Bonjour l'ami,
La direction du forum forza-baklawa vous prie de prendre la peine de s'inscrire afin d'ouvrir toutes les rubriques du Forum. La nouvelle version du site et forum est sur ce lien http://www.forza-baklawa.com


.
 
Le SiteLe Site  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Italie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Italie   Ven 4 Juin - 14:24



L’Italie dans la force de l’âge

Marcello Lippi a livré sa liste des 23 pour le Mondial sud-africain. On y retrouve neuf joueurs titrés quatre ans plus tôt en Allemagne. Les héros de Berlin ont certes pris un sérieux coup de vieux mais le sélectionneur italien préfère miser sur une colonne vertébrale expérimentée.

Un groupe vieillissant

A l’énoncé du groupe italien qui défendra son titre en Afrique du Sud, une constatation s’impose : Lippi compte sur l’expérience malgré quelques retouches de-ci de-là. Une équipe-type semble se dessiner autour des cadres que sont Buffon (32 ans), Cannavaro (36 ans), Pirlo (31 ans) et Gilardino (28 ans). La moyenne d’âge des champions du Monde dépasse légèrement les 31 ans. Un groupe vieillissant donc qui ne présente plus du tout les mêmes garanties qu’il y a 4 ans. Mais Lippi ne veut pas entendre parler de prime à l’expérience : «Tout le monde dit aujourd’hui que je suis trop reconnaissant vis-à-vis à des champions du Monde. Mais si vous regardez bien, j'ai changé l'équipe à 50% par rapport aux 23 de Berlin en 2006. Il y a aussi beaucoup de jeunes joueurs avec assez d'expérience. Ils sont l'avenir de la Nazionale mais doivent aussi être le présent», a-t-il précisé en conférence de presse. Il est vrai que l’ancien entraîneur de la Juve a tout de même joué la carte jeunesse avec certains éléments. La présence des défenseurs Salvatore Bocchetti (Genoa) et de Leonardo Bonucci (Bari), tous deux âgés de 23 ans, est en est le meilleur exemple. Mais il était dit que le sélectionneur italien n’opérerait pas de révolution au sein d’un collectif bien huilé.

Des cadres en méforme

Pourtant, la saison plus que décevante des Turinois Buffon et Cannavaro, principaux artisans du titre en Allemagne, aurait certainement dû alerter Lippi. L'ex-meilleur gardien du Monde a vécu une saison cauchemardesque dans les buts de la Juve, qui n’a fini que 15e défense de Serie A. Quant au Ballon d’Or 2006, il n’est plus que l’ombre de lui-même. Ajoutez à cela la saison plus que délicate, à l’image de leur club, des Milanais Pirlo et Gattuso et vous obtenez une équipe balbutiante et en proie aux critiques dans la presse transalpine. Valentina Resta, journaliste à eurosport.it, n’a pas hésité à critiquer les choix du sélectionneur transalpin : «Nous craignons que ses choix ne soient justifiés que par le parcours à la Coupe du Monde 2006 et non par la forme actuelle des joueurs. On a l'impression que Lippi a sélectionné certains joueurs vieillissants pour services rendus à la nation. Fabio Cannavaro, Gianluca Zambrotta, Gennaro Gattuso, par exemple, ne sont pas au niveau actuellement», a-t-il déclaré. Mais Lippi a la réponse stratégique : «On n'a pas forcément besoin d'avoir que des joueurs de 24 ans. Si je devais faire toute une saison avec cette équipe, je ferais probablement d'autres choix. Mais pour un mois, ce n'est pas un problème» rétorque-t-il. Ou comment justifier l’adage : C’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
Admin
Admin
Admin


Masculin Nombre de messages : 2016
Age : 65
Date d'inscription : 01/02/2008

MessageSujet: Re: Italie   Ven 4 Juin - 22:04

Pirlo : "Nous repartons de zéro"

(FIFA.com) Lundi 31 mai 2010


Pendant la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006 remportée par l'Italie, Andrea Pirlo a été élu Homme du Match par le Groupe d'études techniques de la FIFA à trois reprises : au terme de la première sortie des Transalpins dans la compétition contre le Ghana, de la demi-finale face à l'Allemagne et de la finale contre la France. À l'issue de l'épreuve, il a obtenu le Ballon de Bronze adidas derrière Zinedine Zidane et un autre Italien, Fabio Cannavaro. À quatre années de distance et à deux semaines seulement du coup d'envoi d'Afrique du Sud 2010, FIFA.com a rencontré en exclusivité le milieu de terrain de l'AC Milan qui, à 31 ans, s'apprête avec ses coéquipiers à partir à la défense du titre suprême…

Andrea Pirlo, il y a quatre ans, votre premier fils était tout petit. Cette année, il va pouvoir vivre sa première Coupe du Monde de la FIFA en tant que supporter. Comment voit-on un événement aussi grandiose quand on est enfant ?
Niccolò aura sept ans dans quelques jours. Cette année, il a suivi passionnément le championnat d'Italie et la Ligue des champions de l'UEFA. Mais il n'a pas encore bien saisi le concept de la Coupe du Monde de la FIFA, ni son importance. Cela dit, je suis certain qu'en juin et juillet il va découvrir la magie de cette compétition. À partir de là, ce sera l'amour éternel...


Quels souvenirs d'enfant avez-vous de la Coupe du Monde de la FIFA ?
Il me reste quelques vagues images de Mexique 1986. L'Italie avait été éliminée assez tôt. Je me souviens beaucoup mieux d'Italie 1990. J'en garde des impressions formidables. Il y a eu tellement de moments magiques. L'ambiance dans le pays était extraordinaire. Je me souviens des après-midi et des soirées d'été rythmées par les matches de foot. Avec mes copains, nous vivions dans une complète insouciance. Notre principale préoccupation était de faire la fête et que l'Italie gagne. Malheureusement, nous n'avons pas atteint la finale. C'est l'Allemagne qui a été championne du monde.


Seize années après cette désillusion, les enfants et les adolescents de l'époque - la génération née entre 1970 (le deuxième gardien Peruzzi) et 1983 (le milieu de terrain De Rossi) – a pris une revanche éclatante en remportant la Coupe du Monde de la FIFA en Allemagne, après avoir battu les hôtes de l'épreuve en demi-finale...
Je n'oublierai jamais cette émotion. Le scénario ne pouvait pas être plus beau : gagner à la dernière minute de la prolongation dans un stade rempli de supporters allemands, qui voulaient tant voir leur équipe en finale. Un autre moment crucial dans notre parcours en 2006 a été le penalty converti par Totti contre l'Australie, en huitième de finale, à la dernière minute du temps additionnel. Nous jouions à dix depuis le début de la deuxième période. Cette victoire a été pour nous un signe positif pour la suite. Ce que je retiens également de cette Coupe du Monde, c'est l'atmosphère magnifique qu'il y avait en dehors des stades. Je souhaite vivement qu'il en soit de même en Afrique du Sud !


Justement, qu'attendez-vous de cette première Coupe du Monde de la FIFA organisée par un pays africain ?
J'ai découvert l'Afrique du Sud l'année dernière, à l'occasion de la Coupe des Confédérations. C'est un pays fascinant. J'espère que cette Coupe du Monde aura un rôle catalyseur pour l'Afrique du Sud et tout le continent africain. J'espère aussi qu'elle sera un vrai succès populaire. Là-bas, c'est l'hiver, ce qui peut être une bonne chose car il ne fera pas trop chaud. Pour ce qui est de l'altitude, nous allons nous y préparer lors du stage de Sestrières. Il est très important d'être prêt sur le plan respiratoire. De plus, les trajectoires de balle sont un peu différentes en altitude. Les ballons sont plus rapides mais vont moins haut. Je vais devoir m'habituer à ces conditions, en particulier pour les coups de pied arrêtés.


Quelles sont les équipes favorites et quel joueur pourrait être le héros de l'édition 2010 ?
Je dirais que l'Angleterre, le Brésil et surtout l'Espagne sont un cran au-dessus des autres. Quant aux joueurs, le milieu de terrain espagnol Xavi montre depuis pas mal d'années qu'il est très à l'aise au plus haut niveau. L'Anglais Wayne Rooney, même s'il est encore jeune, est déjà très fort. Ces deux joueurs ont toutes les cartes en main pour emmener leur sélection au bout.


Qu'en est-il de l'Italie et des Italiens ?
Les qualifications se sont plutôt bien passées, sans plus. Nous avons réalisé plus ou moins le parcours prévu, dans la lignée des précédentes campagnes préliminaires de la Nazionale. Nous avons validé notre billet pour l'Afrique du Sud dès l'avant-dernière journée des qualifications, comme il y a quatre ans. L'année dernière, nous avons raté notre Coupe des Confédérations, probablement parce que nous n'avons pas abordé le tournoi avec suffisamment de concentration. Au mois de juin, nous allons débuter la Coupe du Monde avec le statut de champions du monde en titre. C'est bien, mais cela n'enlève rien au fait que nous repartons de zéro. J'entends dire que nous ne faisons pas partie des favoris. Cela ne me dérange absolument pas. C'est bien de se préparer sans avoir la faveur des pronostics. Notre stage est conçu pour que nous arrivions le 14 juin au meilleur de notre forme. L'encadrement technique sait ce qu'il fait et je suis certain qu'il s'est inspiré de la préparation de 2006. La seule différence est que cette année, nous avons dû aller en altitude, comme je l'ai dit. Avant une Coupe du Monde, la fatigue accumulée pendant la saison disparaît complètement. C'est un moment tellement unique à vivre que la fatigue passe au second plan.


Quel serait pour vous le joueur indispensable en Afrique du Sud ?
J'ai tout fait pour convaincre Alessandro Nesta de revenir en équipe nationale et j'essaierai jusqu'au dernier moment. Malheureusement, ses nombreuses blessures n'ont pas aidé. Ce sont des décisions personnelles et difficiles à prendre, qu'il faut respecter, sans commentaire. En ce qui me concerne, je croise les doigts et j'espère jouer avec l'équipe d'Italie le plus longtemps possible. Le jour de ma retraite n'est pas encore venu.

_________________

Forza-Baklawa.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.forza-baklawa.com
 
Italie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ensemble Italie
» Univers WPF Italie 2009
» achat porsche en italie???
» Importer sa Porsche®©™ en Italie
» [Série spéciale][Italie] Citroën C1 Audace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Football International :: Les Selections Etrangères-
Sauter vers: