Bonjour l'ami,
La direction du forum forza-baklawa vous prie de prendre la peine de s'inscrire afin d'ouvrir toutes les rubriques du Forum. La nouvelle version du site et forum est sur ce lien http://www.forza-baklawa.com


.
 
Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Confederation Africaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Jeu 21 Oct - 11:52

Ligue des champions (Finale-aller)

Mazembe -Espérance, le 31 octobre à 14h30

La finale aller de la Ligue des champions d'Afrique de football opposant le TP Mazembe (RD

Congo) et l'Espérance de Tunis aura lieu dimanche 31 octobre au stade de La Kenya, à Lubumbashi, à 15h00 heure locale (14h30 heure tunisienne), a annoncé, mardi, le club sang et or sur son site internet.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Dim 24 Oct - 10:48

Ligue des Champions

L'arbitre togolais Kokou Djaoupé pour Mazembe-Espérance

La Conféderation Africaine de football (CAF) a désigné l'arbitre togolais Kokou Djaoupé pour officier la finale aller de la Ligue des champions d'Afrique de football opposant le TP Mazembe (RD Congo) à l'Espérance de Tunis, dimanche 31 octobre au stade de La Kenya, à Lubumbashi, à 15h00 heure locale (14h30 heure tunisienne).

Djaoupé (41 ans), a dirigé 21 matchs à l'échelle africaine et compte deux présences en phase finale de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2008 et 2010).

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Lun 25 Oct - 16:35

Coupe de l’Unaf — L’OB prépare son rendez-vous face à Sétif


Moral au zénith




Les Béjaois se sont rassurés face à la JSK et comptent entamer l’aventure en coupe de l’Unaf dans les meilleures conditions.

Le point précieux glané face à la JSK à Kairouan samedi dernier fera beaucoup de bien à l’OB, surtout sur le plan moral. L’OB qui commençait à douter après deux revers à domicile avait réellement besoin de se rassurer avant la confrontation avec l’Entente de Sétif au Kémiti le 2 novembre. L’OB, qui est concentré sur cette rencontre depuis deux semaines, avec une préparation à Hammam-Bourguiba, durant laquelle le volet physique avait la part du lion, a retrouvé une nouvelle santé. Les Béjaois ne sont pas à leur première participation continentale, puisqu’ils ont une petite expérience africaine acquise au milieu des années 90 lorsque l’OB a joué face au Sahel du Niger, Agaza Lomé, l’Association Sportive du Burkina Faso et face au St Georges d’Ethiopie, mais c’était une ancienne génération de joueurs dont certains sont devenus entraîneurs comme Hédi Mokrani, Nabil Bechaouech ou responsables tels Habib Amdouni et Mokhtar Nefzi. Aujourd’hui, cette nouvelle vague de joueurs est déterminée à hisser haut les couleurs du club et à représenter dignement le football tunisien lors des rencontres de l’Unaf et des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des clubs vainqueurs de coupe.
Un moral retapé à neuf et une détermination farouche animent les Béjaois avant cette double confrontation avec la formation algérienne de l’Entente de Sétif.
L’OB profitera de la rencontre de coupe le week- end prochain face à Korba pour effectuer les derniers réglages.
«Nous allons jouer vendredi une rencontre de coupe, on doit la prendre avec tout le sérieux possible, on ne doit pas penser seulement à Sétif. La rencontre de coupe nous servira de répétition générale.
Nous nous sommes bien préparés pour les prochaines échéances. Il faut surtout veiller à ne pas griller l’énergie des joueurs et à arriver frais vendredi pour le match de coupe et mardi pour la rencontre face à l’ES Sétif. Face à de grandes équipes comme Sétif, il faut se surpasser, c’est ce que nous ferons. Ces grandes équipes ont toujours des réserves et sont capables à n’importe quel moment de surprendre. Il faut être au top physiquement et mentalement et faire le plein lors de la rencontre aller à Béja.
Il faut aussi saisir la moindre occasion, mais il ne faut surtout pas rater les occasions qui se présenteront car elles ne reviendront plus. Nous allons essayer de prendre la rencontre par le bon bout…», nous confia Rachid Belhout, le coach de l’OB.
Le président de l’OB, Mokhtar Nefzi, est sur la même longueur d’ondes : «Nous allons nous préparer pour être au top mentalement et physiquement, et ce, pour représenter dignement le football tunisien. Nous ferons tout pour remporter cette coupe, la première dans l’histoire du club», conclut-il.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Ven 29 Oct - 14:31

Coupe de la CAF — Demi-finale aller — Demain (18h00) : CSS-Al Hilal Soudan


Tout est en ordre…




L’équipe a préparé minutieusement son match face aux Soudanais et espère prendre option

La mise au vert que le CSS vient d’effectuer à Sousse, en vue de l’importante échéance de la demi-finale aller de la coupe de la CAF, sera clôturée ce soir, juste à l’issue de la séance d’entraînement qui aura lieu sur le terrain limitrophe à l’hôtel où il a élu domicile ces derniers jours.
L’équipe rejoindra, dès son retour à Sfax, le complexe du club, en prévision du match qui l’opposera demain soir, à partir de 18h00, à l’équipe soudanaise, Al Hilal.
De l’avis unanime, le stage a été bénéfique, aussi bien pour la préparation, que pour le moral de l’ensemble, en ce sens que les séances d’entraînement, tout comme les réunions techniques qui ont été meublées par des visionnages vidéo de certains matches disputés par l’adversaire, ont permis d’appréhender cette échéance dans toute sa complexité.
Rien donc n’a été laissé au hasard, ou presque. Et, c’est un CSS bien frais et dispos, qui s’apprête à affronter son adversaire avec l’espoir d’assurer un avantage substantiel, propre à le mettre à l’abri de toute désagréable surprise lors du match retour.
Pierre Lechantre est satisfait, d’autant qu’il récupérera, à l’occasion, certains joueurs qui ont dû «sauter» le dernier match de championnat pour des raisons diverses. On cite, plus particulièrement, Kamel Zaïem, Chaker Bergaoui, Dominique et Hamdi Rouid. Seul Moëz Aloulou, qui traîne encore les séquelles d’une entorse au niveau de la cheville, demeure indisponible.
L’éventail de choix du onze rentrant sera donc plus large, d’autant que l’émulation entre les joueurs est devenue grande et les places chères. «Seuls les plus performants seront retenus pour le match», nous a précisé le technicien français lequel voit d’un bon œil la percée de certains jeunes, comme Rabï Ouerghemmi et Wassim Kamoun.
Il n’est d’ailleurs pas exclu de les voir demain dans la formation rentrante, aux côtés de Mahmoud Ben Salah et Ali Maâloul.

Option offensive

Mais, une chose est sûre, ce sont les plus méritants qui formeront demain l’équipe qui aura à défendre les couleurs du club dans cette importante étape du parcours dans l’épreuve de la coupe de la CAF.
L’option tactique préconçue reposera sur une bonne occupation du terrain, avec la présence de cinq joueurs en permanence au niveau du compartiment du milieu, dans le but d’assurer la mainmise sur cet espace névralgique. Mais, il revient aussi aux excentrés d’animer les mouvements offensifs à partir des ailes, et de créer le surnombre par leurs débordements dans leur zone.

Déplacement périlleux

L’équipe soudanaise, quant à elle, effectuera ce soir, à l’heure prévue du match, une dernière séance d’entraînement sur le terrain central du M’hiri. Son entraîneur, le Brésilien Paulo Luiz Campos, comptera sur l’expérience consommée de la majorité des éléments qui forment son onze rentrant pour préserver les chances de son équipe. Il n’a pas d’ailleurs manqué de souligner la délicatesse de la tâche qui attend les siens face à une équipe au long cours dans cette épreuve. «Nous connaissons fort bien le CSS, son prestigieux palmarès aussi. Et nous ferons tout pour sortir indemnes de ce déplacement périlleux», a-t-il confié à son arrivée à Sfax, mercredi dernier, en compagnie de la délégation d’A l Hilal forte de 34 membres.

Auteur : Rachid AYADI

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Dim 31 Oct - 13:52

Coupe de la CAF - Demi-finale ( aller) - CSS – Al Hilal du Soudan (1 - 0)


Ratages impardonnables










Le Club Sfaxien dut finalement se contenter d’une courte victoire (1-0) passant, entretemps, à côté d’une large victoire qui lui aurait permis de prendre une sérieuse option en perspective du match retour, dans une quinzaine de jours à Karthoum.

Les Sfaxiens, notamment en deuxième mi-temps, ratèrent par Agba et surtout Younès au moins deux buts. Reste à savoir si ce succès sera ou non suffisant pour les protégés de Lechantre au stade de Oum Dermane, une véritable fournaise, où Al Hilal ne faisait pratiquement pas de concession. C’est dire que les « Noir et Blanc » seront dans la capitale soudanaise devant une rude épreuve et, qu’il leur faudra faire front uni et sortir le grand jeu pour espérer ramener le billet qualificatif pour la finale.

Pour revenir aux débats notant que, les Clubistes de Sfax ont abordé la rencontre avec beaucoup de précaution fallait d’abord évaluer le potentiel de l’adversaire soudanais et en même temps éviter de se faire surprendre par une équipe disposant d’une force d’attaque surprenante avec la présence de Bakhit, Karika, M’hammadi et autre Salamba des joueurs capables de faire la différence à n’importe quel moment du match.

Les protégés de Lechantre ont évolué durant le premier quart d’heure pratiquement dans leurs zones dans l’intention de contenir une équipe soudanaise s’étant d’emblée portée en attaque soumettrant l’arrière garde sfaxienne une forte pression. Khalloufi dut d’ailleurs se déployer à fond pour sauver ses bois de deux buts qui ont semblé acquis. En effet, à la 6’, M’hamdi paracheva une attaque rapide par un tir puissant que le gardien sfaxien détourna difficilement en corner et cinq minutes plus tard, il repoussa au prix d’un remarquable réflexe. Les « Noir et Blanc » sentant le danger mirent progressivement de l’ordre dans leurs rangs pour prendre contrôle du match et menacer à son tour le gardien soudanais.

C’est ainsi que Agba perce sur le flanc gauche avant de remettre devant Younès dont la reprise fut dégagée en corner par la défense (16’)

Ce n’était que partie remise puisque le Club Sfaxien à force de bousculer la défense soudanaise, celle-ci finit par céder à la 36’ qui vit Touré remettre devant Agba et ce dernier d’un beau geste technique que servit Zaïem qui contrôla bien de la poitrine avant de croiser victorieusement son tir. Al Hilal toujours dangereux sur le contre a failli remettre les pendules à l’heure en sauvant une périlleuse situation devant Karika (45’)

Indigence offensive manifeste l

Seconde période du jeu peut servir d’un mauvais modèle de ratages en cascades. C’est que le CSS, aller rater de manière impardonnable des buts tout faits en ce sens qu’à chaque fois la balle ne demandait qu’à être mise dans les filets.

C’est ainsi que Maâloul grâce à un excellent travail d’approche sortit Agba seul face au gardien d’Al Hilal mais ce dernier trouva le moyen de mettre la balle à côté. Il fut imité à la 66’ par Younès quand suite a un judicieux service de la droite de Hammami, il avait le but au bout du pied mais il mit lamentablement le cuir à côté. Le même Younès qui continue d’une sortie à l’autre, de rater de manière souvent très maladroite de nombreuses opportunités de but, dilapida une nouvelle occasion à la 81’ en reprenant de la tête à côté une balle qui lui distilla Dridi sur coup franc.

Les Sfaxiens non seulement ne purent s’assurer une large victoire qui s’offrait pourtant à eux mais, pis encore, ils évitèrent de justesse l’égalisation des Soudanais grâce à un nouveau sauvetage de Khalloufi toujours égal à lui-même.

Ameur KERKENNI



Synopsis

Stade M’hiri de Sfax

Match en nocturne

Beau temps

Pelouse en assez bon état

Assistance moyenne

Trio arbitral Ougandais dirigé par Muhemet Segonga

Joueurs avertis : Touré (CSS), Saïfeddine et Mustapha (Al Hilal)

But de Zaïem 36’ pour le CSS

Formation des équipes :

CSS : Khalloufi, Hammami, Maâloul, Rouïd, Ben Salah, Gharbi, Dergaoui, Touré, Zaïem, Agba, Younès

Remplacement de :

Agba par Da Silva (57’), Zaïem par Dridi (59’) et Younès par Guelbi (83’)

Al Hilal : Mahjoub, Omar Mohammed, Alaeddine Yussuf, Haïthem Mustapha, Eduard, Saïfeddine Ali, Yussufu Mohammed, Ettayeb, Khalifa Ahmed, Dumba, Saïd

Remplacement de :

Khalifa par Ahmed Bachir (59’) et Ettayeb par Muhammed (68’)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Lun 15 Nov - 15:36

Coupe de la CAF — Demi-finale retour – Al Hilal-CSS : 1-0 (3-5 aux t.a.b.)


Le CSS, grand du jour




Héroïques Sfaxiens qui ont réussi à faire plier Al Hilal dans son antre lors des tirs au but

Stade Oum Dormane. Public record. Temps chaud. Terrain en bon état. Al Hilal Soudan-CS Sfaxien : 1-0 (score acquis à la mi-temps) 3-5 aux tirs au but. Arbitrage de Sad Rajindraparsal (Ile Maurice). But de Midather Taïeb (10’).

Al Hilal :
Mahjoub, Bakhit, Demba, Khalifa, Saïd, Ala Eddine, Mohannad, Heïthem Mustapha, Mudather, Sadomba (Becha 69’), Bashir.
CS Sfaxien : Khalloufi, Hammami, Maâloul, Ben Salah, Rouid, Gharbi, Bergaoui, Ibrahima (Kamoun 80’), Zaïem (Dridi 46’), Ushé Ogba (Dominique 67’), Hamza Younès.

Al Hilal sur son terrain et devant un public record, évalué à quelque 40.000 spectateurs, tous acquis à sa cause, a grandement pesé par son football tout en mouvement sur le cours du jeu, obligeant le CSS, le plus clair du temps, à s’employer à fond pour assurer une couverture appropriée dans sa zone.
Le match héroïque fourni par la ligne défensive sfaxienne lui a permis finalement de préserver ses chances intactes pour les tirs de réparation, lesquels lui ont été de bon augure, puisqu’ils lui ont ouvert la voie royale de la finale. Mais c’était dans la douleur, voire dans la souffrance.
Tenir en respect une équipe du calibre d’Al Hilal n’est point, en effet, une sinécure. Et c’est bien une performance que de parvenir à lui tenir tête jusqu’au bout dans un stade bouillonnant de chaleur et sous une pression insoutenable.

Rythme endiablé

Al Hilal a pris le match d’entrée de jeu à bra-le-corps, imposant son rythme et sa manière d’évoluer à un CSS jouant avec des consignes de prudence par trop excessives, sans toutefois oublier de tenter sa chance, quoique par intermittence, par le biais des contres.
Sur l’un d’eux, Hamza Younès a raté l’opportunité d’ouvrir la marque en en mettant de peu à côté (5’).
Puis ce fut au tour de Heythem Mustapha d’allumer la passion, en tirant en force. Khalloufi, bien placé, réussit toutefois à éviter un but certain (9’). Mais, une minute après, il dut s’incliner sur une puissante reprise de la tête de Mudather Taïeb, consécutive à une ouverture de la droite du régisseur de l’équipe soudanaise, Heythem Mustapha (10’).
Ce but réussi par les locaux mettait les deux équipes à égalité, eu égard à l’avantage acquis par le CSS lors du match aller.
Al Hilal a alors mis tout en œuvre pour faire la différence et prendre par là même une option pour la qualification. Mais il s’est trouvé incapable d’exaucer le vœu de ses 40.000 spectateurs, agglutinés sur les gradins et qui ne lui ont point ménagé leurs encouragements et leur soutien durant le match.
Le déferlement des actions offensives soudanaises n’a pas pour autant fait perdre à Khalloufi et consorts leur concentration et leur acharnement à préserver leurs chances intactes.
Certes, Ushé Ogba a rompu cette période faste pour les locaux en se présentant seul face au gardien, sur une lumineuse ouverture de Hamza Younès. Mais son tir a manqué de réussite (25’) !
Puis, Fatah Gharbi faillit par son intervention sur Sadomba dans la zone de réparation provoquer un penalty. Mais l’arbitre fit signe de poursuivre le jeu au grand bonheur des siens (26’).

Bataille acharnée


La partie s’est poursuivie ensuite sur le même profil, à savoir une équipe engagée entièrement en attaque et une autre qui se défend bec et ongles.
Des occasions de scorer, il y en a eu certes, mais aucune d’elles n’a apporté du nouveau au score.
Khalloufi et consorts ont multiplié les prouesses techniques pour finalement aboutir à la phase des tirs au but.
Celle-ci a été bien favorable à nos représentants qui ont réussi par Hamza Younès, Rouid, Chady Hammami, Maâloul et Lassaâd Dridi à transformer victorieusement leurs tirs.
Alors que du côté soudanais, Youssef Mohamed a raté le sien. Et c’est sur le score de 5 tirs réussis pour les «Noir et Blanc», contre 3 pour les «Bleus» que le verdict final a donné raison aux nôtres, lesquels auront à disputer la finale de cette coupe continentale face au FUS Rabat, l’autre heureux qualifié à la finale.
La rencontre aller aura lieu au stade Moulay Abdallah le 27 ou le 28 du mois courant.
Quant à la finale retour, elle est prévue le 4 ou le 5 décembre prochain au M’hiri.

Auteur : Rachid AYADI (La Presse)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Ven 10 Déc - 19:17

Finale du Championnat de l’UNAF (20h à Radès) - CA-MCA


Pour sauver la saison


Le Club Africain compte beaucoup sur la coupe de l’UNAF pour rebondir. A vrai dire, il n’a guère le choix après son élimination en coupe de Tunisie et ses treize points de retard en championnat sur le leader espérantiste. La coupe maghrébine pour sauver la saison 2010/2011, c’est l’objectif principal des clubistes qui demeurent capables du meilleur.



Des critiques, rien que des critiques.


L’élimination en coupe a secoué la citadelle clubiste qui est en pleine phase de reconstruction. Les coupables sont nombreux. De l’entraîneur Mrad Mahjoub, en passant par Bilel Iffa et Mohamed Traoré et sans oublier le keeper Sami Nefzi qui demeure, et nous ne sommes pas les seuls à l’affirmer, l’unique responsable de cette débâcle en coupe. Des changements, il y en aura ce soir et on parle du plus que probable retour de Adel Nefzi dans les bois. Hmam pourrait également suppléer Bilel Iffa qui n’est pas en train de convaincre. Il est vrai que son rendement sur le plan offensif est insignifiant. Il y aura le retour de Dhaouadi qui a terriblement manqué aux siens lors des huitièmes de finale de Coupe face à l’Etoile. Le feu follet clubiste apportera sa vivacité et sa percussion. Il faudrait toutefois pointer du doigt le meilleur atout offensif du Club Africain qui aurait dû aider ses coéquipiers en coupe en faisant preuve de correction et en se limitant à jouer au football…Son carton jaune suspensif lors du derby était gratuit.

Ne pas encaisser de buts

L’objectif principal des clubistes sera celui de faire le plein à domicile sans toutefois encaisser de buts. Pour cela, il faudrait un Club Africain porté vers l’attaque, mais en même temps prudent. L’emporter avec deux buts d’écart sera le scenario idéal, mais pour cela, il faudrait un milieu de terrain plus entreprenant. Aouadhi et Ben Yahia n’ont guère brillé lors de la dernière sortie en Coupe de Tunisie et ils se doivent de réagir car dans un match de coupe, on n’a guère la possibilité de se racheter. Ils en ont fait l’amère expérience en coupe de Tunisie face à l’Etoile. Ils savent ce qui leur reste à faire face à la MCA. Cette dernière ne se porte pas bien non plus. En championnat, ils ne sont plus concernés par la course au titre, mais sur deux matches, ils demeurent capables de bien faire. Ils ont pu profiter des conseils de l’ex entraîneur clubiste, à savoir Bracci. Ce dernier a remporté un titre avec les Algériens et n’a pas manqué de leur donner des conseils pour contrecarrer le Club Africain. A noter que l’adversaire des « Rouge et Blanc » a pu récupérer tous ses joueurs et les Brahim Bedbouda, Farid Daoud, Mohamed Amroune et Zinedine Bensamel seront au rendez-vous.

A deux éléments près

La formation clubiste devrait être, à un élément près, celle qui a été alignée face à l’Etoile.

Les deux Nefzi, Sami et Adel seront en ballottage. Même chose pour Hmam et Iffa. Pour le reste, rien de particulier avec le retour de Dhaouadi dans le couloir gauche et celui de Melliti à droite. Pour ce qui est de Mouihbi, il sera en pointe.

En somme, une formation qui à tempérament offensif avec toutefois des joueurs appelés à aider leurs coéquipiers du milieu et de la défense.

Formation probable



Sami Nefzi ( Adel Nefzi), Bilel Iffa ( Helmi Hmam), Seïfeddine Akermi, Khaled Souissi, Abdelkader Khechache; Alexis Mendomo, Karim Aouadhi, Wissem Ben Yahia, Khaled Melliti, Zouhaïr Dhaouadi, Youssef mouihbi

Mourad AYARI

--------------

Karim Aouadhi : « Une victoire avec deux buts d’écart »

Le Temps: vous venez d’être éliminés en coupe de Tunisie par l’Etoile du Sahel. Comment se porte le groupe après cette élimination ?

Karim Aouadhi: Nous avons déjà oublié cette défaite, sans cela il est inutile de continuer à jouer au football. Nous devons regarder devant nous et pour le moment, c’est la finale de la coupe de l’UNAF des Clubs Champions qui pointe le nez. C’est une bonne occasion pour nous rattraper et nous réconcilier avec notre public. Pour revenir à l’élimination face à l’Etoile, je dirais tout simplement qu’au cours d’un match de coupe, il faut un vainqueur et un vaincu. Malheureusement, ce fut le Club Africain.

Le Club Africain sera opposé au MCA. Peut-on connaître ton avis sur cette formation algérienne ?

Pour être franc, la séance de visionnage doit se faire ce soir (hier). Pour le moment, je ne peux rien vous dire sur notre adversaire car je ne l’ai pas encore vu à l’œuvre.

Au vu de la situation des deux clubs au sein de leurs championnats respectifs, on a fait du Club Africain le favori de cette finale. Qu’en penses-tu ?

Chaque match a sa vérité et cela est d’autant plus vrai quand on sait qu’il s’agit d’une finale. Il n’y a pas de favori à ce stade de la compétition et puis le MCA n’est pas en finale par hasard.

Vous disputerez le match aller à Tunis. S’agit-il d’un avantage ou d’un inconvénient pour le Club Africain ?

Je pense qu’une finale de ce genre se joue en 180 minutes et peu importe le lieu du déroulement du match aller. Nous avons prouvé face au WAC en demi-finale que l’important pour s’imposer est de savoir voyager. En fait, se poser des questions de ce genre est un faux calcul car il faut savoir gérer toutes les situations.

Le scenario idéal pour vous ?

S’imposer avec deux buts d’écart sans en encaisser un seul sera pour nous la meilleure chose à faire. Le plus important pour nous sera de ne pas encaisser de buts.

On parle de Karim Aouadhi à Düsseldorf. Qu’en est-il vraiment ?

Les contacts existent et ce n’est un secret pour personne. Pour le moment, je dois me concentrer sur la finale de ce soir et puis on verra. Je suis clubiste et à la disposition de mon club, c’est tout ce que je peux vous dire.

Propos recueillis par Mourad AYARI

--------------

Réserves contre Msakni

Le CA fera appel

C'est à présent officiel. Suite au rejet de la réserve émise par le Club Africain contre la participation du joueur espérantiste Youssef Msakni lors du derby CA-EST du 21 novembre dernier, le CA a décidé de faire appel à ce rejet.

Pour rappel le match s'est terminé sur le score 2-2.

--------------

Après l’Espérance

Le Club Africain veut aussi Coulibaly

Après l’Espérance de Tunis, une autre grosse cylindrée du championnat tunisien vient ,selon koora.com ,d’afficher son vœu de s’attacher les services de l’international malien de la JS Kabylie, Idrissa Coulibaly.

Le défenseur de 23 ans serait en tête de la short-list du Club Africain. Mais le CA devra composer avec l’EST, en contact très avancés avec Coulibaly.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Sam 11 Déc - 16:22

Finale (aller) du Championnat de l’UNAF - CA - MCA (2-0)


Sensations retrouvées des Clubistes


Après leur élimination en coupe de Tunisie, les clubistes étaient appelés à se racheter face aux Algériens de la Mouloudia. Une tâche des plus difficiles face à une formation qui avaient les mêmes ambitions. En fait, les deux clubs ne sont guère concernés par la course au titre de champion. Ils sont loin de pouvoir prétendre aux premières loges au sein de leur championnat respectif. La coupe de l’UNAF des clubs champions étaient une occasion propice pour se refaire une santé, surtout pour les Clubistes qui viennent de se faire éliminer de la coupe de Tunisie par l’Etoile du Sahel.

Débuts laborieux

L’entame du match fut timide des deux côtés, avec toutefois un léger avantage pour les Algériens qui avaient le monopole de la balle sans pour autant inquiéter l’arrière-garde clubiste. Les premières minutes de cette finale furent hachées avec un jeu décousu de part et d’autre et des occasions plutôt rares. Le Club Africain misa sur les balles arrêtées et il aurait pu tromper la vigilance du keeper algérien dès la deuxième minute par le biais de Abdelkader Khéchache. Ce dernier effleura de la tête un coup-franc bien botté par Dhaouadi mais sa balle passa de peu à côté du poteau gauche de Zamamouch. Et puis, plus rien ou presque. Les deux clubs s’observaient et pensaient surtout à se défendre. On assista à une première période sans saveur. Certes, l’engagement était évident des deux côtés, mais la prudence était de mise et l’on pensait surtout à ne pas se faire surprendre. Il fallait une faute gratuite pour prendre à défaut une des deux défenses et c’est zaddam qui s’en occupa en commettant une faute inutile sur Mouihbi qui était à la réception d’une touche à l’intérieur des dix-huit mètres. Aouadhi se chargea de l’exécution du tir au but avec succès. Un but à zéro, c’est le résultat final de ces premières quarante-cinq minutes, guère emballantes entre deux formations qui furent incapables de gratifier le public présent d’un spectacle digne de leur renommée.

Au cours de cette première mi-temps, les deux formations furent incapables de hisser les débats, avec à l’arrivée deux formations extrêmement prudentes.

Le chef d’oeuvre de Dhaouadi

La deuxième période fut beaucoup plus intense avec, dès le départ, un boulet de canon de Dhaouadi qui fit mouche. Deux buts à zéro pour le Club Africain après seulement deux minutes de jeu au cours de la deuxième période. Le scenario était idéal pour le club de Bab-Jedid. On s’attendait à une deuxième mi-temps favorable aux protégés de Mrad Mahjoub qui menaient par deux buts à zéro, mais Mouihbi, auteur d’une faute aussi bête que stupide sur un adversaire algérien donna la possibilité aux visiteurs de prendre plus de risques en attaque. Ces derniers, dans un échange de bons procédés permirent aux clubistes de revenir à égalité, du moins pour ce qui est du nombre des joueurs sur le terrain. Tout cela en l’espace de quelques minutes, les premières de la deuxième période. Quant au résultat, il resta le même malgré les changements effectués par les deux coaches. Les Clubistes n’en demandaient pas plus face à une formation qui, vraisemblablement, n’avait pas les moyens de revenir au score. Les Algériens n’ont, pratiquement pas, inquiété Sami Nefzi au cours de cette deuxième période. D’ailleurs, ils ne l’ont pas fait tout au long de la rencontre. Le Club Africain a eu ce qu’il voulait sans présenter un visage rassurant. Il s’est imposé sur le score de deux buts à zéro face à une formation algérienne qui nous a laissés sur notre faim. Tout ce qu’on retiendra de cette finale, c’est ce but de Dhaouadi qui confirme son statut au sein du Club Africain. Il fait la pluie et le beau temps. Son deuxième but pourrait valoir à son club un titre.

Mourad AYARI



Synopsis

Stade de Radès

Public peu nombreux.

Pelouse en bon état.

Arbitrage de Bouch Hib Lahrach (Maroc) secondé par Mohamed Lehmidi et Abdelhak Karkouri.

Avertissements: Ben Yahia-mouihbi (CA)

Babbouche-Magherbi-Zaddam (MCA)

Carton rouge: Mouihbi-Magherbi

Buts: Aouadhi (27-SP)-Dhaouadi (47’)

Formations:

CA: Sami Nefzi, Bilel Iffa, Seïfeddine Akrimi, Khaled Souissi, Abdelkader Khechache; Wissem Ben Yahia (Hmam 64’), Karim Aouadhi, Alexis Mendomo, Khaled Melliti (Akrout 70’), Youssef mouihbi, Zouhaïr Dhaouadi (Nour Hadhria 82’)

MCA: Mohamed Lamine Zamamouch- Mohamed Magherbi-Abdelkader Bessghir-Abdelmalek mokdad (Dhaouadi Almi 79’)-Mohamed Amrouch-Ridha Babbouch-Ferid Daoued-Mohamed Amroun-Mohamed Lamine Esseghir (Youssef Sofiène-Nassim Bouchama

-------------------------

Curiosités

• Assistance insuffisante du public Clubiste. La programmation à une heure tardive du match et l’élimination en Coupe de Tunisie, contre l’Etoile, y ont été pour quelque chose.

• Le CA a joué avec son équipe type, avec la récupération de Dhaouadi en super forme.



• L’arbitre marocain Bouchaib Lahrech a été ferme dans ses décisions. Un arbitre à forte personnalité.



• Le 1er corner a été en faveur du MCA à la 20ème minute malgré une mainmise clubiste jusque là



• Protestations inutiles des Algériens au moment du penalty qui était incontestable et fut réussi par Aouadhi (27’).



• Bien que leur équipe fut menée au score, les supporters de MCA ont été bruyants durant le premier half, on a eu l’impression que leur nombre dépassait celui des fans Clubistes.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Sam 11 Déc - 16:41

Commission des compétitions de l'Union arabe de football


La Coupe arabe en point de mire


La Commission des compétitions de l'Union arabe de football (UAF) se réunira les 13 et 14 décembre courant à Damas (Syrie), sous la présidence de M.Mohamed Raouraoua, en présence des représentants des fédérations nationales arabes affiliées, annonce l'UAF sur son site internet.
Plusieurs points seront à l'ordre du jour de cette réunion, notamment la Ligue des champions arabe des clubs qui sera relancée à partir de la saison 2011-2012, le championnat arabe des nations, les championnats arabes des jeunes catégories (natifs de 1993 et 1996) ainsi que le championnat arabe réservé aux sélections olympiques.
Les modalités d'autres compétitions relevant de l'UAF, comme le championnat arabe de futsal et le championnat arabe féminin, seront également examinées à cette occasion.
La commission des compétitions relevant de l'UAF, rappelle-t-on, avait annoncé le 2 novembre dernier, le retour de la Ligue des champions arabe à partir de la saison 2011-2012.
Elle se déroulera en deux phases et verra la participation de 12 clubs arabes du continent asiatique et dix clubs arabes du continent africain, en plus de l'Espérance Sportive de Tunis, détentrice de la dernière édition aux dépens du Widad Casablanca.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Dim 12 Déc - 20:43

Mondial des clubs


Le TP Mazembe en demi-finale


Le Tout Puissant Mazembe du Congo s'est qualifié pour les demi-finales du Mondial des clubs en battant 1 à 0 l'équipe mexicaine de Pachuca, vendredi à Abou Dabi. Les Africains joueront en demi-finale contre les Brésiliens de Porto Alegre.



Mbenza Bedi a inscrit le but de la victoire à la 21e minute offrant une première victoire à Mazembe dans cette compétition où il avait terminé à la 6e place l'année passée pour sa première participation comme champion d'Afrique des clubs.


L'équipe de Mazembe, qui jouait à 10 après l'exclusion à la 81e minute de Stopilla Sunzu, a ainsi répondu aux voeux de son entraîneur, le Sénégalais Lamine Ndiaye qui voulais gagner "au moins un match cette fois-ci".

Les Congolais ont entamé la partie en exerçant une forte pression sur leurs adversaires et ont obtenu une occasion de but dès la 2e minute sur un tir du Zambien Given Singuluma qui est passé au dessus.

Pour Pachuca la première chance est venue à la 19e minute de l'Argentin Damian Manso qui, recevant un ballon par la gauche, frappait en direction du but de Muteba Kidi et trouvait la barre transversale.

Deux minutes plus tard, sur une passe de Mulot Kabangu, Bedi ouvrait le score qualifiant son équipe pour les demi-finales.

Les Mexicains ont failli égaliser avant la mi-temps par Damian Manso (33) sur un tir qui a touché le poteau, puis un but leur a été refusé pour un hors jeu de Francisco Torres (34). Malgré ce sursaut Mazembe a résisté aux assauts répétés des Aztèques.

En deuxième période Pachuca tentait toujours de réduire le score grâce à Torres (46) et Manso (48) dont les tirs ne réussissaient pas à tromper la vigilance du gardien de Mazembe.

Les Mexicains, malgré quelques bonnes occasions en fin de match, ne parviendront pas à revenir au score.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Bazouka
Moderateur
Moderateur


Masculin Nombre de messages : 183
Age : 67
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Mer 15 Déc - 15:19

Mondial des Clubs Mazembe élimine le champion du Brésil

Hier, le Tout-Puissant Mazembe s'est qualifié pour la finale du Mondial des Clubs en battant l'Internacional Porto Alegre (2-0). Les Congolais, champions d'Afrique, joueront leur première finale mondiale. Pour la première fois de l'histoire, les Sud-Américains sont absents du rendez-vous final.

La seconde demi-finale mettra aux prises Seongam et (Corée du Sud) et l'Inter Milan (Italie), ce soir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakkar



Masculin Nombre de messages : 43
Age : 24
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Jeu 16 Déc - 14:30

Coupe arabe des nations


La phase finale en juillet 2011


Les qualifications de la Coupe arabe des nations de football se dérouleront entre février et mai 2011, a annoncé l'Union arabe de football (UAFA).
Cette décision a été prise par la commission de compétitions de l'UAFA à Damas (Syrie), sous la présidence de Mohamed Raouraoua en présence du secrétaire général de l'instance arabe M. Saïd Djamaane et les représentants des pays arabes affiliés.
Seize pays prendront part à cette compétition, dont la phase finale aura lieu entre le 1er et le 17 juillet 2011, précise la même source.

Ligue des champions arabes : tirage au sort mi-octobre 2011

Le tirage au sort de la Ligue des champions arabes de football sera effectué mi-octobre 2011, a annoncé mardi la commission de compétitions de l'Union arabe de football (UAFA).
La commission des compétitions de l'UAFA avait annoncé le 2 novembre dernier le retour de cette compétition, dénommée auparavant Coupe arabe des clubs, à partir de la saison 2011-2012.
Réunie à Damas, sous la présidence de l'Algérien Mohamed Raouraoua, la commission de compétitions a fixé au 30 septembre 2011 le dernier délai d'engagement des clubs pour prendre part à cette compétition qui se déroulera en deux phases.
La première phase regroupera 12 clubs appartenant à 12 pays arabes du continent asiatique, alors que la seconde concerne 10 clubs arabes du continent africain, en plus de l'Espérance de Tunis, vainqueur de la dernière édition de la Ligue des champions disputée en 2009.
La compétition se déroulera en aller et retour et en élimination directe. Huit clubs, quatre de chaque continent, se qualifieront après un tour préliminaire.
Les huit équipes qualifiées prendront part à la phase finale qui se jouera également en aller et retour et en élimination directe.
Un tirage au sort intégral sera effectué pour déterminer les rencontres de ce tour.
D'autre part, la commission de compétitions a décidé de tenir des réunions avant chaque tour de la compétition pour fixer les dates des rencontres, en prenant en considération les engagements de chaque club.

Championnat arabe U 17 : l’Algérie organisera l’édition 2011

L'Union arabe de football (UAFA) a confié mardi à l'Algérie l'organisation du Championnat arabe des nations des moins de 17 ans, prévu à partir du 15 juillet 2011.
Huit pays dont l'Algérie (pays organisateur) prendront part à la phase finale, précise la commission de compétitions de l'UAFA, réunie à Damas (Syrie).
Des éliminatoires auront lieu à des dates qui seront fixées prochainement pour dégager les sept pays qualifiés pour ce championnat des U17.
Onze pays ont confirmé leur participation aux éliminatoires: la Jordanie, les Emirats Arabes Unis, la Tunisie, l'Arabie Saoudite, l’Irak, la Syrie, le Soudan, la Palestine, le Liban, le Qatar et le Koweït.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DenDen



Masculin Nombre de messages : 36
Age : 29
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Mar 21 Déc - 16:07

Tirages au sort - Ligue des Champions L’EST contre le vainqueur du match PAC béninois- Diportivo Mongomo de la Guinée Équatoriale

- CA contre APR rwandais

Espérance de Tunis

1er tour

L’ Espérance S. Tunis (dispensée du tour préliminaire) jouera au premier tour face au qualifié du match qui opposera AS PAC béninois et Diportivo Mongomo de la Guinée Équatoriale.




2ème tour


Le club malien Djoliba affrontera le Diaraf sénégalais, le qualifié de cette rencontre jouera contre le Club East End Lions (Sierra Leone), le vainqueur affrontera l’Espérance de Tunis.

Club Africain

Le Club Africain affrontera en premier tour APR rwandais, en cas de qualification au 1er tour il Jouera contre le Zamalek Egyptien.

Si le CA se qualifie au deuxième tour, il affrontera le Hilal soudanais.

--------------------------

Coupe de la CAF

L’ESS contre le vainqueur du match Ashanti Kotoko - les Ivoiriens du Séwé Sports de San-Pédro

OB contre le vainqueur d’Al Jadida (Maroc) et le Centre Salif Keita (Mali).

Le tirage au sort de la Coupe de la CAF a mis les représentants Tunisiens face aux adversaires suivants:

L'Etoile du Sahel

1er Tour : Exempt

2ème Tour : L’Etoile sera opposée au vainqueur du match qui mettra aux prises les ghanéens de l’ Ashanti Kotoko et les ivoiriens du Séwé Sports de San-Pédro.

Olympique de Béja

l’Olympique de Béja sera quant à lui opposé au qualifié entre Al Jadida (Maroc) et le Centre Salif Keita (Mali).

Ces rencontres se joueront aux dates suivantes :

Match aller : 18, 19 ou 20 mars 2011.

Match retour : 01, 02 ou 03 avril 2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakia
debutant
debutant


Féminin Nombre de messages : 61
Age : 36
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Ven 24 Déc - 15:02

Finale retour du Championnat de l’UNAF - MCA - CA (1 - 1)


Le cran


Vainqueur au match aller à Radés, le CA a fini par remporter le trophée du championnat de l’UNAF « Nessma CUP » en réussissant la parité face à l’USM Alger, face à un adversaire qui a débuté la rencontre très fort avant de baisser les bras par la suite.

Les Clubistes savaient que le premier quart d’heure de la rencontre était difficile à gérer, et que le Mouloudia d’Alger allait peser de tout son poids sur la défense pour marquer un but et faire douter son adversaire.

En seconde période de jeu cela Mrad Mahjoub a bien garni son milieu de terrain en mettant 5 joueurs dans la ligne médiane afin de constituer un premier bloc défensif . En face l’équipe algérienne a opté pour un schéma strictement offensif avec la titularisation de Amroun, Soufiéne Moussa et Mokdad aux avants postes alors que Dhaouadi Elmi et Férid Daoud occupaient les couloirs.

A partir de là, le MCA a largement dominé les 15 premières minutes et a varié son jeu mettant en difficulté le gardien Adel Nefzi de retour dans les bois clubistes, et cette pression a fini par être payante lorsque sur une mauvaise interception de Souissi, la balle revient devant Elmi qui se fait descendre par Bilel Aïfa et c’est le penalty transformé par Abdelmalek Mokdad (18’).

Cette réussite a donné des ailes aux algérois qui étaient à deux doigts de doubler la marque mais le tir de Amroun a été dévié par le revenant Nefzi.

Le CA a essayé de jouer plus haut et de jouer dans la zone adverse afin d’inquiéter l’arrière garde des locaux, mais l’absence de Aouadhi, Ben Yahia et Mouihbi a quelque peu fragilisé les tentatives des clubistes. Ces tentatives non pas fait long feu, et très vite l’équipe locale a repris sa domination en gagnant tous les duels et en se procurant des coups francs à la limite des 18 mètres adverses, ou par des incursions sur le côté droit ponctuées par des centrages dangereux devant les bois clubistes et dont certains auraient pu connaître un meilleur sort.

Le rythme du jeu a quelque peu baissé au début de la seconde période de jeu, et le CA en a profité pour desserrer l’éteau et avancer d’un cran surtout après la rentrée de Keita à la place de Hadhria permettant à Melliti de jouer plus haut , et sa première montée a permis à Akrout de prendre à défaut le gardien algérois et remettre les pendules à l’heure, compliquant la tâche des locaux.

Ce but a altéré le moral des Algérois qui ont baissé pavillon ce qui a permis à Alexis et Hmam de remonter le terrain et de jouer au niveau de la ligne médiane et réduire les espaces prenant même l’initiative face à un adversaire épuisé physiquement, bloqué psychologiquement et amoindri par les absences de marque dans sa formation.

Formations :

USM Alger : Lamine Zamamouch – Abdelkader Besseghaïer – Hamza Zadam – Nassim Bouchama – Brahim Badbouda – Mohamed Amrouch – Daouadi Elmi (Atafen) – Youssef Soufiéne (A. Ammour) – Abdelmelak Mokdad – Férid Daoud – Mohamed Amroun (Belkhir).

C. Africain : Adel Nefzi – B. Aïfa – M. Akermi – Kh. Souissi – Kh. Zaïri – Alexis – H. Hmam – Kh. Melliti – N. Hadhria (M. Traoré) – E. Akrout (M. Meriah) – Z. Dhaouadi.

Mhamed Rached
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DenDen



Masculin Nombre de messages : 36
Age : 29
Date d'inscription : 18/10/2010

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Mer 12 Jan - 15:31

Finale retour de la Ligue africaine Les sanctions du jury disciplinaire de la CAF

La Confédération africaine de Football ou plutôt ce qu’elle qualifie de jury disciplinaire ne sont pas allés de main morte pour sanctionner l’Espérance de Tunis.

Au cours de sa réunion du lundi dernier à Kigali, ses composantes ont examiné le dossier relatif au match de la finale retour de la ligue africaine du 13 novembre à Radès avant de décider ce qui suit :

- suspension de Aymen Ben Amor pour six matches et une amende 10000 dollars US

- Deux matches à huis clos pour les prochains matches à livrer à domicile

- 10000 dollars US pour l’utilisation de fumigènes, bouteilles et projectiles

- 10000 dollard US pour défaillances des organes sécuritaires

- 150000 dollars US pour propos injurieux contre la CAF et son président et jets de bouteilles dans la tribune VIP

- 12500 dollars US pour comportement anti-sportif de la délégation de l’EST lors de la cérémonie de remise des médailles

- 5000 dollars US pour manque de respect des instructions de la CAF

Cela donne un total de 52500 dollars US qui seront, déduits à notre connaissance, de la prime revenant au finaliste.

Des décisions d’autant plus curieuses quand on sait que la sanction infligée au T.P. Mazembe à savoir 5000 dollars US ne reflète en aucune manière ce qua enduré la délégation de l’Espérance au cours de ses deux rencontres livrées à Lubumbashi lors de la phase des poules puis avant, au cours et après la finale aller. Inutile d’en être surpris dans la mesure où cette CAF n’est pas à sa première ni à sa dernière injustice envers les équipes tunisiennes.

R. B. A (Le Temps)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bazouka
Moderateur
Moderateur


Masculin Nombre de messages : 183
Age : 67
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Ven 18 Mar - 13:55

Coupes africaines des clubs
Programme des clubs tunisiens
Programme des matchs des clubs tunisiens dans le cadre de la Ligue des Champions et de la Coupe de la CAF:

LC Afrique:


Samedi 19 mars 2011
16h00: Espérance de Tunis –ASPAC du Bénin (à huis-clos)

Dimanche 20 mars 2011
15h30: Club Africain – Zamalek (Egypte)

Coupe de la CAF

Vendredi 18 mars 2011
14h30: Olympique de Béja –Difaa Hassani d'El Jadida (Maroc)
Dimanche 20 mars 2011
14h30: Etoile du Sahel –Ashanti Gold (Ghana)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bazouka
Moderateur
Moderateur


Masculin Nombre de messages : 183
Age : 67
Date d'inscription : 28/02/2009

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Mar 22 Mar - 12:42

Coupes africaines - 4 sur 4 pour les clubs tunisiens

Un tir groupé de bon augure



Devons-nous nous fier, les yeux fermés, au résultat de ce tir groupé que viennent de réussir nos quatre représentants aux Coupes africaines. Prendre acte du passage avec une relative facilité aux tours suivants ne veut pas dire pavoiser, on est certes sûrs de leur qualification.
Mais nous devons aussi relativiser ce succès multiple.
Par contre force est de reconnaître que nos clubs, sans être responsables de la moyenne, voire médiocre (l’équipe Rwandaise= de leurs adversaires, ont fait preuve de beaucoup de valeur dans leur approche de leurs rencontres.
C’est cette maîtrise qui doit nous intéresser le plus.
Chacun des quatre représentants tunisiens a agi selon la force qu’a représenté son propre adversaire.
L’OBéja en fin de parcours
Déjà vendredi l’Olympique de Béja a réussi à mettre en pratique un de ses objectifs : ne pas prendre de buts. Mais il a failli rater le plus important : vaincre.
Finalement, le temps additionnel est venu à son secours.
Il faut dire aussi que son adversaire marocain de Difaa Al Jadida ne lui était pas inférieur et qu’en plus les Béjaois ont manqué de réalisme chaque fois qu’ils ont accéléré et se sont trouvés dans les trente derniers mètres des buts adverses.
C’est durant ce seul match d’ailleurs qu’on a craint une contre performance tunisienne de ce long week-end.
Mais tout a bien fini puisque non seulement l’OB n’a pris de buts, mais il a réussi un score assez suffisant pour presque garantir son passage au tour suivant.
Le premier quart d’heure de l’Espérance
Contrairement à Béja, l’Espérance a choisi le premier quart d’heure pour se débarrasser de l’équipe béninoise.
Toutes les appréhensions qu’on avait avant ce match se sont avérées sans fondement.
Et si après un quart d’heure de jeu, l’Espérance s’est arrêtée de jouer à son rythme, on a compris qu’elle ne pouvait faire autrement.
La tension est soudainement tombée, faute de motivation.
Si les trois autres clubs tunisiens ont pu tester leur capacité actuelle, il faudra à l’Espérance attendre une confrontation plus équilibrée pour le faire, car son adversaire de samedi n’avait rien d’un sérieux sparing-partner.
On ne peut donc juger l’Espérance à sa plus juste valeur. Sauf peut-être à relever le très satisfaisant comportement de Youssef Msakni dont la vision de jeu et les gestes techniques n’avaient pas besoin d’être observés dans les moments difficiles.
L’équilibre impressionnant de l’Etoile
La rencontre de Sousse n’a pas ressemblé à celle de Béja et encore moins à celle de samedi à Radès.
L’adversaire ghanéen d’Ashantigold n’était pas un foudre de guerre, mais il aurait pu causer des soucis aux Etoilés. S’il ne l’a pas fait, c’est parce que devant lui, il y avait une Etoile à l’équilibre impressionnant.
En effet, c’est presqu’un sans faute que Mondher Kbaier a réussi dimanche. Dans sa disposition de ses joueurs que tels une batterie de campagne, n’a pas laissé le moindre champ libre à l’adversaire pour s’exprimer.
Le Club Africain, le panache en plus
On attendait certes un succès du Club Africain, mais pas aussi net. On s’attendait à ce qu’il présente à ses supporters un visage prometteur, mais pas aussi éclatant.
Il est vrai qu’il ait été le seul club des quatre à prendre des buts entre vendredi et dimanche, mais il avait affaire au plus difficile des quatre visiteurs.
Le plus remarquable en cette rencontre c’est peut être une sorte d’émergence d’un ensemble et non pas un coup d’éclat de Dhaouadi, sacré sauveur de son équipe ces derniers temps. C’est indéniablement plus rassurant pour l’avenir et plus convaincant de la part de Kais Yacoubi.
Ils étaient en effet, nombreux les joueurs clubistes à se faire remarquer. Ce fut en fin de compte une victoire collective et un gage plus conséquent.
En conclusion
Il est désormais établi que le football en Tunisie n’a pas perdu ses repères après deux mois d’inactivité.
Le passage annoncé au plan supérieur des Coupes d’Afrique n’est en soi qu’une formalité car c’est plus tard que les performances seront plus difficiles à réaliser.
Mais le plus important c’est de s’être repositionné dans le contexte.
M. ZOUBEIDI (Le temps)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakia
debutant
debutant


Féminin Nombre de messages : 61
Age : 36
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Mar 5 Avr - 14:44

Ligue africaine des Champions - Kaïs Yâakoubi revient sur les scènes du stade du Caire

« Un cauchemar »

[/url]

Ce qui s’est passé lors du match Ezzamalek-CA ne nous empêchera pas de continuer à parler de football. Certes, les images sont encore fraîches, le traumatisme évident chez les joueurs et il leur sera difficile de se remettre au travail sans penser à ce qui leur est arrivé.[/font]

Et pourtant, ils doivent le faire dans les plus brefs délais. Le temps presse car au cours de la dernière semaine du mois d’avril, le Club Africain aura à croiser le fer avec Al Ahly du soudan dans le cadre du troisième et dernier tour préliminaire avant le système des poules. Encore un gros morceau pour les Clubistes qui peuvent aller très loin en cette ligue des champions, comme ils l’ont prouvé face à Ezzamalek. Avec Kaïs Yâakoubi, nous sommes revenus sur cette rencontre qui s’est déroulée dans des conditions particulières. L’entraîneur clubiste l’a fait en ces termes: « Ce qui s’est passé au Caire est un vrai cauchemar. Ça n’a rien à voir avec le football. Rien ne peut justifier ces débordements. Pourtant lors du match aller, le match s’est déroulé dans de bonnes conditions et l’arbitrage fut équitable sur l’ensemble des deux matches. Il faut se le dire, nous avons frôlé la catastrophe. Vous devez savoir que ce que vous avez pu voir à la télé n’a rien à voir avec la réalité des choses car les images étaient montées. J’ai pu voir l’enregistrement dans sa totalité dans l’avion et un seul commentaire me vient à l’esprit: c’est effrayant. Il faut voir le stade du Caire après l’envahissement du terrain. Tout a été saccagé. Les dégâts sont innombrables. Un responsable du stade m’a même affirmé que plus rien ne fonctionne. Maintenant, il faut se dire que ce qui est fait et il ne faut pas trop s’attarder sur ce qui s’est passé après le match. Aux responsables de faire leurs investigations pour savoir qui a orchestré tout ça. Ce dont je suis sûr, c’est que le club d’Ezzamalek n’est en rien responsable dans ce qui s’est passé ».

Pour ce qui est de la rencontre, l’entraîneur clubiste s’est dit surpris par le comportement de l’équipe adverse qui a, dès la première minute, opté pour un jeu direct: « Nous avons par moments créé des problèmes aux Egyptiens qui ont opté, dès le départ, à un jeu direct. Jâafar faisait la tour et déviait de la tête, soit à droite, soit à gauche à ses coéquipiers qui s’engouffraient dans les espaces en profitant du retour tardif de Aouadhi et Alexis. En opérant de la sorte, les Egyptiens ont évité notre milieu de terrain. Je pense que cette tactique nous a gênés. Ce schéma s’est répété plus d’une fois au cours de cette rencontre. Je n’ai pu y remédier rapidement car je ne pouvais communiquer avec mes joueurs. Nous ne nous entendions pas parler. Il faut savoir que vers la fin de la rencontre, je n’avais plus de voix tellement j’ai crié. Je profitais des arrêts de jeu pour communiquer avec mes joueurs ».

Un vrai chaudron

L’ambiance dans les gradins était digne des stades argentins et cela a, en quelque sorte pénalisé les joueurs clubistes. Une grande partie d’entre eux n’a pas l’habitude de jouer dans un environnement aussi hostile. Kaïs Yâakoubi le confirme: « Vous avez vu le match à la télé et il faut être dans le stade pour comprendre la teneur de mes propos. Personnellement, il m’arrivait d’oublier le jeu pendant quelques secondes pour voir ce qui se passe dans les gradins. C’était insoutenable. Certains de mes joueurs sont jeunes et ne sont pas habitués à une ambiance pareille. Fort heureusement, ils ont su réagir après l’expulsion de Iffa. Ils ont su doubler de concentration et se sont mieux comportés quand ils étaient en infériorité numérique. Je pense que c’est une qualification méritée, obtenue dans la douleur et dans la frayeur. J’estime qu’il s’agit là d’un déclic pour un nouveau Club Africain ».

L’entraîneur clubiste a peut-être raison d’autant plus que l’esprit de corps et la solidarité affichés au cours de ce sommet étaient évidents. De bon augure pour le troisième tour préliminaire face à Al Hilal du Soudan. Un autre gros morceau pour les Clubistes: « Quand un club s’absente un peu trop longtemps des compétitions africaines, il est tout à fait normal de le voir souffrir et se retrouver devant de grandes équipes lors des tours préliminaires. Pour ce qui est de notre prochain adversaire, c’est un autre football, rapide et athlétique. Les joueurs qui ont disputé le CHAN pourraient nous aider. Autrement, il faudrait une logistique et préparer le voyage au Soudan pour éviter les mauvaises surprises ».

Recueillis par Mourad AYARI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakia
debutant
debutant


Féminin Nombre de messages : 61
Age : 36
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Mar 5 Avr - 15:07

Coupe de la Caf - Encore une défaite au Ghana

L'Etoile n'y gagne plus depuis 1997 !

L'Etoile Sportive du Sahel a effectué dimanche dernier le cinquième déplacement au Ghana. Depuis 14 ans, elle ne ramène que des contreperformances. En 1997, le club étoilé a tenu en échec Ashanti Kotoko (2-2), puis en 1998, 2004, 2006, il a essuyé trois défaites dont les deux dernières ont été subies en LC pour le compte des huitièmes de finale. Il faudra ajouter à ces revers celui d'avant hier.

En effet, l'Etoile a été défaite par Ashanti Gold par deux buts à un. Cette courte défaite n'empêche pas les étoilés d'aller aux huitièmes de finale de la Coupe de la CAF grâce à leur victoire de l'aller obtenue à Sousse par 3-0. Les échecs consécutifs en terre ghanéenne n'ont peut-être pas d'explication cohérente mais suscitent tout de même des interrogations. Sans remonter dans l'Histoire, contentons-nous de saisir les causes qui ont précipité la défaite devant Ashanti Gold.

Appréhensions.

D'abord, il convient de signaler que la plupart des joueurs de l'Etoile notamment parmi les recrues n'ont pas effectué un seul déplacement dans le Continent pour disputer une compétition africaine de clubs. D'où le manque ou plutôt l'absence d'expérience à ce niveau. Selon toute vraisemblance, ces mêmes joueurs ont craint l'affrontement au Ghana sachant qu'Ashanti Gold allait sans aucun doute réagir après les trois buts encaissés au match aller. Et, ce qui explique probablement que les étoilés se cantonnent en défense pour accepter la domination exercée par les ghanéens. Au fur et à mesure que le temps s'égrenait, les protégés de Kbaier prenaient confiance en leurs moyens aidés en cela par l'impatience et le doute qui avaient atteint le mental des ghanéens surtout après avoir terminé la première période sans marquer le moindre but. Pour les étoilés, la situation se décantera quasi définitivement au but de Chéhoudi réussi à l'heure du jeu.

Suffisance.

Les étoilés commettront ensuite ce qui est prohibé en football : la distraction et la suffisance. Deux torts qui ont souvent causé bien des dégâts chez les équipes qui en ont commis. L'équipe d'Ashanti, dans un ultime sursaut d'orgueil parviendra à obtenir une victoire, du reste méritée grâce à un doublé d'Anobaah Théophilus (66' et 76'). Mais, les étoilés passeront tout de même au tour suivant. Ils rencontreront l'équipe nigériane de Kaduna United le 24 de ce mois. Tandis que le match retour aura lieu deux semaines plus tard à Sousse. Il reste cependant à espérer que les étoilés parviennent à briser le signe indien, celui de laisser des plumes à chaque fois qu'ils se rendent au Ghana.

Mounir EL GAIED
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zakia
debutant
debutant


Féminin Nombre de messages : 61
Age : 36
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Mar 5 Avr - 15:16

Ligue africaine des Champions - Aprés Aspac – EST (2-0)
Des joueurs irresponsables


Au terme de la rencontre du match aller, d’aucuns ne s’attendaient à ce que l’Espérance aille se faire balloter , oui c’est bien le mot, par un ensemble de l’Aspac de Cotonou qui n’avait rien d’un foudre de guerre en ce samedi après-midi à Radès. Ce jour là, le représentant du football béninois a encaissé cinq buts en l’espace de moins de trente minutes échappant à une véritable raclée.


Le jour et la nuit

Alors que s’est-il passé dimanche dernier dans un stade René Pleven aux trois quarts vide ? Un changement de décor total dans la mesure où il y avait une seule équipe sur le terrain, pas l’Espérance comme quinze jours plutôt, mais l’Aspac dont les joueurs ont monopolisé le ballon quatre vingt dix minutes durant. Au cours de la seconde mi-temps du match aller, les Béninois ne faisaient que se défendre ne quittant qu’à deux ou trois reprises leur zone. Au match retour, c’était le même scénario avec cette différence consistant à voir l’Espérance se défendre sans réagir ou presque face aux assauts de l’équipe adverse. C’était un peu le jour et la nuit.

A un moment donné, les supporters espérantistes présents au stade René Pleven avaient craint le pire pour leur équipe notamment après le deuxième but. Heureusement que Ben Chérifia a sauvé deux situations qui semblaient compromises quelques secondes auparavant. La main-mise des joueurs de l’Aspac sur le cours de la rencontre nous a poussés à procéder à une comparaison entre les formations alignées au match aller et à celui du retour. Il s’agissait à deux éléments près des mêmes joueurs et là nous nous sommes posé une question : qu’est ce qui a changé en l’espace de deux semaines ?

Une démobilisation inexplicable

Très simple, le comportement des joueurs de l’Espérance n’était pas à la hauteur d’un double champion de Tunisie, de surcroit finaliste de la dernière ligue africaine des champions. Nous ne cherchons pas à enfoncer encore plus les joueurs dont la discipline de groupe est exemplaire faisant bloc autour de leur entraîneur mais c’est leur manière de gérer un match largement à leur portée. Le comportement d’un joueur en dehors du terrain de jeu est importante certes mais c’est son comportement sur l’aire de jeu qui est beaucoup plus important. Voilà des joueurs qui sont entourés d’une attention sans pareille à tous les niveaux (payés en temps voulu malgré la crise, vols spéciaux pour les déplacements en Afrique, hébergement dans des hôtels 5 étoiles, un cuisinier et quelquefois deux pour préparer les repas des joueurs ), ils sont appelés à le rendre sur le terrain et ce n’a pas été le cas dimanche à Cotonou.

Qu’est-ce qui a fait capoter le match retour contre l’Aspac ? Le tartan, l’arbitrage, la chaleur ? Ni l’un ni l’autre comme l’a si bien signalé Nabil Maâloul. Démobilisés, les joueurs l’étaient bel et bien après le 5 à 0 du match aller. Et ils n’avaient pas le droit de l’être. L’Espérance étant un grand nom du football africain, ses joueurs ne pouvaient se permettre de se faire battre à plate coupure par une équipe de l’Aspac dont la création remonte à moins de cinq ans et dont c’est la première participation à une ligue africaine des clubs champions.

Remettre les pieds sur terre

Il est temps de réagir, de remettre les pieds sur terre et de redonner à l’Espérance sa véritable image de marque. D’ailleurs sitôt rentrés de Cotonou, Nabil Maâloul entouré du reste du staff technique a réuni les joueurs pour une mise au point tout en les exhortant à accorder toute l’importance voulue à la compétition africaine et notamment à la double rencontre du prochain tour, le dernier avant la phase des poules.

Juste après, on s’est remis au travail, une première séance d’entraînement qui sera suivie d’une autre aujourd’hui outre la mise en route d’un programme de préparation tenant compte de l’éventuelle reprise du championnat et bien entendu de la première rencontre du prochain tour de la ligue africaine, ce sera un samedi.

A ce propos, une correspondance a été adressée à la fédération pour programmer le prochain match du championnat contre le C.A.Bizertin le samedi 16 avril et permettre à l’Espérance de jouer le samedi suivant ( 23 ) contre le Diaraf du Sénégal.

Rafik BEN ARFA



Nabil Maâloul

«La démobilisation a porté préjudice à l’équipe»

Le Temps : Une défaite que personne n’attendait face à une équipe qualifiée de modeste. Comment l’expliquez-vous ?

* A la démobilisation de nos joueurs et pas à autre chose. Le 5 à 0 du match de l’aller a fait que l’Espérance a abordé la rencontre avec la qualification en poche. Un comportement que je n’ai pas manqué de dénoncer de vive voix aux joueurs.

* Certains n’ont pas manqué de mettre ce faux pas sur la chaleur, l’état du terrain voire l’arbitrage ?

Je ne cherche pas d’excuses à nos joueurs. La chaleur, ils y sont habitués, le tartan également, l’arbitrage aussi. Je reste plus que persuadé que nous étions en mesure de l’emporter sans coup férir. Rien qu’au vu de l’entame du match au cours de laquelle l’équipe a manqué de peu d’ouvrir le score. Dans lequel cas, rien ne serait venu nous empêcher de gagner ce match retour

* Vous aviez qualifié l’Aspac de modeste équipe. Comment expliquez-vous sa prestation de dimanche dernier totalement différente de celle du match aller ?

Au match aller, l’Espérance a pris d’entrée les choses en mains ouvrant le score très tôt pour le porter à cinq buts après moins de trente minutes de jeu. C’est pour vous dire que notre adversaire n’avait plus la capacité de réagir positivement. Au match retour et comme je viens de le dire la démobilisation a porté préjudice à l’équipe et c’est impardonnable.

* Trouvez-vous normal d’aligner un, voire deux joueurs à court de compétition à l’instar de Abdi ?

Personnellement je pense au très court terme de l’équipe partant du fait que je ne pourrai pas disposer de Banana pour les prochaines rencontres qu’elles soient nationales ou africaines, le joueur étant sur le point de participer à la CAN juniors en Afrique du Sud avec le Cameroun. D’ailleurs Abdi n’a pas été aussi mauvais que vous le pensez avant son remplacement.

* Et Ben Youssef, qu’en faites-vous ?

Il est blessé pour le moment, soyez certain qu’il va retrouver sa place dans l’axe de la défense.

* Vous avez fait déplacer quatre jeunes joueurs sans pour autant aligner au moins un ou deux d’entre eux. Est-ce normal d’autant plus que Darragi et Traoui n’étaient pas au top ?

Je ne pouvais me permettre de les titulariser d’entrée dans ce match. Je comptais le faire en cours de jeu mais l’expulsion de Traoui a tout remis en question.

Vous critiquez la prestation de Darragi, savez-vous que, tout comme Traoui, il a été très sollicité ces derniers temps en Equipe nationale avec notamment non seulement la succession des rencontres mais surtout les longues attentes dans les aéroports, attentes allant de cinq à six heures. Ces joueurs et d’autres comme eux sont à plaindre.

Propos recueillis par R. B. A (Le Temps)[/td][/tr][/table]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Lun 16 Mai - 14:09

Tirage au sort : Ligue des champions et Coupe de la CAF


EST-Al Ahly : les retrouvailles CA-Sofapaka : rachat annoncé






La CAF a procédé hier, au Caire, au tirage au sort de la Ligue des champions et de la Coupe de la confédération, en présence de Issa Hayatou et des représentants des clubs concernés par ce tirage.
Les matches de poules de la Ligue des champions démarreront au mois de juillet et la finale aura lieu comme prévu au mois de novembre.
Les rencontres de barrages pour l’accession à la phase finale de poules de la Coupe de la CAF auront lieu au cours de ce mois.
La phase de poules commencera au mois de juillet et la finale sera disputée au mois de décembre 2011.
L’EST a hérité d’un tirage au sort difficile en phase des poules de la Ligue des champions 2011. Les camarades de M’sakni affronteront Al Ahly du Caire, le Mouloudia d’Alger, le Widad Casablance ou le champion tanzanien Simba.
Voici le calendrier complet de l’EST de la poule B :
– MC Alger-EST (15, 16 ou 17 juillet)
– EST-Al Ahly (29, 30 ou 31 juillet)
– Simba ou WAC-EST (12, 13 ou 14 août)
– EST-Simba ou WAC (26, 27 ou 28 août)
– EST-MC Alger (9, 10 ou 11 septembre)
– Al Ahly-EST (16, 17 ou 18 septembre)
Groupe A : une poule équilibrée.
Le groupe A sera composé d’Al Hilal du Soudan, du Raja Casablanca, d’Enymba et de Cotton Sport.

Coupe de la CAF : le CA face au Sofapaka

Le Club Africain affrontera les Kényans de Sofapaka en Coupe de la CAF.
Le programme complet
– Club Africain-Sofapaka (Kenya)
– ES Sétif-Kaduna (Nigeria)
– Zesco (Zambie)-Moghreb Fès
– WAC ou Simba-Motema Pembe (RDC)
– Asec Abidjan (Côte d’Ivoire)-Premeiro Agosto (Angola)
– Inter Club (Angola)-DHJ (Maroc)
– ASC Jaraaf (Sénégal)-JS Kabylie (Algérie)
– Ittihad (Libye)-Sunshine Stars (Nigeria)
Les matches aller auront lieu les 27, 28 et 29 mai et les matches retour les 10, 11 et 12 juin 2011.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Jeu 1 Sep - 11:56

Ligue africaine
Tous les scenarii restent possibles


Quatre rencontres disputées en phase des poules du groupe B et une situation qui ne fait que se compliquer au fil des semaines. En effet elles sont trois équipes en six points : le Wydad de Casablanca et l’Espérance avec 6 points suivis d’Al Ahly du Caire avec 5 points, le Mouloudia d’Alger ferme la marche avec 2 points.

Deux journées restent à disputer selon le programme suivant :
Le 10 septembre W.A.Casablanca - Al Ahly du Caire
Le 11 septembre Espérance S.T - Mouloudia d’Alger
Le 16 septembre Al Ahly du Caire - Espérance S.T
Le 16 septembre Mouloudia d’Alger- W.A.Casablanca

Matches à six points
Un match à domicile et un autre en déplacement pour chaque équipe. A voir de près, le Wydad et l’Espérance sont avantagés dans la mesure où il leur suffit de gagner leur prochaine rencontre ( le WAC reçoit Al Ahly et l’EST le MCA ) pour que les deux équipes mettent les deux pieds en demi-finale. Pour les quatre équipes du groupe B, il s’agira de matches à six points car, mathématiquement, le Mouloudia n’a pas perdu toutes chances d’aller en demi-finale. Un exploit étant toujours possible.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Jeu 1 Sep - 12:22

Coupe de la CAF
Le CA et le gaspillage


Le Club Africain n’a pas l’excuse du surmenage mais la faiblesse de gaspillage. Sinon comment expliquer cette défaite subie à Rwanda après une domination clubiste de bon aloi à deux minutes de la fin ?
Le manque d’expérience à ce niveau des compétitions africaines n’explique pas tout. Une question de force de caractère se pose visiblement.
Toutefois comme pour l’Espérance, le Club Africain n’a pas à céder au désespoir de se voir remis en selle dès le prochain match. Comme L’Espérance, il continue d’évoluer dans la douleur et comme l’Espérance il peut nous surprendre quand on s’attend le moins.

M. ZOUBEIDI (Le Temps)

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Zakia
debutant
debutant


Féminin Nombre de messages : 61
Age : 36
Date d'inscription : 19/10/2010

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Dim 13 Nov - 16:05

Vainqueur du Wydad de Casa (0-1), l’Espérance Champion d’Afrique
Sens tactique, souffrances et persévérance


L’Espérance de Tunis a, enfin, atteint ce rêve tant caressé depuis le début de la saison à savoir le sacre africain. Un rendez-vous au cours duquel les « Sang et Or » ont donné le meilleur d’eux-mêmes, même si nous les avons vus quelque peu fébriles à certains moments de la rencontre.
Est-ce trop exiger d’une équipe qui a réalisé un parcours sans faute, une équipe conduite par un entraîneur qui n’a plus de leçons à recevoir et encadrée par un président qui a tout donné pour mettre l’Espérance sur le front de l’Afrique ?
D’entrée, il était clair que les joueurs du Wydad n’étaient pas venus pour se défendre uniquement et voir venir les choses pour porter leurs contres. Deux attaquants d’entrée en jeu, Adjeddou et Nguessi et quatre joueurs composant le milieu. Un dispositif qui a surpris un tant soit peu les « Sang et Or » qui ont perdu quelques duels. Il a fallu quinze bonnes minutes pour que ces derniers mettent plus d’ordre dans leurs rangs et posent leur jeu, celui que nous leur connaissons. Deux coups francs dans la zone marocaine ont été sauvés de justesse avant un service sur un plateau de Korbi vers Afful porté dans le couloir droit : un crochet suivi d’un tir brossé du pied gauche et le ballon d’aller se loger dans l’angle droit des buts de Bounou.
Darragi rate le K.O
Un but exceptionnel dans sa réalisation mais qui n’a pas déstabilisé pour autant les Marocains qui ont continué à mettre la pression loupant de peu l’égalisation. Auparavant, Afful encore lui, déborde sur le couloir droit et sert royalement Darragi, le ballon passe largement au-dessus (27’).
Puis Njang sur effort personnel tire et obtient un corner.
Le match gagne en intensité au fil des minutes. Au jeu académique des « Widadi », l’Espérance opte pour un football plus direct quelquefois basé sur les contres dont celui de la 41ème œuvre de Bouazzi qui a préféré tirer sur le gardien que servir Njang beaucoup mieux placé.
On jouait les arrêts de jeu quand Mourad Al Messane ne trouva pas mieux que d’agresser gratuitement Njang. L’arbitre Doné, tolérant jusqu’à là, l’expulsa.
La hantise de perdre
Un à zéro à la pause, ce n’était pas cher payé pour le Wydad dans la mesure où les « Sang et Or » auraient pu mener avec deux voire trois buts en dépit du sauvetage en catastrophe de Ben Chérifia à la 38ème minute. Alors quel visage de l’Espérance en seconde période de jeu devant une équipe évoluant en infériorité numérique ? Début de reprise pas totalement rassurant pour les « Sang et Or » qui ont quelque peu cafouillé, le Wydad jouant le tout pour le tout.
L’entrée d’un troisième pivot s’imposait-elle ? Sûrement oui à notre avis d’autant plus que le Wydad accaparait le milieu du terrain.
Deux remplacements qui vont donner plus de fraîcheur aux Marocains avec les rentrées de Skouma mais surtout de Kidaoui. Nabil Maaloul répliqua en donnant une meilleure assise à l’entrejeu en injectant Coulibaly sur le flanc droit, pour faire avancer d’un cran Afful. La pression se faisant de plus en plus vive, Mouelhi suppléa Darragi. A partir de là, une bonne partie des craintes espérantistes s’est dissipée et rien n’empêchera plus l’Espérance de se hisser sur le toit de l’Afrique.
Rafik BEN ARFA (Le Temps)

Synopsis
Stade olympique de Radès
Pelouse en bon état
Public évalué à 55000 spectateurs
Arbitrage de M. Noom Andez (Côte d’Ivoire)
Espérance S.T – WACasablanca 1-0 (mi-temps 1-0)
Buts de Afful (27ème mn) pour l’EST
Avertissements : Chemmam (33’) Korbi (73’) (EST)
Expulsion de El Massane (WAC – 45’+2)
ESPERANCE.S.T : Ben Chérifia – Afful – Chemmam – Hicheri – Banana – Korbi – Traoui – Darragi – Msakni – Bouazzi – Njang (Entr. Nabil Maaloul)
Remplacements : Msakni par Coulibaly (82’) Darragi par Mouelhi (82’) Njang par Ayari (87’)
WACASABLANCA : Bounou – El Massane – El Idrissi – Msassi – Ajeddou – Lakhal – Berrabah – Rami – Rabah – Nguessi – Saied – (Entr. Michel Decastel)
Remplacements : Saïd par Skouma (58’) Lakhal par Kietdioui (70’) Rami par Pascal (82’)

DECLARATION
Hamdi Meddeb : « Je dédie le sacre à notre public »

Difficile de le retenir plus de deux minutes après le coup de sifflet final de l’arbitre Doné dans un match qui a vu l’Espérance renouer avec les sacres africains : « Bien sûr que je suis ravi de ce sacre que je dédie en premier lieu à ce formidable public qui a répondu à la confiance placée en lui.
Toute l’équipe est à féliciter au même titre que tous ceux qui ont contribué à ce sacre, à savoir staff technique et staff médical.
La victoire finale en Ligue des Champions est le couronnement d’un travail en profondeur qui a été entamé depuis voilà quatre ans. Maintenant il ne faut pas s’arrêter en si bon chemin, nous allons persévérer dans l’effort pour maintenir l’Espérance au top ».

Nabil Maâloul : « Confirmation de l’Espérance comme étant la meilleure du Continent »

« Je savais que notre rencontre serait très difficile à négocier. J’ai averti durant la semaine mes joueurs des difficultés qui les attendent.
A dix, à la pause, j’ai constaté une certaine satisfaction chez mes joueurs et je les ai mis en garde contre tout relâchement.
C’est un titre historique pour l’EST et le seul qui me manque. Ainsi l’EST vient de confirmer qu’elle est la meilleure du Continent »
M.S. RAMMAH (Le Temps)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Lun 23 Juil - 17:34


Football — Champions League — Tendances
L’Espérance a de l’avance...



C’est un fait. Mais l’Etoile rattrape le temps perdu et il y a du talent à l’ASOE Chlef et au Sunshine Stars.
Au contraire de la dernière édition que l’Espérance a aisément dominée faute d’adversaires de poids, celle de 2012 de la Ligue des champions promet de très belles émotions.
D’ailleurs, on a dépassé le stade des promesses puisque Espérance, Etoile et Chlef ont d’ores et déjà fait voir de bien belles choses tant sur le plan individuel que collectif et lancé un signal fort entre eux : l’avantage du terrain ne voudra rien dire. L’Etoile qui va s’imposer à Chlef, l’Espérance au Nigeria face au Sunshine Stars, l’AS Chlef qui mène la vie dure à l’Espérance à Radès et enfin les Nigérians qui arrachent un point à l’Etoile à Sousse : ce sera sans nul doute le fil rouge de cette phase de poules de la Champions League. Avec deux autres constantes : l’Espérance a quelques kilomètres de plus sur le plan de l’expérience alors que les trois autres clubs, à l’instar de l’Espérance, sont bourrés de talents. Franchement, nous avions été épatés par les ressources techniques des Algériens du Chlef; celles d’une équipe étoilée fortement rajeunie par Mondher Kebaïer et même par quelques individualités nigérianes qui en feront souffrir d’autres. Ceci nous change un peu de la médiocrité de la précédente édition où l’Espérance a pratiquement fait cavalier seul.
Examinons de plus près les quatre formations, tout en sachant bien sûr qu’elles ne partiront pas avec les mêmes chances.
Avec ses six points et ses deux victoires, l’EST fait figure de grande favorite, mais l’Etoile n’est pas mal non plus, même si elle a perdu deux points à domicile face aux Nigérians.

Espérance Sportive de Tunis


L’Afrique a eu ses grands mais on assiste depuis quelques années déjà à un renouvellement du paysage footballistique continental. C’est qu’en Afrique noire, les joueurs partent de plus en plus jeunes en Europe et il est devenu pratiquement impossible pour une équipe d’Afrique noire de durer dans le temps.
Les seuls clubs qui échappent un peu à ce phénomène de pillage en règle, ce sont ceux égyptiens et maghrébins et ce pour une raison matérielle : ils coûtent plus cher que leurs homologues d’Afrique noire et le rapport qualité-prix n’est pas intéressant pour les clubs européens. L’Espérance est donc parvenue à garder ses meilleurs éléments et s’est même ultérieurement renforcée. Et même, aujourd’hui, que Msakni et N’djeng ne peuvent plus résister aux sirènes des pétrodollars et du franc suisse, les «Sang et Or» ont parfaitement su négocier leur départ avec une pige qui permettra au club de disposer de ses deux perles jusqu’à la fin de la Champions League. Le grand mérite revient au président du club qui a toujours répondu présent sur le plan financier et dont la discrétion a évité bien des crises à l’Espérance. Surtout en période d’instabilité technique car n’oublions pas que l’Espérance est passée de Benzarti à Kanzari, à Maâloul, à Decastel puis à Maâloul sans que la valeur de l’équipe ne s’en ressente, sans soubresauts, sans drames.
Sur le plan du jeu, l’Espérance a pris de l’assurance au niveau du jeu : quels que soient l’adversaire, le terrain et l’enjeu, l’Espérance cherche avant tout à imposer son jeu, devenu plus offensif et bénéficie de l’expérience et de la rage de vaincre de tous les joueurs. Une Espérance qui parvient même à cacher quelques imperfections défensives chroniques. En revanche, le club de Bab Souika a trouvé un gardien pour les dix prochaines années. On n’insistera jamais assez sur l’apport du jeune Ben Cherifia qui a tout d’un grand. Une Espérance qui s’est ultérieurement renforcée. Elle est bâtie pour remporter la Ligue des champions. Tout autre résultat serait assimilé à un échec.

Etoile Sportive du Sahel


On donnait l’Etoile pour disparue, on l’avait presqu’enterrée et voilà qu’elle ressuscite au moment où l’on s’y attend le moins. Que de temps perdu. Et dire qu’il suffisait de maintenir la confiance à Mondher Kebaïer et de le laisser travailler. En un temps record, ce garçon poli et travailleur a repris le fil d’une mission qu’il avait remplie d’une manière pragmatique, presque scientifique. Il a fait confiance à des jeunes et favorisé l’adaptation de recrues qui ont débarqué au pire moment que le club a connu, soit en pleine lutte de pouvoir. Quel égoïsme! Quel gâchis !
L’Etoile a aujourd’hui rattrapé une bonne partie de son retard mais pas tout. L’équipe est belle à voir mais elle manque un peu de tout et surtout de percussion et d’efficacité. Son jeu a intérêt à être plus dépouillé, plus essentiel, à l’image de Mossaâb Sassi, grand talent à la recherche d’efficacité. Mais le talent et l’envie sont bel et bien là. Et avec quelques renforts ciblés… Puis tout comme l’EST, l’Etoile peut compter sur Balbouli…
En dépit de son zéro point au tableau, l’AS Chlef plaît beaucoup. Technique individuelle, jeu en mouvement, culot mais beaucoup d’inexpérience et une émotivité toute algérienne qui empêche ces petits diables d’aller parfois au bout de leurs intentions. Les Algériens n’iront peut-être pas au bout cette fois-ci mais si le groupe est maintenu et la stabilité technique assurée, l’ASO Chlef a tout d’un grand d’Afrique.
Le Sunshine Stars est un cran au-dessus parce qu’il ne dispose pas d’une bonne défense mais ce n’est pas mal du tout au milieu et devant à l’image de ce petit diable de numéro 6, Emmanuel. Algériens et Nigérians joueront les trouble-fêtes.

Auteur : Sami AKRIMI

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confederation Africaine   Aujourd'hui à 1:19

Revenir en haut Aller en bas
 
Confederation Africaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» carpe africaine
» Sigean, réserve Africaine.
» Terre & Moto : Adventure en Terre Africaine
» Une petite fable africaine
» Fable Africaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Football National :: Les Coupes Continentales-
Sauter vers: