des titres et jouer la ligue des champions. Entretien


Le Temps : Personne ne t’attendait au Parc B. Depuis combien de temps ont commencé les contacts avec la direction de l’Espérance ?

Hicheri :
Les contacts ne datent pas d’hier, cela fait un bon bout de temps que les responsables de l’Espérance m’ont fait part de leur intention de me recruter. J’ai réservé ma réponse dans la mesure où je tenais à connaître la position de mes dirigeants du CAB et leurs conditions quant à la poursuite de mon expérience à Bizerte.

-Devons-nous comprendre que l’offre cabiste n’a pas été à la hauteur de tes ambitions ?

- En effet, l’offre de l’Espérance était de loin meilleure que celle du club bizertin. Aucune comparaison croyez-moi. Et là j’aimerais m’adresser aux supporters bizertins pour leur dire qu’étant joueur professionnel, je dois beaucoup plus penser à mon avenir comme je leur dis que je garde les meilleurs souvenirs de mon passage à Bizerte.

- A notre connaissance, l’offre espérantiste n’est pas la seule pour Walid Hicheri. Alors pourquoi avoir choisi l’équipe de Bab Souika ?

- J’ai reçu trois à quatre offres émanant de la Tunisie et de l’étranger mais j’ai opté pour l’offre espérantiste car parallèlement au volet financier il y a le volet sportif qui a primé. A l’Espérance je suis sûr que je jouerai pour les titres mais surtout de disputer deux champion’s ligue, celle de cette saison et celle de l’année prochaine.

- D’accord. Il ne faut tout de même pas oublier que tu es en concurrence avec notamment Ziad Derbali et Ben Youssef ?

- Où est le problème dans la mesure où rien ne vaut la concurrence. Ce dont je suis certain, c’est que le plus en forme sera aligné et là c’est à qui bossera le mieux aux entraînements.

Entretien conduit

par Rafik BEN ARFA (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Mar 15 Juin - 13:14

Vers un bras de fer FTF-EST


Le stage de Monastir a démarré hier après-midi soit quelques heures après l’arrivée des joueurs, au nombre de vingt trois, après que les responsables du club aient décidé de garder les internationaux à la disposition du staff technique de l’équipe.

Badine Tlemçani : «Une décision réfléchie »



En effet pour ces derniers comme pour Faouzi Benzarti, il est anormal que pas moins de six joueurs ne prennent pas à la préparation d’avant saison avec le reste de leurs co-équipiers à un mois d’un match important entrant dans le cadre de la ligue africaine.


Badine Tlemçani le 1er vice-président de l’Espérance n’a pas caché son étonnement en apprenant que l’équipe nationale ira disputer un match à Kharthoum pour préparer sa rencontre officielle du 1er juillet devant le Bostwanà…Tunis. Ecoutons-le :

« Maintenant que notre fédération a donné son accord à son homologue soudanaise pour la concrétisation de ce match, soit, mais que le sélectionneur national convoque six joueurs des nôtres est inapproprié sachant que ces mêmes joueurs n’ont pas pris part à la moindre séance d’entraînement de l’Espérance et qu’ils sont tenus de le faire dès lundi à Monastir. M. Marchand est bien placé pour savoir qu’un match de la ligue africaine en phase des poules se prépare avec un effectif au complet et nos amis de la fédération sont sûrement persuadés que l’Espérance s’apprête également à défendre les couleurs nationales et à redorer le blason d’un football tunisien absent depuis un bon bout de temps de la scène africaine. Deux raisons pour lesquelles nous avons fait savoir à nos six joueurs retenus en sélection de sauter le stage de l’équipe nationale qui démarre mardi et de gagner Monastir pour s’entraîner avec leurs co-équipiers de l’Espérance. D’autant plus que je ne comprends toujours pas pourquoi les uns (les expatriés ) sont dispensés de ce stage alors que d’autres ( les locaux ) sont tenus d’y participer en dépit des engagements importants qui les attendent dans le très court terme à l’instar de notre équipe ».

Le compromis est possible

C’est la position officielle des responsables « sang et or » dont le souhait est de voir les fédéraux et le sélectionneur national prendre acte de leur décision.

Pour notre part un compromis est possible consistant à autoriser les six joueurs en question à rejoindre l’équipe nationale en même temps que nos joueurs expatriés.

On l’a bien fait dans un passé récent toutes les fois qu’une équipe tunisienne s’apprête à jouer un match important dans la compétition africaine. Alors pourquoi ne pas en faire autant cette fois-ci ?

Séjour à Monastir, entraînements à Sousse

Cela étant, les joueurs sont arrivés à Monastir, leur point de chute tout au long de leur séjour, les entraînements se dérouleront par contre à Sousse. Vingt trois joueurs ont commencé hier après-midi les entraînements :

Naouali – Ben Chérifia – Aymen Ben Amor – Chemmam – Ben Mansour – Ben Brahim – Ziad Derbali – Hicheri – Banana – Souissi – Roger – Ghannem – Harrisson – Traoui – Ben Hamouda – Sameh Derbali.

C’est la composition de la liste arrêtée avant la prise de décision consistant à y ajouter les six joueurs retenus en Equipe nationale : Ben Youssef – Korbi – Msakni – Darragi – Bouazzi et Khalifa.

Trois autres joueurs rejoindront demain leurs camarades, il s’agit de Ayari, Boughanmi et Hadda retenus par leurs examens. Il y a lieu de signaler le retour du Camerounais Roger démentant par la même occasion tout ce qui a circulé quant à son refus de retourner à l’Espérance pour salaires non servis. Autre remarque : les absences de Majeri, Janvier, Tayeb, Abdi, absences qui viennent confirmer que ces joueurs seront libérés soit à titre définitif soit à titre de prêt.
Rafik BEN ARFA (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Mer 16 Juin - 19:31

Ligue des champions


Dates officielles des rencontres de l’EST


Les responsables de l’Espérance sont parvenus à un accord avec leurs homologues des équipes que les « Sang et Or » auront à rencontrer dans le cadre de la phase des poules en Ligue des champions. L’accord concerne les dates et l’horaire de déroulement de cinq rencontres parmi les six matches programmés dans les trois mois à venir :

Wifak Sétif - Espérance : 16 juillet à 20h30

Espérance - Dynamos : 21 juillet à 20h30

T P Mazembe - Espérance : 15 août à 14h30

Espérance - TP Mazembe : 28 août à 22h30

Espérance - Wifak Sétif : 11 septembre à 20h30

Dynamos - Espérance à déterminer

Une moyenne de trois séances par jour

L’Espérance poursuit sa préparation entre Monastir et Sousse avec un effectif presqu’au complet. Il ne manque plus que quatre joueurs à savoir Ayari, Boughanmi et Hadda qui rejoindront après-demain leurs co-équipiers et Michael dont le retour à Tunis est prévu la semaine sauf contretemps toujours possible.

Les joueurs sont soumis à trois séances d’entraînement par jour. Une première à 7h00 réservée aux massages, une deuxième à partir de 11heures axée sur la condition physique à travers un circuit usité à semblable période de l’année dernière à Monastir, et une troisième séance l’après-midi à Al Kantaoui dans la proche banlieue de Sousse.

Une direction technique générale

Il est dans l’intention des responsables de l’Espérance de mettre sur pied une direction technique générale pour gérer le quotidien des catégories de jeunes. Sans toucher aux structures actuelles, c’est-à-dire que Belhassen Mériah et Skander Kasri restent bien en place au vu de la qualité du travail effectué jusque là.

A cet effet, Larbi Zouaoui serait appelé à venir renforcer l’actuelle direction technique en y apportant son expérience et sa compétence dans le domaine.

Rafik BEN ARFA (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Ven 25 Juin - 11:40

Bilan d’une saison totalement réussie



Pour l’Espérance de Tunis, la saison 2009 – 2010 a pris fin avec la finale de la coupe de Tunisie de handball car pour l’équipe de Bab Souika, il n’y a pas que le football dans la mesure où le club est engagé dans différents sports qu’ils soient collectifs ou individuels.

Des chiffres difficiles à égaler

Le football reste, qu’on le veuille ou non le sport par lequel se dessine à la fin de chaque exercice la réussite du parcours d’un club. On a beau remporté des titres dans d’autres disciplines, la satisfaction reste mitigée tant que le football est hors circuit. Or, pour l’Espérance, le football a été la principale satisfaction de toute une saison avec un titre de champion largement mérité, les chiffres parlent d’eux-mêmes : une avance en points conséquente sur le vice-champion, la meilleure attaque du championnat et le meilleur buteur en la personne du Nigérian Michael Eneramo.

Invaincue en ligue des champions

Un deuxième titre d’affilée, cela n’arrive pas toutes les saisons d’autant plus qu’il qualifie l’équipe pour une seconde participation en ligue africaine des champions dont le coup d’envoi sera donné au mois de mars 2011. En attendant ce nouveau rendez-vous avec la reine des compétitions africaines, l’Espérance est en train de miser sur celle dont la phase des poules démarre le 16 juillet prochain. Et là, il y a lieu de mettre l’accent sur le parcours sans faute des « Sang et Or » tout au long des éliminatoires avec quatre victoires dont l’une en déplacement et deux scores de parité.

La bonne graine

Le football à l’Espérance, c’est également les catégories de jeunes au niveau desquelles chaque catégorie a eu sa part de sacres. Assez long de les énumérer tous mais toujours est-il que les satisfactions sont assez nombreuses avec un titre de champion en juniors et une coupe de Tunisie en espoirs non sans avoir écarté tour à tour les meilleures équipes de la compétition.

Au niveau des cadets et des minimes ( deux équipes A et B pour chaque catégorie), les sacres sont venus récompenser une saison d’efforts continus à travers le travail déployé par une direction technique et des entraîneurs qui ont conforté leurs compétences en la matière. Ceci sans oublier d’ajouter l’excellente impression laissée par ces catégories de jeunes toutes les fois qu’elles ont été appelées à participer à des tournois soit en Afrique soit encore en Europe.

Le plus apporté par le président du club

La réussite, ce n’est pas uniquement le cadre technique, c’est également et surtout l’encadrement administratif et médical outre l’infrastructure. Concernant ce dernier volet, Hamdi Meddeb, le président du club veille en personne sur sa maintenance et son développement. Aujourd’hui les catégories de jeunes ne cherchent plus à se « bousculer » pour bénéficier de leur séance quotidienne d’entraînement depuis qu’ils peuvent disposer de deux terrains supplémentaires en tartan de la quatrième génération. En attendant le démarrage des travaux pour doter le complexe Hassan Belkhodja de nouveaux vestiaires, d’une seconde salle de musculation et d’une salle de détente pour les joueurs.

Handball et volley : le plein raté de justesse

Pour que la réussite soit assurée sans fausse note, il faut que les responsables en place s’investissent totalement dans le quotidien du club toutes sections confondues. En handball, la moisson aurait pu, voir dû être plus conséquente sans ces erreurs impardonnables commises lors de la finale séniors car une finale se prépare beaucoup plus sur le plan mental et psychologique que sur d’autres détails superflus. Inutile de continuer à faire le procès de cette équipe dans la mesure où elle est parvenue à conserver son titre de champion au terme d’un parcours sans faute ou presque. Heureusement qu’au niveau des catégories de jeunes, le travail effectué par la direction technique commence par apporter ses fruits c’est dire que le meilleur reste à venir.

Dernier sport collectif sacré, le volleyball avec une coupe de Tunisie qui est venue à temps faire oublier la perte du titre de champion qui, selon les observateurs les mieux avertis, devait revenir aux « Sang et Or ». Ce qui est certain, c’est que Hamdi Meddeb a vu juste en désignant Mohamed Sabbagh en tant que président de la section, aussi faudra-t-il s’attendre à ce que le volley ball à l’Espérance retrouve la place qui a toujours été la sienne.

Rafik BEN ARFA (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Mer 25 Aoû - 14:37

Comparution de Michael,aujourd’hui, devant le conseil de discipline





L’Espérance de Tunis traverse bel et bien une période de turbulences, les mauvaises nouvelles se succédant à intervalles réguliers. Rien que samedi dernier, nous avons assisté à un scénario venu au mauvais moment car à quelques jours du match face au T.P.Mazembe. Cela a commencé avec le grave écart de conduite de Michael suivi par la sortie de Darragi, touché à la jambe gauche puis de Bouazzi qui venait à peine de faire son apparition sur le terrain. Cela fait beaucoup en l’espace d’une heure.

Trois contretemps venus après la fugue de Saber Khalifa qui, fort heureusement, a fini par prendre conscience de la faute commise.

Et pour corser le tout, Ziad Derbali s’est de nouveau manifesté en faisant part de son intention d’aller jouer en…Libye.

Sans Traoui et Bouazzi

Les deux joueurs, blessés samedi dernier, ont été soumis lundi à une IRM. Bouazzi aura besoin de deux semaines de repos actif avant de reprendre les entraînements alors que pour Darragi, le diagnostic a été moins sévère : rien que deux jours d’inactivité. Pour le rendez-vous de samedi prochain, les « Sang et Or » seront donc diminués par les absences de Bouazzi et de Traoui,qui a déjà totalisé deux avertissements synonymes d’un match de suspension.

Michael aujourd’hui devant le Conseil de discipline.

On s’attendait à ce que Michael fasse amende honorable après son dérapage de samedi dernier à El Menzah. Comment ? En reprenant les entraînements avec le reste de ses co-équipiers dès lundi. Cela n’a pas été le cas. Bien au contraire, la courte interview accordée à un confrère de la place démontre qu’il n’a pas regretté son geste qui, par voie de conséquence, bel et bien prémédité.

Le joueur nigérian passera ce matin, à 11h00, devant le Conseil de discipline auprès duquel il a été convoqué.

Rafik BEN ARFA (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Mar 31 Aoû - 12:52

Bachtobji au Parc «B»

Espérance et Club Africain trouvent un arrangement moyennant 120 mille dinars



C’était dans l’air. Et comme nous l’avions annoncé (sous toutes réserves) il ya quelques jours, les responsables du CA et de l’EST se sont rencontrés pour trouver un compromis, concernant le passage de Mohamed Bachtobji du parc « A » au parc « B ». Ainsi, le joueur en question appartient, désormais, à l’Espérance contre la somme de 120 mille dinars pour le Club Africain.

Signalons, par ailleurs, que c’est le président de la FTF, Ali Hafsi qui a joué le médiateur entre les parties concernées, comme il l’avait fait entre l’Etoile et le CAB à propos de l’affaire Chehoudi.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Mar 14 Sep - 13:04

Hamdi Meddeb

«Nous ne craignons aucun adversaire»

Ambiance morose dans les vestiaires de l’Espérance au coup de sifflet final de la rencontre. Sitôt arrivé sur les lieux, Hamdi Meddeb s’enferma avec ses protégés en présence de ses principaux collaborateurs et du staff. Au bout d’une dizaine de minutes l’animation habituelle a repris avec en toile de fond un moral des troupes retapé à neuf et un optimisme débordant de tous les présents : joueurs, membres du staff, officiels. Nous avons approché le président « sang et or » pour recueillir ses impressions à sa sortie des vestiaires. Entretien :

Le Temps : 4’ de jeu et les vôtres déjà menés au score ; Pour une entame de match, on ne pouvait s’attendre à pire, vous en convenez ?

Hamdi Meddeb : S’agissant d’un adversaire descendu sur le terrain avec comme seul objectif la victoire, pareille entame était dans nos prévisions. D’ailleurs nous nous y sommes préparés avec l’éventualité d’être menés d’entrée au score. Les consignes étaient de garder la tête froide, de développer notre jeu habituel, de ne point confondre vitesse d’exécution et précipitation, bref de continuer comme si de rien n’était. Et vous avez vu comment les miens ont admirablement et copieusement dominé les débats de bout en bout.

Vous n’avez pas douté, surtout que la délivrance a un tantinet tardé ne se dessinant qu’à la 42ème minute suite à ce magistral chef d’œuvre de Darragi ?

Pas du tout, j’étais intimement persuadé que les miens parviendront à renverser la vapeur à l’instar des 50 mille inconditionnels s’entassant sur les travées qui ont continué à soutenir à bout de bras les leurs sans relâche. Il ne faut pas oublier que l’adversaire était très fort avec des individualités de grande valeur. Sans omettre de souligner la rivalité toute sportive existant entre les deux pays frères d’où l’intensité de ce duel dans un derby très haut en couleurs. Mais je demeure persuadé que le fait de les avoir battus à Sétif a grandement perturbé leur équilibre et brisé leur élan.

Vous voilà enfin au dernier carré, un rêve longtemps caressé par toute la famille espérantiste et qui commence à se réaliser ?

A l’Espérance on ne vit pas de rêves et ces expressions n’ont pas droit de chapitre chez nous. Notre mot d’ordre a toujours eu comme label : « Objectifs à atteindre » en y travaillant sans répit et en mettant toute la logistique, tous les moyens humains et matériels pour y parvenir.

Qu’avez-vous dit aux joueurs dans les vestiaires pour que subitement l’ambiance y effectue un revirement à 180° ?

J’ai félicité tous les présents pour la prestation qu’ils ont réussie. J’ai rappelé à tout le monde que notre objectif de terminer premiers de nôtre poule n’a pas changé d’un iota du moment qu’il nous fait gagner la semaine prochaine au Zimbabwe. Oublier ce match et commencer à se concentrer sur le prochain adversaire dès maintenant avec comme seule option les trois points devant le Dynamos, rien que moins.

Des félicitations, des distinctions particulières que vous avez décernées ?

Je n’ai pas l’habitude de dissocier mes joueurs qui sont tous solidaires dans les louanges ou dans les reproches. Mais ce coup-ci j’ai dérogé à la règle en congratulant Darragi pour sa discipline, sa correction, sa lucidité, et sa retenue de ne point répondre à la provocation, au matraquage en règle dont il a été sciemment l’objet pour le faire sortir de sa bulle de la part de l’adversaire.

Vous avez été personnellement derrière le recrutement de Harisson Afful. Une approche qui n’a pas fait l’unanimité en cette époque même parmi plusieurs de vos proches. Ses prestations vous donnent raison au fil des semaines, une satisfaction personnelle pour vous ?

Je ne suis pas un intrus dans le monde du football. J’ai évolué à l’Espérance depuis mon jeune âge et donc je peux me targuer de dominer mon sujet. J’ai tout de suite décelé chez lui les prémices d’un grand joueur. Pareil pour Walid Hichri dont on m’a reproché le recrutement, la réponse vous la connaissez et elle est magistralement administrée par le joueur lui-même sur le terrain …

Au match aller et dans les vestiaires à Sétif, vous nous déclariez que les vôtres étaient à 70% de leurs moyens ; à combien évaluez-vous pour l’heure leur compétitivité ?

Ils sont à 80% avec une marge de progression encore énorme pour certains. La matière première est abondante et surtout de très grande qualité avec une moyenne d’âge des plus rassurantes, tous les espoirs nous sont donc permis.

En demi-finales, une préférence entre nos frères algériens (JSK) ou égyptiens (Al Ahly) ?

Absolument pas, en ce sens que pour parvenir à la plus haute marche du podium, nous devons en découdre victorieusement avec les uns et les autres. Nous les respectons certes mais nous ne craignons personne. Au contraire, c’est à eux d’essayer de nous éviter et pas nous!

Vous avez le mot de la fin si Hamdi ?

Un grand bravo à notre cher public qui a répondu présent comme de coutume. Les joueurs n’ont pas démérité et avec ce groupe des lendemains meilleurs nous attendent. Restons solidaires derrière nos couleurs et nous récolterons les fruits de notre labeur, de nos sacrifices
Propos recueillis par Mohamed Sahbi RAMMAH

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Mar 14 Sep - 13:06

Maher Kanzari

«Nous terminerons premiers»

«Match très intense contre un adversaire n’ayant pour alternative que la victoire sa seule planche de salut pour continuer son aventure dans ces joutes africaines. Nous avons produit un volume de jeu très appréciable et de très bonne facture mais la concrétisation n’a pas été au rendez-vous.

Nous avons tourné cette page et notre concentration sur la dernière étape au Zimbabwe contre le Dynamos a déjà commencé dans les vestiaires. Nous allons le battre chez lui. Nos joueurs savent très bien voyager et les déplacements ne les rebutent guère.

Car en partant avec en tête la quête de la victoire, les miens seront très dangereux et le prouveront dans une semaine. Que l’on se rassure, nous terminerons premiers de notre poule, un objectif qui nous tient à cœur et nous transcende au plus haut degré».

Recueillis par MSR (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Bazouka
Moderateur
Moderateur


Masculin Nombre de messages : 183
Age : 67
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Jeu 16 Sep - 13:27

Ligue africaine des Champions

EST- Départ ce matin pour Harare avec un moral au beau fixe

Le compte à rebours commence à partir de ce matin pour l’Espérance de Tunis. La délégation «sang et or» mettra le cap sur Harare à partir de 8 heures du matin sous la conduite de Hamdi Meddeb. Les joueurs retenus pour ce déplacement ont passé la nuit du mercredi à jeudi sur leur lieu habituel à Gammarth pour leur permettre de gagner à temps l’aéroport II de Tunis Garthage.

Dynamos au grand complet

L’effectif au complet, a effectué hier après-midi, sa dernière séance d’entraînement à Tunis au complexe Hassan Belkhodja, une séance d’une durée de près de 90 minutes qui a permis au staff technique de suivre le degré de forme de ses joueurs. Tout en mettant en application le dispositif en mesure d’être adopté dans un match que les « Sang et Or » sont tenus à gagner sans attendre le résultat d’un certain Sétif – Mazembe.

Il ne faut pas s’attendre à ce que le Dynamos, bien qu’éliminé, fasse un cadeau à l’Espérance. Il suffit d’avoir accès à leur site pour découvrir la détermination de ses joueurs et de son staff technique de terminer la phase des poules par une victoire. D’autant plus que l’équipe va récupérer pas moins de six joueurs absents dimanche dernier à Lubumbashi pour cause de suspension ou de blessures.

De bonnes conditions de séjour

Les « Sang et Or » auront, dans un premier temps, à bien récupérer au terme d’un voyage dont la durée sera de onze heures, le plus long depuis le démarrage de la ligue africaine. Ce sera sûrement chose faite dans des délais raisonnables et bien avant que le groupe n’effectue demain son ultime séance d’entraînement. D’ailleurs nous avons appris que les émissaires délégués à Harare ont pris les mesures nécessaires pour assurer des conditions de séjour reposantes à toute la délégation et notamment aux joueurs.

Il est, enfin, à signaler que le Dynamos a disputé hier un match entrant dans le cadre de la mise à jour du calendrier du championnat au Zimbabwe avec pour objectif de réduire le retard de 12 points qui le séparent du leader actuel de la compétition.

Un trio d’arbitres camerounais

La Confédération africaine a désigné un trio d’arbitres camerounais pour diriger le match Dynamos – Espérance de samedi. Mamadou Souley sera l’arbitre central, il sera assister de Menkonand Evarist et Abdoulay Gambou.
Rafik BEN ARFA (Le Temps)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Ven 24 Sep - 12:11

Vainqueur d’EGSG (0-1)

L’Espérance seule aux commandes

L’ultime rencontre de cette quatrième étape fragmentée sur quatre journées mettait aux prises les Gafsiens fermant la marche avec leurs illustres hôtes Espérantistes au fait des résultats de leurs concurrents directs et persuadés qu’en cas de victoire, ils leur fausseraient compagnie. Match aux antipodes si l’on veut entre le champion sortant et la lanterne rouge.

Début du match sur les chapeaux des roues. Une première alerte devant la cage de Naouara (4’), sauvée par Chammam devant Ogbona ,est immédiatement suivie par un contre de Michael parti seul en contre, son tir puissant et croisé échoue sur le poteau droit de Baaboura, Chammam hérite du cuir et sert Sabeur qui met dehors (5’). Le même Eneramo ne profite pas d’un service millimétré du gauche de Oussama Darragi et de la tête devance Baaboura et met dehors devant une cage vide (17’). Harisson Afful tente sa chance des 35 mètres mais son tir n’est pas cadré (22’). Balle stratégique parfaitement brossée par Mohamed Laabidi mais Ogbona pressé par Hichri catapulte le ballon de la tête dans les cieux (26’). Naouara quitte sa surface jouant les libéros, perd l’équilibre mais chute heureusement pour les siens sur le ballon à la limite intérieure de sa zone (27’). Sabeur très en verve, met Msakni en excellente posture pour pousser le ballon au fond, mais ce dernier est devancé in extremis par Ladaab qui sauve en corner (32’). Balle anodine des 40mètres de Traoui, Baaboura lit très mal la trajectoire du lob et faillit se faire surprendre (34’). Sortie hasardeuse de Naouara loin de sa zone de la tête alors de Ben Mansour veillait au grain, le ballon est repris instantanément par Mohamed Laabidi qui passe juste à côté d’une cage étrangement vide, désertée (40’). Bouslimi descend Msakni dans la zone de réparation, mais Youssef Srairi est le seul à ne pas voir le penalty pourtant flagrant en faveur des visiteurs (44’). Geste d’une haute envolée technique de l’inévitable Darragi qui sollicite Baaboura du gauche en pivotant mais son tir de toute beauté rate la cage de très peu (45’).


De retour des vestiaires, Sameh Derbali remplace Msakni et prend le couloir droit pour permettre à Harisson d’avancer d’un cran et prêter main forte aux attaquants visiteurs. Hichri laisse filer un ballon bien brossé de Chammam à un mètre de la ligne fatidique (53’). Geste spectaculaire (aile de pigeon) de Michael qui lui permet de se présenter seul devant Baaboura, mais Dridi intervient au dernier moment alors qu’il s’apprêtait à armer son tir (66’). Enième balle stratégique de Korbi, Michael amortit de la poitrine dos à la cage, pivote et du gauche trompe la vigilance d’un Baaboura impuissant. 0-1 (68’). Deux minutes après, Darragi dela droite touche le poteau droit de baaboura suite à un coup franc magistralement exécuté. Lachkham à deux doigts d’égaliser avec un tir violent mais très haut (72’). S’en suivit un forcing effréné des locaux pour remettre les pendules à l’heure surtout après l’incorporation de charfeddine Belhadj qui a conféré plus de mordant à la ligne avant des gafsiens mais l’arrière garde « sang et or » tenait le bon bout. Avec une victoire finale propulsant les tunisois seuls à la première place. En somme des locaux qui n’ont guère démérité mais trahis par leur manque de compétition et une Espérance déjà affutée pour son périple au Caire.
Mohamed Sahbi RAMMAH (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Lun 18 Oct - 17:17

Ligue africaine des champions — Demi-finale retour : EST-Al Ahly : 1-0


Le mythe est tombé !




L’Espérance a eu le mérite de faire chuter Al Ahly et affrontera TP Mazembé en finale

Stade 7-Novembre de Radès. Temps pluvieux. Pelouse en mauvais état. Public nombreux. EST bat Al Ahly par 1-0. But marqué par Eneramo (1’). Expulsion de Mohamed Baraket (29’ Al Ahly). Arbitrage de Joseph Lamptey (Ghana).
EST : Naoura, Afful, Chemmam (Derbali), Hichri, Ben Mansour, Korbi, Traoui, Msakni (Ben Youssef), Darragi, Eneramo, Khelifa (Ayari).
Al Ahly : Ekramy, A. Fathi, Moawadh (M. Fadhel), A. Sayed, Gomaâ, Shérif, Al Sayed, Baraket, Hassan Mohamed, Aboutrika (Chihebeddine), Mohamed Nagy.

On attendait monts et merveilles de ce duel au sommet entre l’Espérance et Al Ahly. Nous eûmes finalement droit à un petit match avec des joueurs égyptiens trop nerveux et qui ont fini par payer le prix fort après l’expulsion de Mohamed Baraket (29’). Du coup, Al Ahly s’est trouvé handicapé des services de l’un de ses repères les plus importants. Mais avant d’en arriver là, la défense égyptienne a, encore une fois, affiché ses limites sur les balles arrêtées comme il y a une quinzaine de jours au Caire lorsqu’Al Ahly a encaissé ce but qu’il ne fallait pas à la suite d’un coup franc. Et ce but de Darragi a finalement valu son pesant d’or. Hier, on jouait à peine depuis 56 secondes que le corner botté par Korbi est dévié de la tête par un coéquipier en direction d’Eneramo au second poteau. Ce dernier du bras pousse la balle dans les filets du gardien Ekramy. Un peu comme l’avait fait d’ailleurs Mohamed Fadhel au match aller. Ne dit-on pas que l’histoire est un éternel recommencement ?

Feu de paille

L’Espérance venait de combler son retard au score et tenait sa qualification en finale en main. Mais il restait quand même tout un match à gérer. On s’attendait à une réplique des Cairotes. Ils eurent cette réaction d’amour-propre à deux reprises quand Mohamed Nagy (Geddo) se présente seul face à Naouara, mais ce dernier sauve du pied en corner (4’). A la suite de ce coup de coin qui heurte le poteau au bonheur des «Sang et Or», Al Ahly allait disparaître de la circulation. L’Espérance jouait haut et Eneramo était souvent soutenu par Darragi (encore une fois, l’homme de la situation) dans ses manœuvres offensives. Ces deux joueurs ont su, à eux seuls, mettre la pression sur la défense d’Al Ahly. La bande à Benzarti a eu l’occasion de tuer le match à la 20’ quand le centre à ras de terre de Darragi échappe à Eneramo et heurte Khlifa, embusqué au second poteau, avant que la balle ne revienne dans les pieds d’un défenseur d’Al Ahly. L’Espérance gérait le jeu à sa guise sans être vraiment transcendante. Elle faisait l’essentiel avec surtout une défense qui remballait à tout prix sans se soucier de la relance. On sentait que les «Sang et Or» se préoccupaient peu de la manière et que l’essentiel pour eux était la qualification. La pression espérantiste montait d’un cran à la suite de l’expulsion de Baraket (29’). Eneramo a eu de nouveau l’opportunité d’enfoncer le clou, il croise trop son tir (45’).
La seconde mi-temps sera encore plus moche à suivre. Jeu haché, avec une équipe d’Al Ahly diminuée et rarement dangereuse et une Espérance qui gérait et qui voulait en finir au plus vite. Et Eneramo allait de nouveau se mettre en évidence en tirant sur le petit filet après un service de Darragi (89’). Malgré tout, l’Espérance a fait chuter le mythe Al Ahly et a mérité son billet en finale.


Auteur : Skander HADDAD (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Mar 19 Oct - 13:15

Ligue africaine des champions : Qualification de l’EST sur Al Ahly (1-0) après le (1-2) de l’aller


Justice est rendue. Main à la Ligne !







EST-TP Mazembe, en finale - Aller : le 29 octobre à Lubumbashi - Retour : Le 14 novembre, à Radès - Si le match Espérance – Al Ahly fut d’un niveau à peine moyen, comme d’aucuns l’assurent, c’est sur le plan offensif et cela s’explique aisément. La pression qui n’a pas cessé de peser sur les acteurs eux-mêmes que parfois ils paraissaient exaltés plus que de raison côté espérantiste et trop agressifs côté égyptien.



A l’image du temps qui passa du calme serein à l’orage, cette rencontre a eu elle aussi des changements de plans. Rappelons-nous les vingt minutes qui ont suivi le but de l’Espérance.


Tout d’un seul coup a paru presque parfait.

Ce qui est arrivé à l’Espérance au Caire a semblé atteindre Al Ahly à Tunis.

Le rendement de certains joueurs en deça de leur valeur habituelle et quelque peu déséquilibré les Ahlaouis.

En plus l’effet psychologique du but précoce d’Enéramo a lourdement pesé dans leur manière de jouer.

Venus avec l’idée d’exploiter le bénéfice du temps pour gérer à l’usure un adversaire tenu de scorer, ils se sont trouvés obligés de courir contre la montre pour égaliser. Or il a fallu aux Egyptiens bien vingt minutes pour sortir du sentiment d’avoir le temps pour allier les enchaînements bien ancrés qu’ils ont dû convertir au cours du jeu.

Cela explique en partie l’énervement qui s’est emparé d’eux. Et quand en seconde mi-temps ils ont retrouvé leurs repères, ils ont dû affronter en plus des aiguilles de la montre, l’amputation dans leur équilibre par la sortie de Baraket. L’angoisse du temps qui passait va encore les pénaliser, puisqu’au lieu de garder leur jeu court avec la menace qu’ils pouvaient à tout moment surgir en groupe par derrière ils ont préféré tout miser sur l’attaque en réduisant leurs capacités dans l’entre-jeu. Un choix qui n’a pas porté ses fruits si on compte seulement Naouara combien de fois eut à intervenir.

En face d’eux, l’Espérance n’a pas fait un sans faute, mais ses joueurs, obnubilés eux aussi par un score dont ils ont rêvé durant deux semaines et qu’ils ont vu réalisé dès la première minute, ils n’ont plus pensé qu’à le garder. Non pas, bien sûr en se repliant, mais en s’acharnant à vouloir gagner la bataille de l’entre-jeu. Ils ont finalement parvenu à le faire, mais au prix fort qu’ils ont dû payer en s’exposant aux interventions plutôt agressives de l’adversaire. Qui ne s’attendait pas à ce registre qu’on a vu dimanche à Radès ? Le contact dans les duels plus durs que normal, la détermination pour ne pas perdre le ballon, quelques ficelles et beaucoup de protestation.

On ne pouvait exiger plus d’une demi-finale de Ligue des champions. Il fallait un vainqueur de valeur pour affronter en finale un autre monstre qui guette au Congo.

Ce fut l’Espérance grâce à un but de la main. Une Espérance qui ne méritait pas de perdre cette occasion d’aller en finale si on la juge sur ses deux matches. Elle fut lésée au Caire et avantagée à Tunis.

Comme si de ces deux grandes équipes on aurait choisi le vainqueur en tirant au sort.

Et si sur le plan de la manière on était dans l’obligation de prendre en compte l’importance de l’enjeu pour ne pas déplorer son niveau, cette rencontre a mis toutefois en exergue un homme qui a régalé les connaisseurs. Il s’appelle, vous l’avez sans doute deviné Harisson Afful.

M. ZOUBEIDI

------------------------

Marché noir florissant

16 arrestations pour commerce illicite

Hier, 16 personnes ont été inculpées de vente illicite de billets d’accès au stade de Radès pour le match EST – Al Ahly : au marché noir et ont comparu devant le tribunal cantonal de Tunis.

------------------------

Faouzi Benzarti : «Nos joueurs se sont comportés en héros»

- « Les deux meilleures équipes du moment en Afrique se retrouvent en finale »

Le Temps : Si on commençait par la réaction de Houssam Badri qui a mis en cause l’arbitrage pour expliquer l’élimination de son équipe ?

F. Benzarti : L’arbitrage a toujours fait partie d’un match de football. Dois-je rappeler qu’à l’aller au Caire, il y a eu non seulement une faute de main sur le premier but d’Al Ahly outre d’autres erreurs plus graves de l’arbitre Adel Erraï lesquelles ont pénalisé l’Espérance.

D’accord Michael a accompagné le ballon de sa main pour réussir l’unique but du match, dois-je signaler qu’il restait encore 89 minutes à jouer ; le temps de permettre aux Ahlaouis de marquer plus d’un but. Ce n’est la faute à l’arbitre et encore moins à l’Espérance si cela n’a pas été le cas. C’est la seule réponse que j’adresse à mon collège égyptien.

* Mieux même dans la mesure où Houssam Badri n’a pas manqué d’ajouter que l’Espérance ne mérite pas d’aller en finale au vu de sa prestation au cours des deux rencontres ?

Ce n’est pas à lui de le dire. Ce genre de raisonnement incombe à tous ceux qui ont suivi les deux demi-finales en leur qualité de parties neutres. Ils vous diront tous que le mérite revient à l’Espérance.

* Marquer dès la première minute de jeu constituait-il le meilleur scénario pour aspirer à la victoire ?

Oui et non. Oui, quand on sait qu’un but réussi tout à fait en début de match permet aux joueurs de prendre encore plus confiance en leurs moyens. Non dans la mesure où l’adversaire d’en face a la possibilité de refaire ce maigre retard et revenir dans le match.

Pour éviter ce retour de manivelle, il vous faut des joueurs de caractère, forts mentalement et bien préparés physiquement. Nos joueurs peuvent se targuer de bénéficier de ces trois qualités essentielles pour bien gérer un match de cette importance face à une équipe composée de joueurs rompus à ce genre de rendez-vous.

* Le T.P.Mazembe en finale, est-ce selon vous la finale idéale ?

Une finale de champion’s laegue met très souvent aux prises les deux meilleures équipes. L’Espérance tout comme le TPMazembe sont passés par des éliminatoires et une phase des poules éreintante et stressante par la faute des longs déplacements, de l’enjeu et de la qualité des équipes en lice. D’ailleurs ce n’est pas un hasard si Mazembe tout comme l’Espérance sont, à mon avis tout comme celui des connaisseurs les équipes les plus performantes de l’actuelle ligue africaine.

* Ne pensez-vous pas que vos joueurs comptent un avantage psychologique sur les Congolais de la République démocratique ?

Si vous faites allusion au 3 à 0 du match retour en phase des poules, je ne vous suis pas dans ce raisonnement. Il y aura deux autres rencontres qui se dérouleront dans d’autres conditions, donc deux autres matches. Ce sera beaucoup plus difficile et je suis persuadé que nos joueurs se comporteront en héros tout comme ils l’ont fait jusque là.

* 1994 : un championnat d’Afrique des clubs et une supercoupe d’Afrique avec l’Espérance, ce scénario est-il possible d’ci le 14 novembre pour Faouzi Benzarti ?

Il est encore trop tôt pour vous répondre. Une chose est certaine, l’Espérance jouera pour remporter ce trophée, elle s’y prendra comme elle l’a toujours fait en commençant par marquer chez l’adversaire comme à chaque match pour enfin aller au bout de ses intentions.

Pour le très court terme, il faut nous concentrer sur les deux rencontres qui nous attendent dans la compétition nationale, chaque rendez-vous en son temps.

Recueilli par Rafik BEN ARFA

------------------------

Al Ahly saisit la CAF

L’administration d’ Al Ahly a décidé de saisir officiellement la CAF, en guise de protestation sur l’arbitrage du Ghanéen Joseph Lamptey. Pour les responsables d’Al Ahly, le referee ghanéen a lésé leur équipe en validant un but illégitime. Toujours selon les responsables ahlaouis, l’arbitre a commis d’énormes erreurs à l’instar d’un penalty refusé à Gedo, de l’expulsion de Barakat, ajoutés à des avertissements « offerts » gratuitement aux joueurs d’Al Ahly.

NDLR : Les erreurs arbitrales font partie des règles du jeu. Et puis l’Espérance avait été victime pour les mêmes causes, au match aller au Caire. Mais par respect à l’éthique et plus particulièrement à l’homme en noir libyen, Adel Array, elle a gardé la tête sur les épaules, sans émettre aucune pression soit sur la CAF, soit sur les arbitres.

Bon, mettons nous d’accord. Le but d’Enéramo a été entaché d’une faute de la main . Et pourtant,il restait 89 minutes de jeu, le temps de marquer plus d’un but, mais les Ahlaouis ont été incapables de le faire. Le 1er but d’Al Ahly au Caire inscrit par Fadhl, a été aussi de la main. Dans ce cas, annulons les deux buts et l’Espérance se qualifie pour avoir marqué à l’extérieur.

Raouf CHAOUACHI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Espérance S. de Tunis   Aujourd'hui à 19:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Espérance S. de Tunis
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Christian: Semi Marathon de TUNIS
» Gilet de protection Dainese JACKET WAVE PRO 2
» Petit raid perso en Tunisie
» [BMW] X6 M / X6 55d
» [b]INFORMATIONS UTILES POUR LA TUNISIE [/b]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Football National :: Les autres Equipes Tunisiennes-
Sauter vers: