Bonjour l'ami,
La direction du forum forza-baklawa vous prie de prendre la peine de s'inscrire afin d'ouvrir toutes les rubriques du Forum. La nouvelle version du site et forum est sur ce lien http://www.forza-baklawa.com


.
 
Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Allemagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Allemagne   Ven 14 Mai - 12:51


Mertesacker : "Un grand défi"

Per Mertesacker n'est pas seulement l'international le plus grand de l'histoire de la Fédération allemande de football par la taille (1m96), il est aussi et surtout l'un des titulaires incontournables de la Mannschaft et le patron de sa défense. Les discussions sur la composition de la charnière centrale idéale de l'équipe d'Allemagne se terminent généralement en discussions sur les partenaires possibles du défenseur du Werder Brême.

Le bilan de sa participation aux qualifications pour la Coupe du Monde de la FIFA 2010 est éloquent : sept matches et autant de victoires. Durant ces sept rencontres, Mertesacker a disputé les 90 minutes. A 25 ans, il possède déjà une certaine expérience au niveau international, puisqu'il a pris part à trois grands tournois, la Coupe des Confédérations de la FIFA 2005, la Coupe du Monde de la FIFA 2006 et l'UEFA EURO 2008. Après avoir atteint la troisième place lors de la dernière édition de l'épreuve suprême et la deuxième place du Championnat d'Europe, Mertesacker espère décrocher le titre mondial avec l'équipe d'Allemagne en Afrique du Sud.

Au micro de FIFA.com, il évoque son club, le Werder Brême, la saison de Bundesliga qui vient de s'achever et ses ambitions pour le grand rendez-vous mondial.

Per Mertesacker, vous disputez ce week-end avec le Werder Brême la finale de la Coupe d'Allemagne contre le Bayern Munich, qui vient de remporter le championnat. Alors, la Coupe d'Allemagne ou le titre mondial ?
(Rires) Ce n'est pas un choix évident ! Pour le moment, je me concentre sur les objectifs que je peux atteindre avec le Werder Brême. C'était d'abord la qualification pour le tour préliminaire de la Ligue des champions et maintenant, c'est la finale de la Coupe d'Allemagne, que nous disputons samedi prochain. Mais quand je pense à la Coupe du Monde, c'est vrai que j'ai hâte d'y être. J'espère que nous parviendrons à tirer notre épingle du jeu.

Parlons de l'équipe nationale. Quand le sélectionneur Joachim Löw vous a-t-il informé que vous étiez retenu pour l'Afrique du Sud ?
Il ne m'en a pas informé. Mais il n'avait pas besoin de le faire, car j'étais sûr que je serais sélectionné.

Etes-vous impatient de disputer la phase finale ?
On se rend compte qu'on est impatient quand on s'intéresse de près à la composition des équipes et qu'on se demande quelles seront nos chances de nous imposer face à elles. J'ai déjà participé à trois grands tournois. Je sais comment ça se passe et bien sûr, j'ai hâte d'y être. C'est un grand défi.

L'Allemagne a été très critiquée après sa défaite 0:1 contre l'Argentine, au début du mois de mars. Portez-vous un regard critique sur ce match, vous aussi ?
Je me suis évidemment intéressé à quelques-unes de ces critiques, qui étaient sûrement justifiées. Tout ne s'est pas bien passé, comme vous avez pu le constater. Néanmoins, notre équipe possède une marge de progression importante, surtout quand nous nous retrouvons pour une période relativement longue. Surtout pendant la préparation d'un tournoi, nous sommes extrêmement concentrés. Cette défaite n'est donc pas un indicateur fiable de ce que nous pouvons faire pendant la Coupe du Monde.

De nombreux internationaux vont disputer les finales de Coupe d'Allemagne, de FA Cup ou de Ligue des champions de l'UEFA et manquer les premiers jours du stage de préparation. Est-ce un problème ?
C'est effectivement une nouveauté pour l'équipe d'Allemagne que les joueurs arrivent aussi tard au rassemblement. D'un côté, on ne peut être que satisfait qu'un club allemand ait atteint la finale de la Ligue des champions. D'un autre côté, c'est bien sûr un inconvénient pour nous, car nous n'aurons qu'un temps réduit de préparation avec tous les joueurs. On espère simplement que ceux qui arriveront plus tard viendront avec de bonnes nouvelles et transmettront aux autres leur euphorie.

Quels sont les objectifs de l'Allemagne pour la Coupe du Monde de la FIFA ?
Pour l'heure, la seule chose qui m'intéresse, c'est la phase de groupes. Nous voulons franchir ce cap. C'est seulement à ce moment-là que nous pourrons parler de nos objectifs pour la suite.

La troisième place en 2006, la deuxième place en 2008… et le titre en 2010 ?
(Rires) Ce n'est pas si simple ! Nous n'avons pas oublié que l'EURO 2008 a été un tournoi difficile, les matches de la phase à élimination directe étaient riches en suspense. Ça aurait pu se passer autrement. Nous ne sommes pas les favoris pour la course au titre mondial et nous ne devons pas partir du principe que ce sera facile. Nous devrons former une équipe soudée.

Selon vous, qui sont les grands favoris ?
L'Espagne, championne d'Europe en titre, est l'un des plus sérieux prétendants à la couronne mondiale.

Que pensez-vous des adversaires que vous devrez affronter dans votre groupe, l'Australie, le Ghana et la Serbie ?
De manière générale, ce qu'on peut dire, c'est que nous partons favoris. Néanmoins, chacun de nos adversaires peut constituer un obstacle. Je ne peux pas dire qu'il y ait des équipes particulièrement faibles dans ce groupe. Les autres sélections comptent elles aussi de nombreux joueurs qui évoluent dans les grands championnats européens. Nous ne devons sous-estimer aucun de nos adversaires, nous n'allons pas commettre cette erreur.

Cela fait des années que vous faites partie des titulaires de l'équipe d'Allemagne. Pourtant, lorsqu'il s'agit de désigner les leaders du groupe, on pense plutôt à Ballack, Lahm ou Klose. Trouvez-vous cela injuste ?
Les joueurs ne prennent pas part à ce type de discussions. On essaie surtout de gagner le respect des autres à travers nos performances et en ce qui me concerne, j'y suis parvenu. Je n'ai pas à rougir de ce que je suis.

Etes-vous actuellement à votre meilleur niveau ou pensez-vous encore progresser d'ici Brésil 2014 ?
Je pense qu'on peut toujours s'améliorer. C'est en tout cas une exigence que l'on doit avoir envers soi-même. Quand vous avez accumulé beaucoup d'expérience, vous avez envie de la partager avec les joueurs plus jeunes qui jouent à vos côtés. Mais chacun doit bien sûr aussi essayer de progresser à son poste.

Qu'est-ce qui fait un bon défenseur, selon vous ?
Ce qui est important, c'est de s'imposer dans les duels mais aussi de savoir doser ses efforts. Parfois, il faut se jeter dans la bataille et, à d'autres moments, il vaut mieux temporiser. Il faut avoir pour cela un bon sens tactique. Quand on évolue au sein d'une ligne de défense à quatre, ce sont les bases : être à l'aise au niveau tactique et habile techniquement en un-contre-un.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Allemagne   Lun 17 Mai - 15:07



Ballack privé de Coupe du monde !
Enorme coup dur pour l'Allemagne ! Victime d'un violent tacle de la part de son compatriote Boateng lors de la finale de la Cup remportée samedi par Chelsea aux dépens de Portsmouth (1-0), Michael Ballack est contraint de déclarer forfait pour la Coupe du monde. Le milieu de terrain de la Mannschaft, 98 sélections, souffre de la cheville droite et doit observer huit semaines d'arrêt...

Ballack visait une troisième Coupe du monde...
Il se voulait encore rassurant dimanche, mais la mauvaise nouvelle a fini par le rattraper: au surlendemain de l'historique doublé Coupe-Championnat réussi par Chelsea, la fête aura été gâchée pour Michael Ballack qui a appris lundi matin qu'il ne disputerait pas sa troisième Coupe du monde en Afrique du Sud. Sorti juste avant la mi-temps de la finale de la Cup samedi entre Chelsea et Portsmouth suite à un violent tacle de son compatriote Kevin-Prince Boateng (qui se distinguera encore au retour des vestiaires en ratant un penalty...), le milieu de terrain allemand espérait après la rencontre que la douleur à la cheville droite allait se résorber.

Mais l'IRM pratiquée lundi matin à Munich sous la supervision du docteur de la Mannschaft, Wilhelm Müller-Wolfahrt a été sans appel: victime d'une rupture totale d'un ligament et partielle d'un autre, Ballack devra observer huit semaines d'arrêt avant de pouvoir s'entraîner de nouveau. Aussitôt, la Fédération allemande a publié un communiqué annonçant le forfait de l'homme aux 98 sélections, considéré par le coach de la Mannschaft, Joachim Löw, comme "l'indiscutable capitaine et leader" de l'équipe nationale. Finaliste de la Coupe du monde en 2002, troisième en 2006, Ballack, 32 ans, n'aura sans doute plus l'occasion de rejouer dans la reine des compétitions, un souci de taille pour une sélection qui nourrit de hautes ambitions en Afrique du Sud.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
 
Allemagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Publicité] Citroën C5 en Allemagne
» Championnat national d'Allemagne ( 30.05.2009 - 05.06.2009)
» [ 5 et 6 juin 2010]Salon du tuning--Saarbrucken(allemagne)
» Rallye d'Allemagne 2010 (WRC)
» Rassemblement Camions et vide grenier à Mendig Allemagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Football International :: Les Selections Etrangères-
Sauter vers: